AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.23 /5 (sur 62 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Hagetmau, Landes , le 16/06/1901
Mort(e) à : Navarrenx , le 29/06/1991
Biographie :

Henri Lefebvre est un sociologue, un géographe et un philosophe français.

Il a étudié la philosophie à la Sorbonne, diplômé en 1920. De 1930 à 1940, il est professeur de philosophie. Dès les années 30, il commence à publier des ouvrages sur sa conception du marxisme, seul ou en collaboration avec Norbert Guterman (1900-1984).

En 1940, il rejoint la Résistance. De 1944 à 1949, il est le directeur de la station de Toulouse de la Radio-diffusion française (RDF).

Son évolution au cours des années 1950 concernant la théorie marxiste, en particulier son rejet sans concession du stalinisme, lui vaut d’être exclu du PCF en 1958.

En 1960, il signe le manifeste des 121 pour le droit à l'insoumission dans la guerre d'Algérie.

En 1962, il devient professeur de sociologie à l'Université de Strasbourg, puis à Université de Paris X-Nanterre de 1965 à 1968. Il influence directement les étudiants qui initieront le mouvement de Mai 68, puis livre une analyse à chaud des évènements.

Il finit son parcours à l'Institut d'urbanisme de Paris. Après 1978, il se rapproche du Parti communiste et en 1982 est l'un des signataires de "L'appel des Cent" contre la course aux armements et pour la paix.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Entretien avec Henri Lefebvre - 1972, 1/4

Podcasts (1)


Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
steka   25 septembre 2018
La proclamation de la Commune : 26 mars 1871 de Henri Lefebvre
Certains de ceux qui se prétendent héritiers politiques et théoriques de la Commune ne possèdent en propre que l’héritage d’un échec, dont ils ont égaré le sens précisément parce qu’ils croient ou disent avoir réussi. N’y a-t-il pas un mouvement dialectique de la victoire et de la défaite, de l’échec et de la réussite ? Les succès du mouvement révolutionnaire ont masqué ses échecs ; par contre, les échecs – celui de la Commune, entre autres – sont aussi des victoires, ouvertes sur l’avenir, à condition d’en ressaisir et d’en maintenir la vérité. Ce qui fut impossible pour les Communards reste jusqu’à ce jour impossible et par conséquent désigne encore pour nous le possible à réaliser.
Commenter  J’apprécie          50
steka   28 février 2014
Critique de la vie quotidienne. Fondements d'une sociologie de la quotidienneté, tome 2 de Henri Lefebvre
Les spécialistes ont tous les droits, sauf celui d'imposer silence à la pensée critique au nom d'une conception du réel qu'ils explicitent rarement et qui ne s'impose en rien.
Commenter  J’apprécie          61
steka   08 décembre 2012
Critique de la vie quotidienne. Fondements d'une sociologie de la quotidienneté, tome 2 de Henri Lefebvre
( Marx), Il conçoit une société où chacun, retrouvant la spontanéité de la vie naturelle et l'élan créateur initial, percevrait le monde en artiste, jouirait du sensible avec un œil de peintre, avec une oreille de musicien, avec un langage de poète. L'art, dépassé, se résorberait ainsi dans une quotidienneté métamorphosée par sa fusion avec ce qui restait hors d'elle.
Commenter  J’apprécie          50
steka   28 février 2014
Critique de la vie quotidienne. Fondements d'une sociologie de la quotidienneté, tome 2 de Henri Lefebvre
Une société où chacun - retrouvant la spontanéité de la vie naturelle et l'élan créateur initial - percevrait le monde en artiste, jouirait du sensible avec un œil de peintre, avec une oreille de musicien, avec un langage de poète. L'art, dépassé, se résorberait ainsi dans une quotidienneté métamorphosée par sa fusion avec ce qui restait hors d'elle.
Commenter  J’apprécie          50
steka   08 décembre 2012
Critique de la vie quotidienne. Fondements d'une sociologie de la quotidienneté, tome 2 de Henri Lefebvre
Toute vie humaine est marche ou démarche vers un possible, ouverture ou fermeture des possibles, supputation et option tenant compte des aléas et de l'intervention des "autres".
Commenter  J’apprécie          40
de   25 août 2016
Mai 68, l'irruption... de Henri Lefebvre
Ces temps-ci, dans la rue, dans les amphis, dans les usines, les dichotomies disparaissaient entre l’activité et la passivité, entre la vie privée et la vie sociale, la quotidienneté et la vie politique, entre la fête et le travail et leurs lieux, entre la parole et l’écrit, entre l’action et la connaissance
Commenter  J’apprécie          30
steka   28 février 2014
Critique de la vie quotidienne. Fondements d'une sociologie de la quotidienneté, tome 2 de Henri Lefebvre
Les rêves, avec leur discontinuités, leurs surprenants "suspenses" et leurs absurdités apparentes résument le passage du besoin au désir. Ils refont le chemin de la certitude du besoin à l'incertitude du désir.
Commenter  J’apprécie          30
steka   26 juillet 2013
Sociologie de Marx : Par Henri Lefebvre de Henri Lefebvre
Cette théorie dialectique de la réalité et de la vérité ne peut se séparer d'une pratique. La théorie et la pratique se fondent sur une notion essentielle, le dépassement.
Commenter  J’apprécie          30
Henri Lefebvre
steka   25 septembre 2018
Henri Lefebvre
Le passé devient ou redevient présent en fonction de la réalisation des possibles enveloppés objectivement dans le passé. Il se dévoile et s’actualise avec eux.
Commenter  J’apprécie          30
Mugwamp   25 septembre 2019
Eléments de rhytmanalyse et autres essais sur les temporalités de Henri Lefebvre
Le capital a quelque chose de plus que la méchanceté ou la malignité ou la maléficité. Les volontés, les voeux des possédants n’y sont pour rien : ils exécutent. Par eux, sans qu’ils en aient ni la pleine conscience ni une intuition claire, le caractère mortifère du capital s’accomplit. Il tue la nature. Il tue la ville, se retournant contre ses propres bases. Il tue la création artistique, la capacité créatrice. Il va jusqu’à menacer la dernière ressource : la nature, la patrie, les racines. Il délocalise les humains. On exhibe à tout propos les techniques.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur