AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.9 /5 (sur 34 notes)

Nationalité : Argentine
Né(e) à : Buenos Aires , 1948
Biographie :

Guillermo Saccomanno est né à Buenos Aires en 1948. Il a d’abord travaillé dans la publicité avant de devenir auteur de bandes dessinées. Il arrive plus tard à la littérature, avec des œuvres comme 77 (L'Atinoir). L’Employé (Asphalte) a remporté en 2010 le prix Biblioteca Breve, organisé par la prestigieuse maison d’édition Seix Barral et décerné par un jury d’écrivains.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rentrée littéraire 2015 / éditions Asphalte .
Claire Duvivier et Estelle Durand, éditrices des éditions Asphalte vous présentent l'ouvrage de Guillermo Saccomanno "Basse saison". Rentrée littéraire automne 2015. Retrouvez l'ouvrage : http://www.mollat.com/livres/saccomanno-guillermo-basse-saison-9782918767497.html Notes de Musique : ?The returning? (by Jelsonic). Free Musique archive. Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mo... Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/Librairi... Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Libra... Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemo... Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/

+ Lire la suite

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleil   19 février 2017
L'employé de Guillermo Saccomanno
Les anciens, ceux qui ont assisté au plus grand nombre de licenciements, semblent davantage résignés.

Même si aucun ne se fait à l'idée d'être le prochain.



Ils ont beau feindre une certaine indifférence, les anciens ne tolèrent pas l'idée d'être substituables, la possibilité d'être touchés un jour par cette tragédie tant de fois répétée.



Au bout du compte, après un licenciement, personne ne peut continuer à travailler sans angoisse. Une angoisse, qui, de surcroît, peut se révéler dangereuse. Elle peut mener à commettre une erreur qui constituera le motif du prochain renvoi.
Commenter  J’apprécie          140
Magenta   14 octobre 2012
L'employé de Guillermo Saccomanno
Avant le travail, le personnel passe par la salle de sport. L'obsession pour la santé et la beauté est proportionnelle à la crainte de perdre son emploi.Un malade n'est pas rentable. Une personne négligée suggère l'apathie. L'efficacité, voilà ce qui compte.
Commenter  J’apprécie          110
encoredunoir   14 novembre 2012
L'employé de Guillermo Saccomanno
Tuer ou mourir, a entendu l’employé de l’enfant que l’on vient d’abattre. Un être courageux. En revanche, son slogan à lui c’est : se soumettre et survivre.
Commenter  J’apprécie          100
PhilippeSAINTMARTIN   02 décembre 2016
L'employé de Guillermo Saccomanno
Dans un instant, dès qu’ils auront tous rejoint leur bureau, un haut-parleur annoncera le nom de celui ou celle qui est renvoyé. D’une formule neutre, comme dans un aéroport, on informera publiquement de qui il s’agit. L’équipe de sécurité empêchera alors toute opposition à cette mesure en encerclant immédiatement le bureau de celui ou celle qu’on expulse.
Commenter  J’apprécie          90
PhilippeSAINTMARTIN   02 décembre 2016
L'employé de Guillermo Saccomanno
L’homme est un animal d’habitudes, se dit l’employé en aspirant l’air pollué de la rue.
Commenter  J’apprécie          100
SophieChalandre   02 décembre 2016
L'employé de Guillermo Saccomanno
Il s’apprête à partir. La lenteur de ses gestes n’est pas seulement due à la fatigue. A la tristesse aussi.

L’ordinateur tarde à s’éteindre. Enfin, soupire-t-il. L’écran s’obscurcit. L’employé dispose soigneusement ses instruments de travail pour le lendemain : les stylos, l’encre, les cachets, les tampons, la gomme, te taille-crayon et le coupe-papier. Il l’astique. Le coupe-papier semble inoffensif. Sauf qu’il peut devenir une arme. L’employé aussi paraît inoffensif. Mais il ne faut jamais se fier aux apparences.
Commenter  J’apprécie          80
Magenta   14 octobre 2012
L'employé de Guillermo Saccomanno
Ce qui nous accable n'est pas la différence entre ce que nous avons été et ce que nous sommes, pense-t-il. C'est la paresse avec laquelle nous nous laissons aller à la dégradation.
Commenter  J’apprécie          90
SophieChalandre   02 décembre 2016
L'employé de Guillermo Saccomanno
Il souffre à l’idée qu’un rêve est tragique non pas à cause de sa concrétisation possible. Mais du réveil. Car une fois qu’on y prend goût, la vie devient intolérable si le rêve ne se répète pas. Et on se retrouve plus malheureux qu’avant, quand on ignorait ce qu’était le bonheur.
Commenter  J’apprécie          70
Guillermo Saccomanno
DirtyTricks   11 novembre 2020
Guillermo Saccomanno
Si tout le monde couche avec tout le monde, si on se saoule, si on se drogue, si on s'adonne au jeu, c'est par ennui. Le cafard commence avec l'automne et, comme la brume, il nous enveloppe jusqu'à ce que nous nous y perdions. En général, on se met à emmerder quelqu'un: on trompe son partenaire, on trahit un ami, on s'en prend aux gosses. Faute de courage pour se suicider, on fait chier son prochain.
Commenter  J’apprécie          00
Guillermo Saccomanno
DirtyTricks   11 novembre 2020
Guillermo Saccomanno
Si tout le monde couche avec tout le monde, si on se saoule, si on se drogue, si on s'adonne au jeu, c'est par ennui. Le cafard commence avec l'automne et, comme la brume, il nous enveloppe jusqu'à ce que nous nous y perdions. En général, on se met à emmerder quelqu'un: on trompe son partenaire, on trahit un ami, on s'en prend aux gosses. Faute de courage pour se suicider, on fait chier son prochain.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Guillermo Saccomanno (47)Voir plus


Quiz Voir plus

Avec qui passer Noël ?

- Qui pourrai-je inviter à Noël ? J'ai mon crayon à la main pour faire ma liste. - Tiens, déjà comme tu es célibataire, voilà un livre qui va t'aider ..."Comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire", me donne ma future ex meilleure amie. donc pas de mari à Noël !

Nadine de Rotschild
Tom Sharpe

14 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , romans policiers et polars , romans américainsCréer un quiz sur cet auteur