AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Vidéos de Gwenaëlle Aubry (23)
Ajouter une vidéo





video
Sylvia Plath (1932-1963), la vie comme un mauvais rêve (Toute une vie / France Culture). Diffusion sur France Culture le 26 février 2022. Un documentaire de Pauline Chanu, réalisé par Annabelle Brouard. Prise de son : Marc Garvenes et Tahar Boukhlifa. Mixage : Philip Merscher. Archives Ina : Sophie Henocq. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Photographie : Sylvia Plath en 1954. Granger-Bridgeman Images. Sylvia Plath, née le 27 octobre 1932 à Jamaica Plain, dans la banlieue de Boston, et morte le 11 février 1963 à Primrose Hill (Londres), est une écrivaine et poétesse américaine, autrice de poèmes, d'un roman, de nouvelles, de livres pour enfants et d'essais. Si elle est surtout connue de façon internationale pour sa poésie, elle tire également sa notoriété de "The Bell Jar" (en français, "La Cloche de détresse"), roman d'inspiration autobiographique qui décrit en détail les circonstances de sa première dépression, au début de sa vie d'adulte. Sa vie, son œuvre et son esthétique poétique et littéraire sont le sujet de milliers d'études dans le monde entier. Elle publie son premier recueil de poèmes, "The Colossus", en Angleterre en 1960. Depuis son suicide en 1963, Sylvia Plath est devenue une figure emblématique dans les pays anglophones, les féministes voyant dans son œuvre l'archétype du « génie féminin écrasé par une société dominée par les hommes », les autres voyant en elle une icône dont la poésie, en grande partie publiée après sa mort, fascine comme la bouleversante chronique d'un suicide annoncé.

Invitées :

Valérie Rouzeau, traductrice et poétesse, autrice de "Sylvia Plath, un galop infatigable" (Jean-Marc Place, 2003). Traductrice pour les ouvrages de Sylvia Plath "La Traversée" dans "Arbres d'hiver" (Poésie/Gallimard, 1999), "Ariel" (Gallimard, 2009). Traductrice de Ted Hughes, "Poèmes (1957-1994)" avec Jacques Darras (Gallimard, 2009)
Sylvie Doizelet, romancière, autrice notamment de "La Terre des morts est lointaine" (collection "L’un et l’autre", Gallimard, 1996). Elle a traduit le recueil de Ted Hugues, "Birthday Letters" (Gallimard, coll. Poésie, 2015) adressé à Sylvia Plath. Elle a également préfacé "Sylvia Plath, Arbres d'hiver précédé de La traversée", traduction de Françoise Morvan et Valérie Rouzeau (Gallimard, coll. Poésie, 1999)
Claire Fercak, romancière, autrice notamment de "Rideau de verre" (Verticales, 2007) et plus récemment "Ce qui est nommé reste en vie" (Verticales, 2020) et "Après la foudre" (Arthaud, 2021)
Gwenaëlle Aubry, romancière, philosophe, autrice notamment de "Lazare mon amour" (L’iconoclaste, 2016), "Perséphone 2014" (Mercure de France, 2016) et plus récemment "Saint-Phalle : monter en enfance" (Stock, 2021)
Sonia Wieder-Atherton, violoncelliste. Elle a notamment conçu le spectacle "Danses nocturnes", avec Charlotte Rampling, où se rencontrent les œuvres de Benjamin Britten et de Sylvia Plath

Un très grand merci au Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir (28 place St Georges, Paris 9ème) pour nous avoir permis d’utiliser des extraits de Letters home, film réalisé par Chantal Akerman en 1984, à Sonia Wieder-Atherton et Charlotte Rampling pour l’extrait de "Danses nocturnes", spectacle conçu en 2013.

Lecture des textes et poèmes (extraits) par Odja Llorca.

