AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.34 /5 (sur 37 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Strasbourg , le 06/01/1832
Mort(e) à : Paris , le 23/01/1883
Biographie :

Paul Gustave Louis Christophe Doré dit Gustave Doré est un illustrateur, graveur, peintre et sculpteur français.

En 1840, le père de Gustave, Jean-Philippe Doré, polytechnicien, est nommé ingénieur en chef des Ponts et Chaussées de l'Ain et la famille Doré s'installe à Bourg-en-Bresse. L'enfant aux dons précoces est un très bon élève du collège mais il se fait encore davantage remarquer par ses caricatures et ses dessins inspirés du monde bressan qui l'entoure : à douze ans un imprimeur local publie ses premières lithographies sur Les Travaux d'Hercule. Elles amènent l'éditeur parisien Charles Philipon à lui proposer de s'installer à Paris où à partir de 1847 il suit les cours du lycée Charlemagne et dessine en même temps des caricatures pour le Journal pour rire de Philippon. Il connaît vite la célébrité et débute en 1848 au Salon avec deux dessins à la plume mais continue à vivre auprès de sa mère après la mort de son père en 1849.

À partir de 1851, tout en exposant ses toiles, il réalise quelques sculptures de sujets religieux et collabore à diverses revues dont le Journal pour tous. En 1854, l'éditeur Joseph Bry publie une édition des œuvres de Rabelais, illustrée d'une centaine de ses gravures. De 1861 à 1868, il illustre La Divine Comédie de Dante.

De plus en plus reconnu, à la fois autodidacte et exubérant, Gustave Doré illustra entre 1852 et 1883 plus de cent vingt volumes qui parurent en France, mais aussi en Angleterre, en Allemagne et en Russie. Lors de la campagne de Crimée, il réalise, à la fois comme auteur et comme illustrateur, L'Histoire de la Sainte Russie, une charge contre ce pays avec qui la France et l'Angleterre étaient entrées en guerre. C'est un album qui préfigure la bande dessinée, où il joue sur le décalage entre le texte et l'illustration, et où il utilise d'étonnantes astuces graphiques.

Il fréquente alors la société mondaine et élargit ses activités picturales en composant de grands tableaux comme Dante et Virgile dans le neuvième cercle de l’Enfer (1861 - 311 x 428 cm – musée de Brou), L’Énigme (au Musée d'Orsay) ou Le Christ quittant le prétoire (1867-1872), un tableau mesurant six mètres de haut par neuf mètres de large. Ce tableau a été restauré de 1998 à 2003 au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg.
+ Voir plus
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gustave_Dor%C3%A9
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Paradise Lost - Illustrations by Gustave Doré
Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Zebra   25 janvier 2015
Histoire de la Sainte Russie de Gustave Doré
page 104 [...] Le lendemain, l'empereur Nicolas, czar de toutes les Russies, roi de toutes les Polognes, empereur de toutes les Sibéries, autocrate de tout le tremblement (gloire à Dieu et à la très sainte orthodoxie), assemble sa garde impériale et lui tient ce discours plein de grandeur : "Croisés !!! En ce jour solennel, je vous assemble pour vous dire que le moment est enfin venu de vous révéler à la vieille Europe. Voici tantôt 44 ans qu'aucune nation de ce continent n'a fait briller sur elle la gloire des armes ; nous illustrer de cette façon dans ce moment de marasme universel où toutes les nations s'amollissent et s'énervent dans les fadeurs et les vices de la paix, et s’abâtardissent dans l'oubli et le dédain de la gloire, nous illustrer, dis-je, par la guerre, serait du plus intelligent à-propos. Debout !! et qu'à votre vue seule l'Europe s'écroule. Mais laissez-moi, en czar orthodoxe que je suis, vous parler latin : ça sera plus saint, plus enthousiaste. Nicolaus Nobiscum ! Qui Contra Nos ? [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Zebra   28 janvier 2015
Histoire pittoresque, dramatique et caricaturale de la Sainte Russie de Gustave Doré
page 104 [...] Le lendemain, l'empereur Nicolas, czar de toutes les Russies, roi de toutes les Polognes, empereur de toutes les Sibéries, autocrate de tout le tremblement (gloire à Dieu et à la très sainte orthodoxie), assemble sa garde impériale et lui tient ce discours plein de grandeur : "Croisés !!! En ce jour solennel, je vous assemble pour vous dire que le moment est enfin venu de vous révéler à la vieille Europe. Voici tantôt 44 ans qu'aucune nation de ce continent n'a fait briller sur elle la gloire des armes ; nous illustrer de cette façon dans ce moment de marasme universel où toutes les nations s'amollissent et s'énervent dans les fadeurs et les vices de la paix, et s’abâtardissent dans l'oubli et le dédain de la gloire, nous illustrer, dis-je, par la guerre, serait du plus intelligent à-propos. Debout !! et qu'à votre vue seule l'Europe s'écroule. Mais laissez-moi, en czar orthodoxe que je suis, vous parler latin : ça sera plus saint, plus enthousiaste. Nicolaus Nobiscum ! Qui Contra Nos ? [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
SZRAMOWO   07 avril 2020
Les Contes Drolatiques Colligez EZ Abbayes de Touraine Et MIS En Lumiere de Gustave Doré
L’hostel des Trois-Barbeaulx estoyt iadis à Tours l’endroict de la ville où se faisoyt la meilleure chiere, veu que l’hoste, réputé le hault bonnet des rostisseurs, alloyt cuire les repas de nopces iusques à Chastellerault, Loches, Vendosme et Blois. Ce susdict homme, vieulx reistre parfaict en son mestier, n’allumoyt iamais ses lampes de iour, sçavoyt tondre sur les œufs, vendoyt poil, cuir et plume, avoyt l’œil à tout, ne se laissoyt point facilement payer en monnoye de cinge, et, pour ung denier de moins au compte, eust affronté quiconque, voire mesmes ung prince. Au demourant, bon gausseur, beuvant et riant avecques les grans avalleurs, tousiours le bonnet en main devant les gens munis d’indulgences plénières au titre du Sit nomen Domini benedictum, les poulsant en despense et leur prouvant, au besoing par de bons dires, que les vins estoyent chiers ; que, quoy que on fist, rien ne se donnant en Touraine, force estoyt d’y tout achepter ; partant d’y tout payer. Brief, s’il l’eust pu sans honte, auroyt compté : tant pour le bon aër, et tant pour la veue du pays. Aussy feit-il une bonne maison avecques l’argent d’aultruy, devint-il rond comme ung quartaud, bardé de lard, et l’appella-t-on Monsieur. Lors de la darrenière foyre, trois quidams, lesquels estoyent des apprentifs en chicquane, dans qui se trouvoyt plus d’estoffe à faire des larrons que des saincts, et sçavoyent bien desia iusques où possible estoyt d’aller sans se prendre en la chorde des haultes œuvres, eurent intention de soy divertir et vivre, en condamnant quelques merchans forains ou aultres en tous les dépens. Doncques, ces escholiers du diable faulsèrent compaignie à leurs procureurs, chez lesquels ils estudioyent le grimoire en la ville d’Angiers, et vindrent de prime abord se logier en l’hostel des Trois-Barbeaulx, où ils voulurent les chambres du légat, mirent tout sens dessus dessoubz, feirent les desgoutez, retindrent les lamproyes au marché, s’annoncèrent en gens de hault négoce, qui ne traisnoyent point de marchandises avecques eulx, et voyageoyent seuls de leur personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lunch   22 avril 2015
Histoire pittoresque, dramatique et caricaturale de la Sainte Russie de Gustave Doré
Je respecte trop la beauté d’Olga pour vous bien dire comment elle mourut ; mais, ce qui est connu de tous, c’est que cette reine sans entrailles s’en sentit de brûlantes à sa dernière heure.
Commenter  J’apprécie          100
steka   26 février 2020
Dore's Illustrations for "Paradise Lost" de Gustave Dore Dore's Illustrations for "Paradise Lost" de Gustave Doré
Me miserable ! which way shall I fly / Infinite wrath, and infinite despair ?

(IV. 73, 74).
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Auteurs proches de Gustave Doré


Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur