AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.83 /5 (sur 33 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Mesquer (Loire-Atlantique) , le 04/06/1922
Mort(e) le : 20/06/2014
Biographie :

Hélène Cadou, née à Mesquer (Loire-Atlantique) en 1922, est surtout connue comme épouse du poète René Guy Cadou à la mémoire de qui elle continue de consacrer une grande part de sa vie. Mais elle a aussi écrit une importante œuvre poétique personnelle (Prix Verlaine 1990).

Les parents d'Hélène Laurent étaient instituteurs, comme ceux de René Guy Cadou, qu'ils connaissaient. Elle nait à Mesquer le 4 juin 1922 ; la famille s'installe à Pornichet en 1925, et à Nantes à partir de 1929. Elle fait ses études secondaires au lycée Gabriel Guist'hau, puis poursuit des études de lettres et philosophie ; mais la tuberculose, contractée dès 1938, perturbe ses études. Elle s'intéresse à la poésie, lit « Brancardiers de l'aube » de René Guy Cadou à leur parution en 1937, et participe en 1943 avec un petit groupe à l'édition d'un recueil, « Sillages », sous la houlette de Julien Lanoë : elle y écrit sous le pseudonyme de Claire Jordanne. C'est en allant avec ce petit groupe d'amis rencontrer le jeune poète pour lui demander le parrainage du recueil qu'elle fait la connaissance de René Guy Cadou, le 17 juin 1943, sur le quai de la gare de Clisson.

Dès le lendemain, une correspondance littéraire s'établit entre eux, rapidement suivie de nouvelles rencontres et de longues fiançailles. Elle passe quelques mois de l'hiver 1943 - 1944 à Bordeaux, où sa sœur Jeanne vient d'être nommée professeur de philosophie. René Guy Cadou vient la voir : on trouve la trace de ces trois jours de ferveur amoureuse dans l'œuvre de René Guy (« Lormont », et « Rue du Sang » in La Vie rêvée). Ils se marient le 23 avril 1946, alors que René Guy est devenu à la rentrée 1945 instituteur titulaire à Louisfert, près de Châteaubriant. Ils vivent dans la maison d'école du village. L'été, ils font quelques voyages : à Paris chez Michel Manoll, à Orléans chez le peintre Roger Toulouse, à Saint Benoît sur Loire sur la tombe de Max Jacob, dans le Puy de Dôme. Elle participe intensément à la vie d'amitiés et de correspondances poétiques de René Guy, notamment avec les amis de « L'école de Rochefort » : Yanette Delétang-Tardif, Michel Manoll, Jean Rousselot, Jean Bouhier, Luc Bérimont, Marcel Béalu, Lucien Becker…. Elle écrit peu durant cette période(« Trois poèmes d'Hélène », P.A.B. (Pierre-André Benoit) Alès, 1949, 49 ex. HC).

Après la mort de son époux, le 21 mars 1951, elle quitte Louisfert pour exercer le métier de bibliothécaire à Orléans (jusqu'en 1987), où elle est accueillie par des ami
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Hélène Cadou   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Poèmes extraits de le bonheur du jour suivi de Cantates des nuits intérieures, d'Hélène Cadou. Éditions Bruno Doucey, 2012.


Citations et extraits (94) Voir plus Ajouter une citation
Hélène Cadou
Piatka   03 décembre 2018
Hélène Cadou
Je sais que tu m’as inventée


Que je suis née de ton regard


Toi qui donnais la lumière aux arbres


Mais depuis que tu m’as quittée


Pour un sommeil qui te dévore


Je m’applique à te redonner


Dans le nid tremblant de mes mains


Une part de jour assez douce


Pour t’obliger à vivre encore

Commenter  J’apprécie          620
Hélène Cadou
sabine59   20 janvier 2019
Hélène Cadou
Le soleil

