AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.52 /5 (sur 33 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Boulogne-Billancourt , le 27/08/1970
Biographie :

Gwendoline Hamon est une actrice et metteur en scène française, petite-fille de Jean Anouilh née le 27 août 1970.

Elle passe une partie de son enfance au Sénégal et découvre enfant le théâtre grâce à sa grand-mère Nicole Anouilh elle-même comédienne. Elle commence sa carrière au théâtre en 1990 dans L'Avare de Molière avec Michel Bouquet. Elle a été nommée aux Molières dans la catégorie révélation théâtrale pour Le Nouveau Testament de Sacha Guitry mis en scène par Bernard Murat au théâtre des Variétés.

Elle apparaît à la télévision dans différentes séries télévisées et dans de nombreux téléfilms.

Elle épouse Frédéric Diefenthal en 2004 avec qui elle a un fils prénommé Gabriel. Le couple se sépare en 2013.

En 2014, elle publie "Les dieux sont vaches".


+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Gwendoline Hamon   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Gwendoline Hamon: L'invité du jour du 28/04/2014 dans A La Bonne Heure


Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
FabDef95   08 mars 2016
Les dieux sont vaches de Gwendoline Hamon
- Je t'aime maman, tu sais...

Et là miracle... D'une petite voix fluette et sourde elle me souffla :

- Moi aussi je t'aime ma chérie, je t'aime plus que tout. Je ne savais pas que tu étais si généreuse, si douce, que je comptais tant pour toi. Tu es mon bébé, mon petit bébé.

Puis elle prit mon visage entre ses mains osseuses et l'embrasse goulûment comme on bouffe son nouveau-né.

Ce fut un moment de grâce entre elle et moi. J'aurais pu me dire "tout ça pour ça", mais j'ai pensé "ça y est, elle m'aime enfin pleinement. Je vais être délivrée, guérie".

Ce n'est sans doute pas par hasard si cet irrésistible besoin d'être aimée a dévoré mon existence. Je venais d'avoir la réponse à mes interrogations, la récompense à ma quête maladive. La forme à ce moment précis qu'avaient prise ces trois mots "je t'aime" m'avait réconciliée avec la névrose infantile qui me suivait depuis toujours. Me mère m'aimait, je n'étais pas née pour rien. (p. 197-198).
Commenter  J’apprécie          70
Fanvin54   07 juillet 2015
Les dieux sont vaches de Gwendoline Hamon
Ma mère a toujours parlé à ses chiens comme à des êtres humains. Et en anglais s'il vous plaît, c'est tellement plus chic.
Commenter  J’apprécie          90
Fanvin54   09 juillet 2015
Les dieux sont vaches de Gwendoline Hamon
Maman était déterminée, après nous avoir imposé d'aimer tous ses hommes, à ce que nous adoptions les haines qu'elle entretenait à leur égard lorsqu'elle décidait qu'ils étaient devenus des cons.
Commenter  J’apprécie          50
Metaphore   14 mars 2014
Les dieux sont vaches de Gwendoline Hamon
Je ne te l'ai jamais dit, mais tu m'as offert tes angoisses sur un plateau, tu me les as léguées. Tu ne l'as pas voulu, c'est certain, mais tu as fait de ta petite fille une anxieuse, une paniqueuse, une fragile, une grande petite, une fille qui essaye d'avancer en regardant le ciel, mais qui est attachée, chaîne au pied, à un devoir: celui d’écouter, de comprendre, de rassurer, de consoler, de surmonter, de gratter, de masser, de prendre parti, de subir. De payer un sale truc qui ne date pas de mon temps. p20 - 21
Commenter  J’apprécie          40
Fanvin54   06 juillet 2015
Les dieux sont vaches de Gwendoline Hamon
Ma mère était menteuse. Elle avait menti très tôt, pour se préserver sans doute, pour avoir l'air d'être ou de ne pas être, pour gagner du temps, pour soutenir une cause, un ami, un parent, un parfait étranger quelquefois, ou juste pour exister pleinement. Pour s'échapper peut-être, se persuader qu'elle était maîtresse de sa vie et que personne ne pouvait intervenir.
Commenter  J’apprécie          40
pgremaud   10 août 2014
Les dieux sont vaches de Gwendoline Hamon
Je pense sans cesse à une photo en noir et blanc. Maman a trois ans et la coupe de cheveux de Mireille Mathieu. C'est l'hiver, elle est assise sur un tronc d'arbre au milieu des montagnes suisses. Son regard immense est coquin et confiant. Il lui bouffe la trogne, et un sourire emprunté à la Joconde lui donne l'air le plus apaisé du monde. Elle est insouciante, épanouie, heureuse. Elle ne sait pas encore...

C'était le bon temps. Les dieux n'étaient pas vaches en 1953...

Commenter  J’apprécie          30
Metaphore   14 mars 2014
Les dieux sont vaches de Gwendoline Hamon
Le mensonge altruiste, c'est mon quotidien. Je me suis construite avec le vertige qu'ils soient malheureux, les grands! Je suis devenue malgré moi "adulto-psychiatre"! Spécialiste en famille. Je les soulage. C'est mon karma, mon chemin, mon destin, cela me rassure même! Au moins, je sais à quoi je sers, et puis je me raconte que je suis quelqu'un de bien; et c'est toujours mieux qu'un coup de pied au cul par les temps qui courent. p 20
Commenter  J’apprécie          30
Metaphore   14 mars 2014
Les dieux sont vaches de Gwendoline Hamon
J'ai ressenti un vide, et ai pensé que je ne devais pas être assez importante, assez intéressante, assez intelligente, assez aimable, pour que ma mère me méprise à ce point. p 244
Commenter  J’apprécie          30
Metaphore   14 mars 2014
Les dieux sont vaches de Gwendoline Hamon
Ce n'est sans doute pas par hasard si cet irrésistible besoin d’être aimée a dévoré mon existence. je venais d'avoir la réponse à mes interrogations, le récompense à ma quête maladive. La forme à ce moment précis qu'avaient prise ces trois mots "je t'aime" m'avait réconciliée avec la névrose infantile qui me suivait depuis toujours. Ma mère m'aimait, je n’étais pas née pour rien. p 212
Commenter  J’apprécie          20
Metaphore   14 mars 2014
Les dieux sont vaches de Gwendoline Hamon
J'ai toujours l'angoisse de mal faire et de déranger le voisin, alors je dis bonjour, au revoir et merci 167 000 fois par jour en souriant pour que la vie soit plus douce et les gens plus gentils. Je suis trop polie car l'idée de la bonne éducation, bien que datée, me rassure et me comble et c'est si chic de l’être dans cette société qui se "surploucise". Je ne sais pas lâcher, ni mes inquiétudes, ni mes idées, même si je ne demande que ça. p 31
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Un Quiz S.é.C.U.L.A.I.R.E

Aimez-vous Brahms..

Françoise Giroud
Françoise Sagan

12 questions
61 lecteurs ont répondu
Thèmes : bachelierCréer un quiz sur cet auteur