AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 195 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1968
Biographie :

Biologiste au centre hospitalier de Pau, Henri Courtade est né en 1968 et vit à Lons.

Finaliste du premier prix littéraire du magazine Géo avec « Lady R », son second roman à paraître le 14 avril 2011, il écrit dans des genres aussi variés que le fantastique ou le roman d'aventure historique.

Dans son premier livre, « Loup, y es-tu ?», sorti en septembre 2010 chez Mille Saisons Éditions, il lui tenait à cœur de parler de la dureté de notre société moderne tout en restant léger et divertissant : le biais d'une fable a été pour lui la manière la plus appropriée de traiter ce sujet.

Source : www.larepubliquedespyrenees.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Oliphant   11 janvier 2013
Loup, y es-tu ? de Henri Courtade
-Nous fuyons tous quelque chose, déclara-t-il mystérieusement, la persécution, la mort, ou même l’amour…

-…plus que nous ne cherchons à atteindre un but, compléta-t-elle, pensive.

Commenter  J’apprécie          220
sandraboop   12 février 2013
Loup, y es-tu ? de Henri Courtade
Il existe dans ce monde des veilleurs qui te rappelleront ton passé, si cela s'avère nécessaire. Ils sont rares, fragiles, et précieux, et leur force réside dans le simple fait qu'ils ne cherchent pas la gloire. Ainsi, ils n'attirent pas l'attention des puissants.Si ces êtres venaient à être éliminés, alors tout espoir serait vraiment perdu.
Commenter  J’apprécie          180
Plumeline   26 janvier 2011
Loup, y es-tu ? de Henri Courtade
« L’avantage avec les êtres merveilleux [...] c’est qu’ils se posaient moins de questions existentielles que les humains ». Mélusine
Commenter  J’apprécie          160
Oliphant   12 janvier 2013
Loup, y es-tu ? de Henri Courtade
Souvent, ceux qui veulent en découdre à tout prix sont sourds à toute mise en garde.
Commenter  J’apprécie          160
Plumeline   26 janvier 2011
Loup, y es-tu ? de Henri Courtade
« La vérité, gente demoiselle. Seulement la vérité que nous cherchons tous à connaître » Un célèbre miroir magique
Commenter  J’apprécie          150
Stellabloggeuse   25 mars 2012
Loup, y es-tu ? de Henri Courtade
-Te rappelles-tu lorsque je chantais avec les oiseaux et les lapins en époussetant ta maison, pendant que tu me regardais timidement depuis la fenêtre ?

Elle avait mimé une valse autour d’un balai invisible, chantant à tue-tête un refrain du dessin animé de Walt Disney et lui adressant pour finir un clin d’œil grivois. Il était devenu écarlate. Elle avait éclaté de rire.
Commenter  J’apprécie          120
Stellabloggeuse   27 décembre 2012
Lady R. de Henri Courtade
A la cour d’Aliénor, j’avais pu croiser nombre de personnages de qualité, princes, ducs ou poètes. Cependant, aucun d’entre eux ne m’avait dévisagée comme le faisait Safir. Pour une femme, il est toujours agréable de se sentir adulée, vénérée telle une icône ou une divinité. Je ne crois pas qu’il s’agisse là de vanité de ma part – je ne me suis jamais prise pour une déesse. Simplement, ce que le regard de Safir exprimait à cet instant, cette pure extase à la simple considération de ma personne, me flattait agréablement. Je souhaite à toutes les femmes de connaître un jour ce ravissement si singulier, celui d’être, pour un homme, ce qu’il y a de plus important en ce bas monde.
Commenter  J’apprécie          100
ACdeHaenne   25 avril 2014
Loup, y es-tu ? de Henri Courtade
Gouverner, c'est prévoir. Et prévoir, c'était éliminer tout obstacle.
Commenter  J’apprécie          120
Stellabloggeuse   24 mai 2012
A la Vie, à la mort de Henri Courtade
Pierre songea à un roman de Marcel Pagnol qu’il avait lu enfant. Un des personnages disait en substance qu’amasser de l’argent ne sert à rien, « on n’a qu’un trou du cul ». Une expression imagée, mais si juste. Le meurtrier avait simplement rajouté un second trou de balle entre les deux yeux de Maître Dupreux, peut être afin de lui offrir un conduit d’évacuation supplémentaire pour la merde qu’il avait dans le crâne, ne put s’empêcher d’ironiser Pierre intérieurement.
Commenter  J’apprécie          90
pergolese   26 mai 2012
A la Vie, à la mort de Henri Courtade
Il était un pleutre qui pendant vingt ans avait tenté d'oublier ses origines. Modestes peut-être, mais saines, à mille lieues des tentations du monde moderne et de ses plaisirs vicelards (...) Au moins, son frère avait assumé sa condition et vivait heureux dans la ferme pyrénéenne quand lui-même tentait d'oublier dans les moiteurs vaginales qui il était en vérité.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Avec qui passer Noël ?

- Qui pourrai-je inviter à Noël ? J'ai mon crayon à la main pour faire ma liste. - Tiens, déjà comme tu es célibataire, voilà un livre qui va t'aider ..."Comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire", me donne ma future ex meilleure amie. donc pas de mari à Noël !

Nadine de Rotschild
Tom Sharpe

14 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , romans policiers et polars , romans américainsCréer un quiz sur cet auteur