AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.04 /5 (sur 142 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Albury (Nouvelles-galles du Sud) , le 10/04/1961
Biographie :

Heinrich Steinfest est un écrivain autrichien, auteur de romans policiers.

L'autrichien Heinrich Steinfest est né en Australie et a grandi à Vienne. Jusqu'à la fin des années 1990, il y a vécu comme artiste indépendant. Aujourd'hui, il vit à Stuttgart comme peintre et écrivain. Il est un des plus connus opposants au projet Stuttgart 21 et a participé à plusieurs manifestations et manifestes contre ce projet. Son dernier roman Der Allesforscher met en scène son frère Michael Steinfest, qui est mort à 23 ans d'un accident en montagne.
Vivant à Stuttgart, Heinrich Steinfest est considéré outre-Rhin comme un auteur culte, quatre fois lauréat du prix du roman policier allemand.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
mesrives   13 décembre 2016
Requins d'eau douce de Heinrich Steinfest
L'inspecteur jeta sa cigarette à demi fumée sur le sol bétonné, tout en s'abstenant de l'écraser. C'était une question de principe. Jamais il n'aurait ne fût-ce que pressé une cigarette dans un cendrier ou passé son bout incadescent sous l'eau. Il évitait en règle générale de détruire sa "lueur".
Commenter  J’apprécie          213
deuxquatredeux   08 août 2015
Le mondologue de Heinrich Steinfest
La croyance au hasard est une création des Lumières pour nous permettre de remplir lez zones blanches sur la carte de la vie.
Commenter  J’apprécie          100
moustafette   06 mars 2011
Requins d'eau douce de Heinrich Steinfest
Elle salua Lukastik avec un regard qui avait quelque chose d'une paire de ciseaux avançant par saccades dans du papier cartonné.

Commenter  J’apprécie          90
Femi   01 février 2016
Requins d'eau douce de Heinrich Steinfest
Posant son café, Kosary proclama:

"On n'aime vraiment qu'une seule fois. Ce n'est pas une question de monogamie mais d'objet. On ne peut manger une pomme qu'une seule fois.

- Il y a beaucoup de gens qui tombent amoureux plusieurs fois, répliqua Lukastik, engageant la discussion alors que ce thème lui paraissait un des pires sujets imaginables.

- Ces gens-là s'enfoncent sans arrêt le doigt dans la gorge pour recracher la pomme. Après quoi ils enfournent de nouveau ce tas de salive, parfois même à moitié digéré, et ils prétendent être tombés amoureux. Quand on pense à toute cette horrible bouillie de pomme remâchée qui s'accumule au cours d'une vie...
Commenter  J’apprécie          70
aaahhh   04 mars 2015
Requins d'eau douce de Heinrich Steinfest
- On n'aime vraiment qu'une seule fois. Ce n'est pas une question de monogamie mais d'objet. On ne peut manger une pomme qu'une seule fois.

- Il y a beaucoup de gens qui tombe amoureux plusieurs fois, répliqua Lukastik, engageant la discussion alors que ce thème lui paraissait un des pires sujets imaginables.

- Ces gens là s'enfoncent sans arrêt le doigt dans la gorge pour recracher la pomme. Après quoi ils enfournent à nouveau ce tas plein de salive, parfois même à moitié digéré, et ils prétendent être tombés amoureux. Quand on pense à toute cette horrible bouillie de pomme remâchée qui s'accumule au cours d'une vie...
Commenter  J’apprécie          70
deuxquatredeux   05 août 2015
Le mondologue de Heinrich Steinfest
Les débuts de livre souffrent d'un grand défaut : il leur manque la musique.

Ce n'est pas comme les films, où le générique est soutenu par une introduction sonore qui agit comme une promesse. Celle-ci ne se réalisera pas forcément, mais elle captive instantanément le spectateur, éveille instantanément en lui de l'excitation, de l'émotion ou de l'étonnement.

Prenez Les Dents de la mer par exemple. Dès le tout premier moment, quand apparaît le globe terrestre des studios Universal, tournant dans l'espace, nous entendons un sonar, encore inoffensif, gazouillant, papotant, mer paisible, sauf que les mers paisibles n'existent pas. Et tout de suite après, lorsque les noms des producteurs s'affichent en lettres blanches toutes simples sur un fond totalement noir, la musique commence, la musique s'approche d'une manière menaçante, et avec elle le grand poisson. On ne le voit pas, mais la caméra semble installée dans ses yeux, elle montre ce qu'il aperçoit, elle le montre se glissant parmi les récifs. En fait on dirait plutôt qu'on emprunte le regard d'un passion-clown, mais premièrement il parait que même ces minuscules bestioles attaquent les plongeurs, et deuxièmement c'est la musique - encore plus forte, encore plus inquiétante, davantage d'instruments, davantage de notes - qui signale sans la moindre équivoque la taille que doit avoir ce poisson et le fait que, dans cette histoire, il n'arrivera rien de bon avant très, très longtemps.

Et quand la musique s'arrête (ou plutôt quand elle se transforme en une rengaine simplette jouée à l'harmonica), la caméra se porte sur une joyeuse bande de jeunes gens qui font la fête tard le soir sur la plage. Aussitôt nous nous demandons lequel d'entre eux se montrera assez bête pour faire plaisir à Steven Spielberg en allant se baigner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
deuxquatredeux   11 août 2015
Le mondologue de Heinrich Steinfest
Pourquoi, ne pouvais-je m'empêcher de penser à des poissons? A cause de cette baleine, qui en réalité n'était pas un poisson? Bon, l'univers des associations d'idées aime aussi les erreurs. Tout particulièrement les erreurs.
Commenter  J’apprécie          60
deuxquatredeux   04 août 2015
Le mondologue de Heinrich Steinfest
"Pour être franche, si, très triste, répondit-elle avec nettement moins de sécheresse. Mais je ne rentrerai pas en Allemagne et vous ne viendrez pas vous installer à Tainan. N'est-ce pas? Et nous n'avons pas l'intention d'entretenir une relation épistolaire, est-ce que je me trompe? Alors il vaut mieux rompre au moment où on vit quelques chose de beau et ne pas se mettre à courir après l'impossible".

Il était terrible de penser que l'amour était assujetti à la géographie. Aux nécessités du métier et de l'endroit où l'on vivait. Et que c'était la raison pour laquelle les personnes destinées l'une à l'autre se rencontraient si rarement. Elles épousaient ceux qui travaillaient dans la même entreprise, vivaient dans la même ville, fréquentaient le même cours de danse.
Commenter  J’apprécie          42
Nikoz   29 décembre 2015
Le onzième pion de Heinrich Steinfest
Il semblait disposer des hélicoptères comme s'il les sortait d'une pochette surprise.
Commenter  J’apprécie          50
moustafette   06 mars 2011
Requins d'eau douce de Heinrich Steinfest
Lukastik, lequel, en dépit de l'antipathie que lui vouait Jordan, figurait en première place des numéros enregistrés. Un peu comme on installerait une belle-mère détestée au premier rang dans une compétition de sport automobile.

Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
12 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..