AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.07 /5 (sur 29 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 01/06/1855
Mort(e) à : Paris , le 04/04/1926
Biographie :

Gustave Geffroy est un journaliste, critique d'art, historien de l'art et romancier français.

En janvier 1870 il entre dans la vie active et travaille dans un établissement bancaire du Comptoir de l'escompte.

Collaborateur au journal "La Justice" à partir du 15 janvier 1880, il y rencontre Georges Clemenceau, qui devient un grand ami. En 1884, il devient le critique d'art exclusif de "La Justice".

Geffroy arrive à Belle-Île en septembre 1886 pour y passer ses vacances et se documenter sur Auguste Blanqui dont il commence à écrire l'histoire. Il y rencontre par hasard le peintre Claude Monet qu'il admire et avec qui il se lie d'amitié. Il continue par la suite à faire des critiques élogieuses du peintre dont il écrira la biographie.

En 1893, il est critique d'art au" Journal". Il collabore à la revue "Le Monde moderne" dès janvier 1895. En 1897 il publie "L'Enfermé", où il raconte la vie d'Auguste Blanqui.

Grâce à Clémenceau, il est nommé administrateur de la Manufacture des Gobelins en 1908, poste auquel il demeure jusqu'à sa mort. Membre fondateur de l'Académie Goncourt, il la préside de 1912 à sa mort.

En 1914, l'éditeur Crès lui confie la direction de la "Bibliothèque de l'enseignement des beaux-arts". Il est directeur de publication de la collection "Maîtres anciens et modernes", éditions Nilsson, en 1923.

Gustave Geffroy est auteur 5 romans, de livres de critiques d'art, d'histoire, de recueils d'articles.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"L'enfermé" de Gustave Geffroy.


Citations et extraits (111) Voir plus Ajouter une citation
gill   04 août 2014
L'apprentie de Gustave Geffroy
Et, comme en sortant de là, on se sent une commisération vibrante à l'égard de ces humbles que meurtrit la vie, qui souffrent depuis un lointain passé et qui souffriront encore dans leurs enfants et leurs petits-enfants.

Veuves aux épaules étroites serrées par des châles de laine noire, vieux ouvriers qui s'usent à la besogne, jeunes hommes fortifiés d'illusions, jeunes filles pleines d'ardeur à vivre, gosses prompts à sourire malgré les taloches, tous ces êtres ingénus et laborieux, tendres et rudes, toujours déçus, toujours confiants, ces résignés pour lesquels, dans un crépuscule d'hiver, devant les maisons lépreuses de Belleville, une romance suffit à évoquer le printemps et l'amour !

(Extrait de la critique de Mr Paul Reboux, écrite à l'occasion de la répétition générale, dans le journal "l'Intransigeant")
Commenter  J’apprécie          80
gill   01 août 2014
L'apprentie de Gustave Geffroy
Premier tableau : le rempart

L'orchestre joue la Marseillaise avant le lever du rideau.

Un aspect des remparts de Paris pendant le siège de 1870, en décembre.

Il a neigé, et il neige encore par moments.

Tout est blanc dans l'obscurité.

Au loin, des collines qui s'illuminent aux coups de canons des forts.

La ligne de la muraille est échancrée par une embrasure où est placé un canon.

A droite, l'ouverture d'un poste.

Au lever de rideau, des gardes lisent le journal, causent et fument autour d'un brasero.

Une sentinelle va et vient sur le talus.

Il est près de neuf heures du soir. Lorsque la toile se lève, on entend un rire général....
Commenter  J’apprécie          40
steka   19 mai 2019
Blanqui l'enfermé de Gustave Geffroy
Cette vie surhumaine, de douleur consentie, de sacrifice obstiné, ne peut être perdue. Elle a privé l’homme des joies habituelles, lui a infligé la douleur de ne pas être compris, aimé, lui a donné ce visage offensé… Mais l’exemple est acquis pour jamais. Dans le même individu ont cohabité deux sentiments égaux : la résignation, la révolte. Résigné pour lui, révolté pour tous. La résignation le met à la hauteur des plus stoïques. L’esprit de révolte du vieux Blanqui, salubre comme le sel de la mer, impré­gnera l’Histoire.
Commenter  J’apprécie          40
Jacopo   11 mars 2019
Rome; Le Vatican - La Chapelle Sixtine - Michel-Ange : Les Musées d'Europe de Gustave Geffroy
Tout le monde vit, et Raphaël aussi, et comme, dit Condivi, " il était admirable dans l'imitation, il chercha, à l'aide de Bramante, à avoir la commande du reste.»

Il y eut une entrevue de Michel-Ange et du Pape, Bramante présent, où le peintre de la Sixtine exhala ses plaintes et accusa son persécuteur. Il eut gain de cause, acheva seul son oeuvre, sans avoir été aidé de personne, pas même d'un qui lui broyât les couleurs.

Condivi raconte aussi que Michel-Ange, pour peindre ce grand ouvrage, avait tenu si longtemps les yeux levés vers la voûte qu'il avait fini par y voir peu en regardant à terre: « Quand il avait à lire une lettre ou à regarder quelques menus documents, il lui était nécessaire de les tenir levés au-dessus de sa tête. Néanmoins,peu à peu, il apprit à lire encore en regardant en bas. Cette preuve nous donne la mesure de l'attention assidue qu'il porta à cet ouvrage. »
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   05 août 2019
La vie artistique, tome 2 de Gustave Geffroy
Lorsque Gustave Moreau fut nommé membre de l'Académie des Beaux-Arts, un certain étonnement se fit jour. M. Jules Lefebvre, qui était également candidat, semblait bien plutôt désigné pour prendre place parmi la soi-disant classe dirigeante d'artistes qui siège à l'Institut.

Les sujets que se complaît à représenter Gustave Moreau sont bien choisis dans les mythologies qui passent pour fournir les inspirations supérieures. L'artiste a les yeux fermés au spectacle du monde moderne, cela est vrai, mais il a reconstitué les scènes symboliques de l'histoire des religions sans se livrer à l'imitation effrénée et inintelligente de l'art de l'antiquité qui est la faculté maîtresse de la plupart des peintres et des sculpteurs désormais ses collègues.
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   02 mars 2019
La vie artistique, tome 1 de Gustave Geffroy
Elle était là, dans la pensée de l'artiste, pour toute l'éternité. La déesse et la momie devaient se regarder sans cesse, dans le noir du tombeau, avec des yeux qui ne voient pas, et se chuchoter les confidences ignorées avec des lèvres qui n'ont plus de paroles. Ces Égyptiens croyaient que l'existence se continuait dans cette auge de pierre où l'on déposait le corps. C'était là, cette maison des morts, la « demeure éternelle ». La maison des vivants n'était que l' « hôtellerie» où l'on passe.
Commenter  J’apprécie          20
brigetoun   10 octobre 2011
Blanqui l'enfermé de Gustave Geffroy
La destinée de l’isolé a été réglée d’avance par les magistrats en robes rouges, fourrés d’hermine ; ils ont décidé quel espace il occuperait, à quelles heures diurnes il prendrait ses repas, à quelles heures nocturnes les rondes des guichetiers couperaient son sommeil, quelle profondeur de l’horizon pourrait fouiller son regard. Un calendrier invisible et inflexible a réglé pour lui le cours du temps, l’inoccupation des heures,
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   01 juin 2019
Claude Monet: Sa Vie, Son Temps, Son Oeuvre de Gustave Geffroy
Nous avons gardé tous deux, à travers la vie, le souvenir des jours passés dans cette région sauvage, presque solitaire, et ce fut ainsi que naquit une amitié qui ne s’est pas démentie depuis, et que l’on me permettra de manifester comme un hommage, non seulement à ce grand artiste, mais à cet homme simple et bon, si tendrement affectueux pour les siens, pour ses anciens compagnons d’existence, aujourd’hui réduits à quelques-uns.
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   29 juin 2019
La vie artistique, tome 5 de Gustave Geffroy
Les autres expositions ouvertes sont des expositions de paysages. Quelle que soit la valeur des œuvres exposées, tous ceux-ci sont à bonne école de nature et ils feront bien d'y rester. L'étude attentive, acharnée, des formes et des jeux de lumière d'un paysage est absolument nécessaire pour former un peintre : il apprend là l'ensemble et les nuances, la construction permanente et la poésie de l'heure.
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   01 mars 2019
Florence, tome 2 : Les Musées d'Europe de Gustave Geffroy
C'est ainsi qu'à Florence l'histoire, avec toutes ses duretés, ses violences, ses meurtres, se mêle à l'art le plus raffiné, le plus élégant. Je crois bien que de tous ceux qui ont écrit sur Florence, c'est Alfred de Musset, avec son air de fantaisie et de négligence, qui a le mieux exprimé ce caractère de la ville dont le drame de Lorenzaccio reste l'image multipliée en scènes vivantes.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Interro surprise (2) :))

Arthur Rimbaud a publié un recueil de poèmes en prose, intitulé " Une saison ........"

blanche et sèche
vers l'automne
au paradis
pleine d'envies
pluvieuse
en enfer

15 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , histoire , musique , peinture , écrivainCréer un quiz sur cet auteur

.. ..