Archives :

Extraits de "Sylvia Plath – The Spoken Word" (Label British Library, 2010)
Interview de Sylvia Plath par Peter Orr pour la BBC (1962)
Interview de Sylvia Plath et Ted Hughes pour la BBC dans l’émission "Poets in partnership" (18.01.1961)
Lecture des poèmes du recueil "Ariel" par Sylvia Plath
"Danses nocturnes", Sonia Wieder-Atherton et Chalotte Rampling, poèmes de Sylvia Plath et musique de Benjamin Britten

Musique : "Overturn" d'Alexandra Stréliski (album "Inscape")

Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
videos09 décembre 2021
video
Par l'auteure, Marianne Denicourt & Theo Hakola
Dans le cadre du festival Paris en toutes lettres

« Saint Phalle ne pleure pas (ou juste des pierres)… »

Gwenaëlle Aubry nous entraîne dans la vie et l'oeuvre d'une artiste meurtrie qui choisit de créer au lieu de détruire, se déclara « à jamais solidaire de tous ceux que la société et la loi excluent et écrasent. » Une oeuvre conçue à l'inverse d'un trompe l'oeil puisqu'elle donnait à voir jusqu'à l'obscène. Question de survie. Ainsi aura-t-elle transformé le ressentiment en révolte et en rire, exorcisé la violence d'un père et celle de l'amour, comme dans Hors-d'oeuvre : « J'avais quelqu'un dans la peau qui, je le savais, n'était pas bon pour moi. Ma manière de sortir de cette relation : je lui ai volé une chemise. Je l'ai collée sur un panneau. J'ai mis une cible pour la tête et je l'ai tué d'une manière rituelle en lui lançant des fléchettes. Ça m'a guérie très rapidement ». Gwenaëlle Aubry va jusqu'aux sources de la création, nous donnant accès aux arcanes de l'oeuvre De Saint Phalle mais très certainement aussi aux siennes propres.

À lire – Gwenaëlle Aubry, Saint Phalle. Monter en enfance, Stock, 2021.
+ Lire la suite
videos20 novembre 2021
video
GWENAËLLE AUBRYSAINT PHALLE, MONTER EN ENFANCE
Par l'auteure, Marianne Denicourt & Theo Hakola


« Saint Phalle ne pleure pas (ou juste des pierres)… »

Gwenaëlle Aubry nous entraîne dans la vie et l'oeuvre d'une artiste meurtrie qui choisit de créer au lieu de détruire, se déclara « à jamais solidaire de tous ceux que la société et la loi excluent et écrasent. » Une oeuvre conçue à l'inverse d'un trompe l'oeil puisqu'elle donnait à voir jusqu'à l'obscène. Question de survie. Ainsi aura-t-elle transformé le ressentiment en révolte et en rire, exorcisé la violence d'un père et celle de l'amour, comme dans Hors-d'oeuvre : « J'avais quelqu'un dans la peau qui, je le savais, n'était pas bon pour moi. Ma manière de sortir de cette relation : je lui ai volé une chemise. Je l'ai collée sur un panneau. J'ai mis une cible pour la tête et je l'ai tué d'une manière rituelle en lui lançant des fléchettes. Ça m'a guérie très rapidement ». Gwenaëlle Aubry va jusqu'aux sources de la création, nous donnant accès aux arcanes de l'oeuvre De Saint Phalle mais très certainement aussi aux siennes propres.

À lire – Gwenaëlle Aubry, Saint Phalle. Monter en enfance, Stock, 2021.
+ Lire la suite
videos18 septembre 2021
video
Gwenaëlle Aubry vous présente son ouvrage "Saint Phalle : monter en enfance" aux éditions Stock. Entretien avec David Pigeret.

Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2551907/gwenaelle-aubry-saint-phalle-monter-en-enfance

Note de musique : © mollat
Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.

Visitez le site : http://www.mollat.com/
Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux :
Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/
Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts
Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat
Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/
Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat
Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/
Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
marina5317 septembre 2021
video
Gwenaëlle Aubry - Saint Phalle : monter en enfance
videos02 août 2021
video
Lecture de Gwenaëlle Aubry, le 7 août 2010, dans le cadre du banquet du livre intitulé "Contre la gestion politique du tous, le souci du chaque-un"
petitours16 février 2021
video
Vidéo de Gwenaëlle Aubry





Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Jules Verne ?

Le tour du monde en … jours ?

Cinquante
Soixante-dix
Quatre-vingts
Quatre-vingt-dix

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Jules VerneCréer un quiz sur cet auteur