Griffait les tuiles



Nous dormions

Entre deux cils de lumière



Et tes mots

Avaient la douceur des mains



Ton rêve et le mien

N'étaient qu'un seul fruit

Sur nos lèvres



L'après-midi

S'ouvrait jusqu'à la mer



Trop tard déjà

Pour arrêter le temps



Quand j'ouvris les yeux

Je la vis



Une voile passa

Pour te dérober

Mon regard.
Commenter  J’apprécie          495
Hélène Cadou
sabine59   19 janvier 2020
Hélène Cadou
Le monde est mon beau voyage

La mer ma robe de fête



Le vent

Mes sandales de feu



Chaque feuille

Est un mot que j'aime



Chaque oiseau

Me redit ton nom



La terre tourne

Et tu me reviens



Toi le même

A chaque saison



(" Le livre perdu")
Commenter  J’apprécie          432
Hélène Cadou
sabine59   02 novembre 2019
Hélène Cadou
Une étincelle dans la neige

Les roses sous les doigts du gel

Sont moins fragiles que mon coeur

Pour vivre il me faut ton visage

Le ciel posé comme un miroir

Sur l'eau secrète d'une source.
Commenter  J’apprécie          410
sabine59   30 janvier 2017
Le bonheur du jour : Suivi de Cantate des nuits intérieures de Hélène Cadou
Je sais que tu m'as inventée

Que je suis née de ton regard

Toi qui donnais la lumière aux arbres

Mais depuis que tu m'as quittée

Pour un sommeil qui te dévore

Je m'applique à te redonner

Dans le nid tremblant de mes mains

Une part de jour assez douce

Pour t'obliger à vivre encore



( hommage émouvant à son mari...)
Commenter  J’apprécie          354
Hélène Cadou
sabine59   28 juin 2020
Hélène Cadou
Quand le matin

Décide d'être beau



Le coeur comme un navire

Prend le large



Il y aurait beaucoup à dire

Sur la lumière



Et sur l'étrave

Qui rend glorieux



Ce bois

Dont les vivants sont faits
Commenter  J’apprécie          330
Hélène Cadou
sabine59   24 mars 2020
Hélène Cadou
Il faut revenir pas à pas

Vers la seule fenêtre ouverte

L'avenir est là

Comme un enfant qui rit.

Il reste assez de jour

Pour guérir une forêt

Assez d'arbres

Pour croire à l'aurore

Un grand coup de ciel sur ta vie

A fait le monde pur

Comme un drap gonflé par le vent.



(" En ce visage, l'avenir")
Commenter  J’apprécie          325
Hélène Cadou
coco4649   02 mars 2017
Hélène Cadou
 

 

Où te chercherai-je

Si je n'ai la clef

Des mille serrures ?

Sous la mer qui bat

Comme un cœur dément

Ou bien dans l'écume amère des nuits ?



Comme une racine

Qui surgit des vagues

J'aurai cru parfois

Pouvoir te saisir

Mais le souvenir

De nouveau s'efface

Sous l'eau la plus vide.



Il me restera

De croire au matin

Contre tout espoir

D'être cet enfant

Qui apprend à vivre

Et qui tient sa lampe

Comme une fleur triste

Battue dans le vent.

Commenter  J’apprécie          310
Hélène Cadou
sabine59   02 octobre 2018
Hélène Cadou
Pour apprivoiser l'ombre

Il me suffit d'un arbre



Pour approuver le vent

Il me suffit d'une herbe



D'un souvenir

Pour que le ciel s'éclaire



De ton regard

Pour donner un sens au monde



(" Retour à l'été")
Commenter  J’apprécie          314
Hélène Cadou
sabine59   02 septembre 2018
Hélène Cadou
C'est un automne d'autrefois

Sous les fenêtres d'aujourd'hui



C'est un matin où tu écris

Des lettres qui n'arrivent pas



Le ciel verse sa gibecière

De papier bleu et d'oiseaux morts



Les feuilles d'or sont des poèmes

Que nous n'aurons jamais su lire



Les yeux sont muets et la pluie pleure

Sur des trains perdus à jamais
Commenter  J’apprécie          302

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Qui a écrit cette oeuvre?

Qui a écrit 1984 ?

H.G Wells
O Wells
S Beckett
G Orwell

11 questions
8886 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur