AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.57 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Schweighouse-Thann, Alsace , le 05/06/1754
Mort(e) le : 10/06/1803
Biographie :

Henriette Louise de Waldner de Freundstein, baronne d'Oberkirch est connue pour avoir rédigé ses Mémoires qui s'arrêtent en 1789.

Elle appartient à deux des plus anciennes familles nobles d'Alsace. Son père est François-Louis, Baron puis Comte de Waldner , chef du régiment de Bouillon et sa mère Wilhelmine de Berckheim de Ribeauvillé.

Elle est la petite-fille de Frédéric-Louis de Waldner de Freundstein et la sœur de Godefroy Waldner de Freundstein.

Elle a épousé le baron Charles Frédéric Siegfried d'Oberkirch en 1776. Ils ont une fille, Marie-Philippine, Frédérique, Dorothée (1777-1827), qui épousa en 1798 le comte Louis Simon de Bernard de Montbrison, président du Conseil général du Bas-Rhin.

Familière des cours, la baronne a été l'amie d'enfance de la grande-duchesse Marie Féodorowna, née Sophie-Dorothée de Wurtemberg, plus tard impératrice de Russie, et de Goethe qui lui écrivit quelques lettres et qu'elle rencontra à Montbéliard et Strasbourg.

A Versailles, Marie-Antoinette l'accueille toujours avec la même bienveillance , en souvenir de son amitié avec la grande-Duchesse de Russie.

C'est en 1789, en Alsace, où elle demeurera jusqu'à sa mort en 1803, soit à Strasbourg, soit dans sa propriété de Stotzheim, que Madam d'Oberkirch commence à rédiger ses Mémoires.

Elle achève son récit sur le début de la Révolution française. Peu de choses sont connues sur ce qui lui arrive après. La baronne aurait été incarcérée à l’hôtel de Darmstadt : la postface de l’édition de 1869 indique une détention à Andlau.

Ses mémoires furent initialement publiés par Armand Maurice Léonce de Bernard de Montbrison, son petit-fils. Ils paraissent en anglais en 1852, puis en français l’année suivante.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
charlottedesudermanie   08 août 2013
Mémoires de la baronne d'Oberkirch sur la cour de Louis XVI et la société française avant 1789 de Henriette Louise de Waldner de Freundstein
6 juin. Mademoiselle Schneider vint me réveiller dès six heures du matin. Je devais me faire coiffer et mettre un grand habit pour aller à Versailles. La reine donnait la comédie à Trianon, pour madame la comtesse du Nord. Ces toilettes de cour sont éternelles, et le chemin de Paris à Versailles bien fatiguant, lorsque l'on craint surtout de chiffonner sa jupe et ses falbalas. J'essayai pour la première fois une chose fort à la mode, mais assez gênante: des petites bouteilles plates et courbées dans la forme de la tête, contenant un peu d'eau, pour y tremper la queue des fleurs naturelles et les entretenir fraîches dans la coiffure. Cela ne réussissait pas toujours, mais lorsqu'on en venait à bout, c'était charmant. Le printemps sur la tête, au milieu de la neige poudrée, produisait un effet sans pareil. (...) Madame la comtesse du Nord avait sur la tête un petit oiseau de pierreries qu'on ne pouvait pas regarder tant il était brillant. Il se balançait par un ressort, en battant des ailes, au-dessus d'une rose, au moindre de ses mouvements. La reine le trouva si joli qu'elle en voulut un pareil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Henriette Louise de Waldner de Freundstein(1)Voir plus
Lecteurs de Henriette Louise de Waldner de Freundstein (12)Voir plus


Quiz Voir plus

Naruto Shippuden

Comment s’appelle le meilleur ami de naruto ?

Madara
Naruto
Sasuke
Kakashi

11 questions
280 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur