AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.63 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : Norvège
Né(e) à : Gratangen, Norvège , le 15/01/1974
Biographie :

Heine Bakkeid est un auteur norvégien, né le 15 janvier 1974 à Gratangen. Tu me manqueras demain est son premier roman traduit en français.

Ajouter des informations
Bibliographie de Heine Bakkeid   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
missmolko1   31 mars 2020
Tu me manqueras demain de Heine Bakkeid
The birds in the sky look like marionettes in a shadow theatre as they tilt and dive, slowly gliding on near-motionless wings above the former keeper’s residence. I can also see birds in the sea around the lighthouse, black with white neck plumage, bobbing on the waves around the rocks on the shore.
Commenter  J’apprécie          80
missmolko1   01 avril 2020
Tu me manqueras demain de Heine Bakkeid
'You sait it was the Danish guy's parents who had hired you,' Harvey finally says.

I nod.

'To do what?'

'I don't quite know,' I reply. 'Seach. Hope can actually be bought, you know.'

'Hope?'

'As long as they pay, I search. As long as I search... there's hope that I might find something.'

'Find what, do you think?'

'A magic key to turn back time.' I peer into my coffee mug again as Harvey fills it up. The aroma of the alcohol tickles my nose, heating, breaking open my ruined tear ducts and beckoning clouds of memory from the depths of my mind. Nodding, I open my mouth and swallos. Huge gulps.

'Do you ever findit?' Harvey asks, half mockingly, and looks at me. 'This key?'

'Never,' I reply, with a short, sharp laugh.
Commenter  J’apprécie          70
christinebeausson   27 octobre 2020
Tu me manqueras demain de Heine Bakkeid
Debout à la fenêtre, je médite sur la vitesse à laquelle les choses peuvent déraper une fois qu'on est sur la mauvaise pente, que ce soit à la table de cuisine familiale avec quelqu'un qu'on aime, en situation d'interrogatoire, ou dans la vie en général. On ne fait que foncer vers sa propre perte sans être en mesure ni de freiner ni de changer de cap.
Commenter  J’apprécie          30
galyalain   23 janvier 2021
Tu me manqueras demain de Heine Bakkeid
Le cerveau humain est programmé pour parfois modifier la réalité ou l’ajuster. C’est un mécanisme de défense ancestral, un fantôme dans la machine, censé nous aider à gérer et travailler les traumatismes ou les impressions vives. On se raconte une histoire alternative, où l’on retourne les détails pour qu’ils s’intègrent dans l’image qu’on a de soi.
Commenter  J’apprécie          30
galyalain   23 janvier 2021
Tu me manqueras demain de Heine Bakkeid
« Comment vous sentez-vous ?

- Vieux, réponds-je, laconique.

- Docteur Weinemann. » Il me tend une main tendineuse bronzée et aux ongles impeccables.

« Patient Aske. » Je retombe dans mon lit. Je me sens soudain lourd, épuisé, vidé de toute énergie. « Alors, reprends-je une fois les politesses terminées. Je suis guéri ? Ça a été rapide.
Commenter  J’apprécie          20
Tancrede50   22 mai 2021
Rendez-vous au paradis de Heine Bakkeid
« Ulf dit que vous êtes impuissant… » A la table de cuisine d’Ulf dans sa maison d’Enganes, Doris me considère d’un air interrogateur. Cette nouvelle petite amie est une sexologue […] « Dites-moi, vous vous masturbez souvent? » Je fixe intensément mon potage comme si je n’avais pas entendu la question. « Thorkild ne se masturbe pas » glisse obligeamment Ulf tout en nous servant de vin, avant de s’asseoir entre nous. […] « Avez vous essayé de vous placer dans un scénario sexuel, d’imaginer des situations, des gens qui d’ordinaire éveilleraient chez vous une réaction sexuelle avec érection induite? -Je ne sais pas… » Crispé, je baisse de nouveau les yeux sur mon potage […] « Je peux vous donner quelques exercices qu’il pourrait valoir la peine d’essayer quand vous êtes seul… - Merci » Je remue sans but ma cuillère dans mon potage. « C’est vraiment trop gentil de votre part ».
Commenter  J’apprécie          10
galyalain   23 janvier 2021
Tu me manqueras demain de Heine Bakkeid
La vérité, c’est que j’ai horreur de plonger. Horreur. Mais c’est une de ces choses auxquelles on ne peut pas se soustraire, comme un examen rectal quand on a mal au cul, et le viol mental des psys quand on a voulu se tuer.
Commenter  J’apprécie          20
Lalitote   05 novembre 2020
Tu me manqueras demain de Heine Bakkeid
– Les États-Unis vous manquent ?

– Non. Not at all. Je n’étais pas à ma place là-bas, je l’ai su tout petit. La mer, vous savez… On l’a dans le sang, elle bat contre les parois de nos veines et nous attire à elle. » Harvey cogne sa tasse sur la table avant de laisser son regard filer vers la route, où les réverbères scintillent dans l’obscurité automnale. « Je ne pourrais jamais partir d’ici. Jamais. »

Je sens l’alcool jouer avec mon nerf vestibulaire et troubler mon équilibre. Mon corps s’emplit d’une chaleur intense que je n’ai pas connue depuis longtemps.
Commenter  J’apprécie          10
Lalitote   05 novembre 2020
Tu me manqueras demain de Heine Bakkeid
« Vous avez dit que ce sont les parents du Danois qui vous ont engagé », finit par ajouter Harvey.

Je le confirme d’un signe de tête.

« Pour quoi faire ?

– Je ne sais pas exactement. Chercher. L’espoir, en l’occurrence, ça s’achète.

– L’espoir ?

– Tant qu’ils paient, je cherche. Tant que je cherche… il y a de l’espoir que je trouve quelque chose.

– Mais qu’est que vous pourriez bien trouver ?

– Une clef magique pour remonter le temps. » De nouveau, je fouille ma tasse du regard et Harvey la remplit. L’odeur d’alcool me chatouille les narines et me réchauffe, elle libère mes canaux lacrymaux défoncés, fait venir les nuages qui déferlent et se bousculent dans les tréfonds de mon cerveau. Je le remercie d’un signe de tête, ouvre la bouche et bois. À grandes goulées.

« Ça vous est déjà arrivé de la trouver ? demande Harvey en se gaussant à moitié. Cette clef…

– Jamais ! » J’éclate de rire.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox