AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.93 /5 (sur 72 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Levallois , le 31/08/1918
Mort(e) à : Le Mans , le 10/10/2000
Biographie :

Hélène Bessette est une romancière française. Elle peut être considérée comme l’une des pionnières du Nouveau roman.

C’est après un voyage en Nouvelle-Calédonie où elle est partie trois ans avec son mari pasteur qu’elle se met à écrire. Elle n’a que trente-cinq ans quand Raymond Queneau la rencontre le jeudi 4 décembre 1952 dans les bureaux du 5, rue Sébastien Bottin, et lui fait signer un contrat qui l’engage chez Gallimard pour dix livres à venir. « Enfin du nouveau ! », s’exclame-t-il, soucieux de faire connaître celle qu’il considère comme un écrivain majeur du XXe siècle.

Hélène Bessette publie treize romans chez Gallimard, et en écrit encore beaucoup qui ne seront jamais publiés. Un des romans publiés, Les Petites Lilshart, qui est une version remaniée des Petites Lecocq, est retiré des ventes en 1956 après un procès pour outrage aux bonnes mœurs et diffamation. Aussi une pièce de théâtre. Le tout en seulement vingt ans, de 1953 à 1973. Elle obtient le prix Cazes de la brasserie Lipp pour son premier roman, Lili pleure, en 1954, et ses autres romans sont régulièrement retenus sur les listes du prix Goncourt.

Elle est institutrice, à Roubaix, à Saint-Prest et à Saint-Georges-sur-Eure, mais démissionne en 1962 pour se consacrer à l’écriture. Longtemps soutenue et admirée par des écrivains comme Marguerite Duras, Nathalie Sarraute, Simone de Beauvoir ou Dominique Aury, et par les critiques Alain Bosquet et Claude Mauriac, elle reste injustement méconnue. Son dernier roman, Ida ou le délire, est publié en 1973.

Elle meurt trente ans plus tard, dans l’indifférence générale, le 10 octobre 2000, au Mans.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Hélène Bessette   (15)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Conférence de Laure LimongiUn nouveau cycle de conférences et lectures met en lumière des autrices oubliées de l'histoire littéraire, de l'époque classique au XXe siècle.Dans cette séance, Laure Limongi, autrice, éditrice et enseignante en création littéraire à l'École nationale supérieure d'arts de Paris Cergy se penche sur Hélène Bessette (1918-2000), pionnière du roman poétique.La conférence est accompagnée d'une lecture par Anaïs de Courson.

Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
MarianneDesroziers   12 octobre 2010
maternA de Hélène Bessette
nous avons manqué nos vies,

nous avons déjà fait tant de bêtises,

nous avons déjà manqué plus d'un train,

nous avons gâché plus d'un matin (couleur de Quasimodo)

nous garderons sur nos visages aux lignes rompues le reflet de nos désespoirs.

Aussi :

Nous nous sommes penchés sur des livres illustrés

par des artistes

à la recherche de

L'IMAGE

avant le train manqué

avant la faute consommée

avant le matin qui n'aurait pas dû être

AVANT !
Commenter  J’apprécie          120
MarianneDesroziers   17 septembre 2010
Suite suisse de Hélène Bessette
Voici la chose la plus désolante du Monde.

Cette indifférence. Le masque de l'indifférence blanche.

Ce silence.

La crauté blême des visages rigides.

Les bouches glacées.

Pendant tout le mois (le mois de renvoi) qui précède le départ. le mois où l'esclave ssaie d'échapper à la mort par inanaition. Où l'esclave du XXème siècle est moins qu'un affranchi.

Ignorant la moindre bienveillance

Personne n'a jamais dit

Je connais quelqu'un qui

Avez-vous été voir

Vous devriez aller

Connaissez vous

Parce que je suis la romancière Fi Bess ?

Commenter  J’apprécie          70
alzaia   01 septembre 2014
N'avez-vous pas froid ? de Hélène Bessette
Tu as perdu la Foi ? moi aussi. Je sais les mots de la Foi et je peux les dire.

Ma hauteur spirituelle réelle se mesure aux Romans noirs qu'il est de bon ton de lire ces jours et que je fais disparaître quand un visiteur s'annonce.

Je lis les Romans noirs.

Je lirai la Bible ensuite. (Après cette indispensable préparation)

Bien sûr nous n'avons pas la Foi. Tu en connais beaucoup qui ont la Foi.

Bien sûr Dora je n'ai pas la Foi.

Je n'ai rien du tout.

Je suis comme ça.

C'est tout.

Je ne sais pas si c'est le vide ou le néant. Si ça existe ou non.

Mais c'est sûr.

Je suis comme ça.

En somme pour te parler franchement : je m'en moque.

Je remplis un rôle. J'ai une maison. Une femme. Deux enfants. Et une Eglise.

Je suis figuré par ces quelques manifestations extérieures.

Femme Enfant Maison Carrière.

C'est l'extérieur, le visible.

Car l'intérieur. Je ne connais rien. Chambre noire.

Trente ans.

Je suis mort.

Du moins je me révèle tel que je suis. Après les enthousiasmes et les chaleurs de la jeunesses. Qui pouvaient abuser. Donner illusion. A trente ans tout se termine. Ou tout commence. Je fais partie de ceux pour qui tout se termine.











+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
alzaia   01 septembre 2014
N'avez-vous pas froid ? de Hélène Bessette
Une seule solution. Pour éviter le jugement. Passer à côté du Tribunal. Echapper au Procès. Continuer de vivre. Près de ce monde qui ne parle que punitions et récompenses. Comme à l'école. Infantilisme et Conte à dormir debout. Personnalités étouffées. Pensée interdite.

Nous serons fourbes.

Nous serons faux.

Nous serons menteurs.

Nous serons déshonnêtes.

Nous ferons comme si.
Commenter  J’apprécie          70
MarianneDesroziers   13 septembre 2010
Suite suisse de Hélène Bessette
Je ne viens pas pour voir.

Ce que tout le monde vient voir.

Des lacs de larmes je n'ai rien vu le premier soir.

Je ne viens pas passer des vacances longues riviera yatching et cordiera.

Je ne vais pas planter ma tante sur la hauteur. Des glaciers lointains je ne verrais rien.
Commenter  J’apprécie          60
alzaia   01 septembre 2014
N'avez-vous pas froid ? de Hélène Bessette
Je laisserai tout aller.

C'est cela. Je vais démissionner. Tu m'as soufflé la bonne solution.

Je vais dire non avec toi. Ainsi nous serons daccord.

Tu gagnes.

Sans doute tu as raison. Cela me coûtera de démissionner.

Mon ministère est ma raison de vivre.

Parce que j'ai la foi ? Pas même

Je n'ai pas la foi.

Je n'ai pas l'argent. Je n'ai pas l'amour. Et je n'ai pas la Foi.

Je suis gavé de mots. je me gargarise en vocalises en développement de théâtre.

Ainsi je domine. Je suis écouté. Admiré. Approuvé. Applaudi. Encouragé.

J'ai la sensation de vivre.

A quel point je tiens à mon ministère.

Qui me voile ma déchéance, mon abrutissement ma nullité. Mon ennui de vivre.
Commenter  J’apprécie          50
alzaia   26 septembre 2014
maternA de Hélène Bessette
- Naturellement, hurle lolA, naturellement, elles se parlent comme vous et moi, avec la même liberté. Elles sont des femmes, elles lancent des mots, elles interprètent des mots, elles supposent des mots, elles prétendent, elles inventent des mots, elles placent des mots. Nous, n'attachons pas de valeur aux mots. Nous avons oublié à l'instant ce que nous disions tout à l'heure. Et vous prenez deux ou trois mots au hasard que vous offrez à la curiosité de BrittA qui les prend, les mélange et les rend tels qu'ils sont devenus à GrittA qui attend. Mais GrittA est l'InspectrA et demain notre vie est pesée dans la balance de vos potins.
Commenter  J’apprécie          40
alzaia   01 septembre 2014
N'avez-vous pas froid ? de Hélène Bessette
Viens,

Dora faire l'amour avec moi.

Obligation baroque.

Reconstruisons notre façade.

Cessons de jouer les déraisons.

Reformons famille.

Retrouvons la charmante société.

Retournons au captivant mariage.



Dora il faut que tu reviennes.



Tous s'arrangera. Ils l'ont dit. Comme moi, mis au pied du mur, ils préfèrent arranger les affaires plutôt que recourir aux solutions extrêmes.

(...)

C'est au nom de Dieu que je t'écris.



Ps - Obéis.

Nous sommes pressés. De redonner à la vie normale apparence. D'en finir avec la Poésie. De retourner aux grandeurs arrangées. A leurs humaines mesures.



Commenter  J’apprécie          40
alzaia   29 septembre 2013
Ida ou le délire de Hélène Bessette
Tout le monde a ri.

C'était drôle. Ces histoires de pieds.

Et vous aviez une telle façon de lui dire. Gertrude.

C'est votre air qui faisait rire. Il fallait vous voir.

Vous étiez drôle. La pauvre Ida riait plus fort que

les autres. La pauvre fille elle se tenait les côtes. On

peut le dire.

Alors

tout le monde a été surpris.

Trrrès surpris.

Quand c'est arrivé.

On ne s'y attendait pas.

On riait.

Vous nous faisiez rire.

Et il fallait pleurer.

C'est la seule erreur que nous avons faite.

Une er-reur mo-nu-men-ta-le

De taille

(...)

Assis. Les bras ballants. Dans le silence. Le silence

de l'erreur. Au visage blanc. Aux lèvres pincées.

Qui les a fortement surpris.

Car ils croyaient qu'ils ne se trompaient jamais.

Or, la brutale destinée

vient de démontrer magistralement

qu'ils se trompent.

Qu'ils se trompent peut-être sans doute à peu près toujours.

Certainement toujours.

Que c'est impossible de ne pas se tromper.

Et la pauvre Ida

dont on se souvient désormais.

Ida dont on se moquait

devient l'héroÏne intéressante - Que l'on considère.

L'héroÏne considérable. Donc supérieure.

Qui riait avec nous.

Riait plus fort que nous.

Qui ne pensait rien.

Quand nous pensions.

Ida triomphe.

Dans le silence de sa tombe sans

fleurs. De son passé sans fleurs.

Face aux pensées multiples à facettes bariolées

bavardes

de ceux qui se trompent

et ne meurent pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Arthore   08 octobre 2020
Lili pleure de Hélène Bessette
Enfin dit la pauvre Marthe, j'espère que tout cela s'arrangera.

Avec le temps.

Avec l'eau qui coule.

Avec les nuages qui s'effacent.

avec les larmes qui sèchent.

Avec le vent qui essuie.

Avec les saisons qui tournent.

Avec les mois qui glissent.

Avec les mois qui s'accumulent.

Avec la pluie qui endort.

Avec la pluie qui nettoie.

Avec les nouvelles feuilles mortes.

Avec les nouvelles feuilles vertes.

Avec les temps. Avec le temps. Avec le temps.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

L' arche part à 8 heure

Qu' elle est celui qui fait tomber la neige et la glace ?

Zeus
Dieu

3 questions
1 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..