AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.79 /5 (sur 47 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1981
Biographie :

Né en 1981, ingénieur agronome de formation, Guillaume Suzanne est analyste crédit en banque. Il réside actuellement dans le Pas-de-Calais.

A publié des nouvelles chez Éons, Parchemins & Traverses, Mille saisons, Malpertuis, Sombres Rets et Dreampress.com (Ténèbres).

Sa série des Poubelles Galactiques est publiée chez Griffe d'Encre et compte 3 novellas + 1 carnet de voyages (en collaboration avec l'illustrateur Zariel) :

Les poubelles pleurent aussi (2008)
Les poubelles pleurent toujours (2010)
Le Guide de la Poubelle galactique (2010)
Sale temps pour les poubelles (2014)

Lauréat du Prix Alain Dorémieux Nouvelle Génération 2003 pour Attendre la mort et revivre et du Prix INFINI 2004 pour Le Livre ultime.

Son site:
http://guillaumesuzanne.blogspot.fr/
+ Voir plus
Source : http://guillaumesuzanne.blogspot.fr/
Ajouter des informations
Bibliographie de Guillaume Suzanne   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Sketch audio Les poubelles pleurent toujours Trash Pack (Griffe d'Encre)


Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
tousleslivres   28 août 2013
Les poubelles pleurent aussi de Guillaume Suzanne
« Les deux pattes, c'est bête à bouffer de la viande »
Commenter  J’apprécie          120
TwiTwi   06 septembre 2010
Les poubelles pleurent aussi de Guillaume Suzanne
La poubelle enregistra le ton cavalier, haussa avec résignation ses poignées latérales. Elle s'engagea sur le trottoir, bousculant Bertrand. Elle regroupa ses pseudopodes et se propulsa vaille que vaille sous cette gravité de plomb qui la soudait au sol. On aurait cru un nageur bleu vif, trapu, brassant l'air avec application. Sans bras, avec beaucoup trop de jambes. Et en train de couler.



En se déplaçant, Betsy émettait des tintements de verre pilé couplés à des crissements de sable, ainsi que des vagissements intermédiaires correspondant à des stades de dégradation plus ou moins avancés des silicates. Sa progression chaotique était fascinante. Dans sa catégorie, à l'instar d'un Carl Lewis, c'était la terreur des bacs à sable.
Commenter  J’apprécie          40
TwiTwi   06 septembre 2010
Les poubelles pleurent aussi de Guillaume Suzanne
Cela avait début par un classique "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme", continué avec un palpitant " Conscience sans science n'est que con" alors qui sait à quoi cela aurait pu aboutir.
Commenter  J’apprécie          40
TwiTwi   06 septembre 2010
Les poubelles pleurent aussi de Guillaume Suzanne
Néanmoins, elle ne résistait pas à l'attrait d'une chaussure. Un joli petit soulier, usagé de préférence. La chaussure, c'était son péché mignon, son fruit défendu.
Commenter  J’apprécie          40
TwiTwi   11 novembre 2010
Les poubelles pleurent toujours de Guillaume Suzanne
NdA : Chers amis lecteurs. Comme à chaque fois qu'une moue dubitative tente d'effleurer votre douce lippe, je sais ici pouvoir compter sur votre suspension d'incrédulité. Les chronautes peuvent nous parler, ils veulent nous parler, que dis-je, ils nous parlent tous les jours. Et puis, mince, vous êtes dans une histoires avec des poubelles vivantes qui chantent ! A quoi vous attendiez-vous ? A du Greg Egan ?
Commenter  J’apprécie          30
TwiTwi   06 septembre 2010
Les poubelles pleurent aussi de Guillaume Suzanne
Il étaient étonnamment moins nombreux de puis que Yacin Hocine Wacine Hugli avait écrit (en substance) que toutes les bondieuseries tendaient à affirmer à la fois que Dieu avait créé l'Homme et que l'Homme avait créé Dieu. L'auteur de ce forfait avait fait l'analogie entre ce dilemme et celui de l'œuf ou la poule. Il avait démontré que trouver la réponse à l'une des deux interrogations déclencherait, par effet de contrecoup et d'une obscure affaire de dominos, la résolution de l'autre. Ainsi, les philosophes s'attelaient à résoudre l'énigme de l'œuf ou la poule, notamment parce qu'il était plus aisé de séquestrer une poule qu'un dieu et un œuf qu'un homme. En attendant, les croyants avaient mis leur foi en suspens.
Commenter  J’apprécie          20
Oliv   25 avril 2014
Les poubelles pleurent toujours de Guillaume Suzanne
Il est interdit de toucher aux anémones d'air, de dévisager les curiosines, de parler aux sélectènes, de voler sans signalisation biosensitive avant et arrière, de manger des baies pourpres, de parler le Requin, de laisser un prolexe mourir de faim, de cracher dans le jus de glog, d'exhiber vos attributs sexuels autres que faciaux, de traverser devant un élu scave et d'activer un portail résonnant asynchrone. Acceptez-vous ces règles ?
Commenter  J’apprécie          20
Oliv   22 avril 2014
Les poubelles pleurent aussi de Guillaume Suzanne
Les Nods faisaient-ils régner l'ordre, apportaient-ils la lumière dans un siècle de ténèbres ? Réduisaient-ils la délinquance, augmentaient-ils l'espérance de vie par leurs médicaments novateurs ? Dénichaient-ils du travail pour tous, redonnaient-ils la dignité aux pauvres ? Oui, et c'était inadmissible. Partout sur le Globe, des hommes et des femmes se révoltaient et rejoignaient des groupuscules extrémistes de résistance. Ces foutus aliens à qui ils n'avaient rien demandé les dépouillaient de leur droit le plus sacré : celui de commettre des infractions, de braver l'interdit, en bref, de défier la loi et la justice. Les hommes, maîtres dans l'art de dénicher des problèmes, leur chercher des solutions, tâtonner, hésiter puis se fourvoyer avant de se lamenter, ne toléraient pas qu'on leur impose ipso facto la connaissance et la sagesse.
Commenter  J’apprécie          10
TwiTwi   06 septembre 2010
Les poubelles pleurent aussi de Guillaume Suzanne
Ils lisaient dans les pensées et disaient toujours la vérité. C'était à croire qu'ils avaient pris modèle sur les Martiens de Frederic Brown. Ceci dit, les Terriens auraient été bien en peine de leur lancer "Nods, go home !" puisque nul ne savait où se trouvait Nodule.
Commenter  J’apprécie          20
TwiTwi   06 septembre 2010
Les poubelles pleurent aussi de Guillaume Suzanne
Une poubelle qui parle. Et qui s'habille. Et qui a mauvais goût.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Surnoms de villes françaises

"La capitale des Gaules"

Lyon
Autun
Paris
Dijon

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur