AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.91 /5 (sur 134 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Valognes , le 22 juillet 1867
Mort(e) à : Paris
Biographie :

Gustave Henri Joseph Lerouge dit Gustave Le Rouge est un écrivain et journaliste français.
Il est né, au 7 de la rue de Poterie, à Valognes dans la Manche le 22 juillet 1867.
Son père était peintre en bâtiment.
Son grand-père fut longtemps maire de Réville.
Sa tante fut la mère supérieure d'un couvent près de Paris.
Au siècle précédent, Le Rouge eût un ancêtre, planteur aux Antilles, qui fut découpé à la scie entre deux planches d'acajou par des esclaves en révolte.
Et en 1904, le romancier utilisa cette tragédie pour écrire "l'esclave amoureuse", un roman pour "midinettes"...
Gustave Le Rouge obtint, en juin 1886, au collège de Cherbourg, le baccalauréat de philosophie.
Il prépara alors le concours d'entrée à l'Ecole-Navale.
Mais sa rencontre avec Jules Tellier, qui était son professeur, fut décisive.
Il se tournera vers la poésie et la littérature ...
De 1887 à 1889, il prépare à Caen, une licence de droit qu'il finance avec un travail de secrétaire de rédaction au journal "le Matin normand".
Peut-être s'y dissimulait-il sous la signature de "Lord Chestre, le titulaire de la rubrique théâtral.
Ses premiers poèmes paraissent dans l'éphémère "Revue Septentrionale" qui, avant de disparaître, aura le temps d'accueillir Paul Verlaine, Laurent Tailhade et Jehan Rictus.
Gustave Le Rouge, après une rencontre racontée dans "Verlainiens et décadents", entame, en 1890, une longue et fidèle amitié avec Paul Verlaine.
Le Rouge devient, au "Soleil d'Or", un de ces disciples qui, lorsque le maître a trop bu, vident discrètement son verre d'absinthe sous la table.
Dans son sillage, il fréquente les hauts lieux littéraires du "Quartier Latin" qu'il immortalisera, en 1899, dans un magnifique livre co-écrit avec Georges Renault.
S'il fut intime de Paul Verlaine, Gustave Le Rouge fut aussi journaliste spécialiste du fait divers, auteur dramatique, fermier en Tunisie où il fut condamné par les tribunaux du protectorat pour sa liberté de pensée, scénariste de cinéma, animateur de cirque, chef du service des reportages au "Petit Parisien" d'où il fut congédié pour avoir inventé un fait divers.
Il fut l'époux d'une écuyère de cirque puis d'une voyante défigurée.
Il fut un pionnier de la science-fiction mais aussi un naufragé du mouvement "Symboliste", un ami, des mandragores, des alchimistes, des utopistes et des gitans ...
Il fut l'auteur de livres sur le langage des rêves et des fleurs.
Il fut inventeur, polygraphe, romancier et poète ...

+ Voir plus
Source : "Passagers clandestins" Francis Lacassin collection "10/18
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Gustave LE ROUGE– Le Sous Marin « Jules Verne »

Citations et extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
gill   24 septembre 2018
Le mystérieux docteur Cornélius de Gustave Le Rouge
Je n'étais rien ni personne à l'époque, et lui déjà un maître.

(Baise Cendrars, "L'homme foudroyé")
Commenter  J’apprécie          230
gill   11 novembre 2016
La Mandragore magique de Gustave Le Rouge
La mandragore, (Atopa Mandragora), est une solanée, proche parente de la belladone et, comme elle, très vénéneuse ...
Commenter  J’apprécie          200
PiertyM   27 mars 2014
La reine des éléphants, suivi de La vallée du désespoir de Gustave Le Rouge
Un honnête homme tient sa parole sans avoir besoin d’écrit, et un coquin se moque d’une signature.
Commenter  J’apprécie          200
gill   10 mai 2016
Le Quartier Latin. de Gustave Le Rouge
Un humoriste a dit avec une cruelle ironie que l'extinction du paupérisme avait lieu chaque soir à dix heures dans les quartiers populaires.

En croyant être spirituel, l'auteur de cette facétie a peut-être dit une vérité.

Le pauvre qui lit, sa journée de labeur terminée, devient de plus en plus fréquent.

Lire c'est déjà se révolter ...
Commenter  J’apprécie          180
gill   28 juin 2017
La dame noire des frontières de Gustave Le Rouge
C'était quelques semaines avant la déclaration de guerre.

Deux croiseurs anglais venaient d'entrer dans le port de Boulogne-sur-Mer.

Toute la ville était en fête.

Le casino et les luxueux hôtels qui l'environnent étaient brillamment illuminés.

Sur le port, les cabarets étaient remplis de matelots et de "matelotes" ...
Commenter  J’apprécie          180
gill   03 juillet 2017
La dame noire des frontières de Gustave Le Rouge
Ce matin-là, Mr de Saint-Elme se leva de bonne heure.

Il se trouvait debout au moment même où le commandeur de la plantation, Vulcain un pauvre diable boiteux de naissance - soufflait dans un coquillage pour appeler les noirs au travail et diriger les divers ateliers de travailleurs vers les acréages de coton et de canne à sucre ...
Commenter  J’apprécie          170
gill   05 mai 2016
Le Quartier Latin. de Gustave Le Rouge
Balzac nous l'a fort bien dépeinte, cette jeunesse sérieuse et folâtre en même temps, qui se mêle au peuple et va danser dans les guinguettes, à la Grande-Chaumière, à Bobino, fréquente les demi-soldes, acclame le souvenir de Napoléon pour faire de l'opposition et qui, en 1830, combat aux barricades.

Le quartier Latin devient un véritable foyer d'insurrection que le pouvoir regarde avec effroi ...
Commenter  J’apprécie          150
gill   28 septembre 2018
Le mystérieux docteur Cornélius de Gustave Le Rouge
Le Rouge ! Et vous ? Tout coeur et toute flamme vive

Qu'allez-vous faire en notre exil ainsi qu'il est,

Vous une si belle âme en un monde si laid ?

(Verlaine - décembre 1891 - écrit à l'hôpital Broussais)
Commenter  J’apprécie          150
PiertyM   29 juin 2014
L'Esclave amoureuse de Gustave Le Rouge
Brusquement, il voyait clair, le petit Jacques ne lui ressemblait en rien avec son front bas, ses cheveux d’un jaune sale et cette mâchoire énorme dont les muscles puissants indiquaient un besoin d’assouvissement bestial et ce nez écrasé aux trous ronds et ces oreilles larges et détachées du crâne, rien de cela ne rappelait le profil noble et délicat de la race.
Commenter  J’apprécie          120
gill   01 juillet 2013
Le mystérieux docteur Cornélius, Tome 1 : Seul de Gustave Le Rouge
Vers la fin de l'année 190..., un groupe de capitalistes yankees avait décidé la fondation d'une ville, en plein Far-West, au pied même des Montagnes Rocheuses.

Un mois ne s'était pas écoulé que la nouvelle cité, encore sans maisons, était déjà reliée par trois lignes au réseau ferré de l'Union ; dès l'origine on l'avait baptisée Jorgell-City, du nom du président du trust qui la créait, le milliardaire Fred Jorgell.

Les travailleurs accouraient de toutes parts ; dès le deuxième mois, trois églises étaient édifiées et quatre théâtres étaient en pleine exploitation.

Autour d'une place où subsistaient quelques beaux arbres, espoir d'un square pittoresque, les carcasses d'acier des maisons à trente étages commençaient à s'aligner.......

(extrait de "l'énigme du Creek sanglant", premier chapitre du volume paru dans la collection "10/18" en 1975)
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Gustave Le Rouge (118)Voir plus


Quiz Voir plus

Dans la tête de Gustave Le Rouge

Je m'appelle M. de Saint-Elme, ma plantation située à vingt milles de la Nouvelle-Orléans, occupe plus de six cents esclaves que je traite avec une bonté devenue proverbiale. On dit couramment : Heureux comme un noir de M. de Saint-Elme.

L’esclave mystérieuse
L'esclave amoureuse
L'esclave maudite
L'esclave aux mille visages

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Gustave Le RougeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..