AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations de Guillaume Davranche (12)


L’abolition du capitalisme, du marché, et la distribution égalitaire des richesses sont une condition sine qua non pour l’épanouissement d’un système démocratique et écologique, propice à la dissolution des hiérarchies sexistes et racistes.
Commenter  J’apprécie          130
Guillaume Davranche

Depuis la révolution française , le mot " anarchiste " ne désignait que les fauteurs de trouble , émeutiers et pillards profitant des périodes révolutionnaires . Le premier à se réapproprier l'épithète dans un sens positif est un ouvrier autodidacte bien connu ; le français Pierre- Joseph Proudhon . Une réappropriation cependant assez velléitaire , puisque Proudhon n'assume le mot que dans son premier livre , " Qu'est-ce que la propriété ? " , en 1840 , où il affirme que " La plus haute perfection de la société se trouve dans l'union de l'ordre et de l'anarchie " , c'est à dire dans une harmonie sans coercition .
Commenter  J’apprécie          100
Le point d’équilibre à atteindre, c’est l’adéquation entre les besoins de la population, les capacités productives et les capacités de la biosphère. Jamais le capitalisme ne le permettra : c’est le grand défi du communisme libertaire. 
Commenter  J’apprécie          80
Comme bien d'autres avant moi , j'ai tenté de réaliser un objet hybride : un opuscule qui soit à la fois instructif pour le grand public et utile aux militantes et militants avertis . Une aspiration assez commune sans doute , mais sincère .
Commenter  J’apprécie          70
En réalité, l’anarchisme ne prône pas simplement la destruction de l’État, mais son remplacement par un système d’autogouvernement fédéral, structuré « de bas en haut et de la périphérie vers le centre » pour reprendre une formule bakounienne, encadrant l’exercice d’un authentique pouvoir populaire.
Commenter  J’apprécie          51
Loin des dérives « spirituelles » voire misanthropes de l'écologie profonde, et de la posture antitechnologique des courants primitivistes, [Murray] Bookchin martelait que ce ne sont ni « l'humanité » ni « la société industrielle » qui menacent la biosphère, mais les rapports sociaux induits par le capitalisme. Et même, pour aller plus loin, les rapports de domination (patriarcaux, religieux...) parce qu'ils légitiment l'idée que l'homme doit dominer la nature. (37)
Commenter  J’apprécie          30
Quant à l'anarchisme de droite, il ne se situe ni sur le plan économique ni sur le plan politique. Loin d'être une doctrine, il ne s'agit que d'une étiquette accolée à certains artistes anticonformistes - de Céline à Houellebecq - faisant du cynisme une élégance... (18)
Commenter  J’apprécie          20
Guillaume Davranche

A la fin des années 1870 , dans la queue de comète de la première internationale , une poignée d'ex communards , d'ouvriers suisses , de révolutionnaires russes en exil et de maquisards italiens se retrouvent autour des idées de Michel Bakounine . Répudiant la voie parlementaire , aspirant au communisme , ils fondent un mouvement nouveau . Qui peu à peu a défini ses fondamentaux .
Commenter  J’apprécie          20
En France par exemple, l’interdiction du foulard islamique dans certains espaces publics a divisé le mouvement libertaire en trois sensibilités. Parce que le foulard est, historiquement, dans les religions monothéistes, un symbole de l’inégalité femmes-hommes, une première sensibilité a jugé qu’il ne fallait en aucun cas paraître le défendre ; une seconde a, au contraire, défendu la liberté religieuse, sans commenter le vêtement visé ; une troisième sensibilité, sans taire le caractère patriarcal du voile, a défendu la liberté individuelle contre une stigmatisation jugée raciste.
p. 67
Commenter  J’apprécie          10
Le point d'équilibre à atteindre, c'est l'adéquation entre les besoins de la population, les capacités productives et les capacités de la biosphère. Jamais le capitalisme ne le permettra ; c'est le grand défi du communisme libertaire.
Commenter  J’apprécie          00
Selon les secteurs, les moments, les intérêts, les capitalistes aspirent tantôt au protectionnisme, tantôt au libre-échange. Ce qui compte est que, dans les deux cas, ils conservent la propriėtė, le contrôle et les profits. (57)
Commenter  J’apprécie          00
La lutte pour le droit à disposer de son corps se poursuivit [...] et, des années 1920 aux années 1950, des anarchistes furent règulièrement inculpé·es pour des vasectomies et avortements clandestins, ou pour la diffusion de moyens contraceptifs. (45)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Guillaume Davranche (81)Voir plus


{* *}