AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.74/5 (sur 1825 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 20/04/1895
Mort(e) à : Paris , le 21/09/1972
Biographie :

Henry Marie Joseph Frédéric Expedite Millon de Montherlant est un romancier, essayiste, auteur dramatique et académicien français.

Henry de Montherlant est d'une famille, du côté paternel, originaire de la Catalogne. Il fait ses études au lycée Janson de Sailly et à l'école Sainte-Croix de Neuilly. Pendant les vacances il s'initie à la tauromachie, et tue des taurillons. C'est à cette occasion que son nom apparaît pour la première fois dans un journal. "Le Toréro" de Nimes, du 8 octobre 1911, donne le compte-rendu de deux mises à mort qu'il exécute à Burgos. Il a alors quinze ans.

Il se destine tôt à la littérature. Dans son enfance, sa mère lui lit "Quo vadis" de Henryk Sienkiewicz, et cette lecture lui fournit les thèmes qu'il abordera sa vie durant : l'amitié, le suicide et la Rome antique.

Pendant la guerre, classé service auxiliaire et affecté comme secrétaire à un état-major de l'intérieur, il fait une demande pour être versé dans un régiment d'infanterie du 20° corps, dans un poste du service armé. Muté au 360° régiment d'infanterie, il est grièvement blessé, en 1918.

De 1920 à 1924, il est secrétaire général de l'Oeuvre de l'Ossuaire de Douaumont, présidée par le maréchal Pétain. Rétabli, il s'adonne aux sports athlétiques. En 1925, en toréant à Albacete (Espagne), il est blessé par coup de corne. De 1925 à 1935, il fait des séjours en Espagne, Italie, Afrique du Nord et Sahara.

En 1940, réformé pour blessure de guerre, Montherlant assiste, comme correspondant de guerre, aux combats de la Somme et de l'Oise. Il y est légèrement blessé.

En 1960, il est élu à l'Académie française sans en avoir fait expressément la demande. Douze ans plus tard, devenu aveugle, il se suicide.

Parmi ses œuvres, on peut citer : "Les Bestiaires" (1926), "La Reine Morte" (1942), "Le Maître De Santiago" (1947), "Les Célibataires" (1934), "Les Jeunes Filles" (1936-39) ou encore "La Rose de sable" (1968).
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Henry de Montherlant   (87)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Narcisse Slam a répondu au décalé et intimiste Questionnaire de Trousp, autant inspiré par celui de Proust que des questions de Bernard Pivot. Site Internet: https://trousp.ch/ 0:00 Introduction 0:17 Que pensez-vous de cette citation? «C'est curieux un écrivain. C'est une contradiction et aussi un non-sens. Écrire c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit. C'est reposant un écrivain, souvent, ça écoute beaucoup.» Marguerite Duras 1:19 Quel métier n'auriez-vous pas aimé faire? 3:06 Quelle qualité préférez-vous chez l'Homme? 4:22 Quel est pour vous le pire des défauts? 5:38 Avec quel écrivain décédé, ressuscité pour une soirée, aimeriez-vous boire une bière au coin du feu? 8:33 Comment imaginez-vous les années 2050? 11:18 Quel mot vous évoque le plus de douceur? 12:48 Comment commence-t-on un roman? Par exemple L'Épouse? 16:23 Si vous pouviez résoudre un problème dans le monde, lequel choisiriez-vous? 20:18 Que pensez-vous de cette citation? «Les écrivains sont des monstres.» Henry de Montherlant 23:19 Quel livre emporteriez-vous sur une île déserte? 25:09 Si votre maison brûle, qu'aimeriez-vous sauver en premier? 28:36 Comment construit-on un personnage? 32:04 Remerciements Trousp est une chaîne Youtube dédiée à la littérature suisse. #littérature #roman #écrivaine

+ Lire la suite
Podcasts (8) Voir tous


Citations et extraits (770) Voir plus Ajouter une citation
Henry de Montherlant
En matière de mariage, tout le monde ment : les gens mariés avoueront rarement qu'ils sont malheureux, qui serait avouer qu'ils se sont trompés ; une complicité générale contribue à maintenir en vie cette étrange institution.

Interview donnée dans l'hebdomadaire Candide le 19 avril 1937 à propos de son livre, Le Démon Du Bien.
Commenter  J’apprécie          880
Henry de Montherlant
La vie devient une chose délicieuse aussitôt qu'on décide de ne plus la prendre au sérieux.
Commenter  J’apprécie          860
Henry de Montherlant
La jeunesse se passe à faire croire qu'on est un homme. L'âge adulte à faire croire qu'on est heureux quand on ne l'est pas. La vieillesse à faire croire qu'on n'est pas gâteux quand on l'est.

Lettres à Michel de Saint Pierre (1987)
Commenter  J’apprécie          740
Henry de Montherlant
Ce sont les mots qu'ils n'ont pas dits qui font les morts si lourds dans leur cercueil
Commenter  J’apprécie          713
Henry de Montherlant
Mourir pour une cause ne fait pas que cette cause soit juste.
Commenter  J’apprécie          650
“Ce qui est tragique chez les anxieux, c’est qu’ils ont toujours raison de l’être.”
Commenter  J’apprécie          555
“Son rôle dans la maison était le rôle des patrons, quand ils sont incompétents : il consistait à compliquer les choses, en voulant y fourrer son grain de sel, pour montrer qu’il était le patron.”
Commenter  J’apprécie          542
CHRISTINE : C'est lourd, vous savez, un amour qu'on n'a pas demandé. On n'a rien fait pour cela, et cela peut vous empoisonner la vie. Cet amour toujours à la même place, et dont la constance exaspère. Ces yeux qui voudraient n'être pas implorants, et qui le sont... Le regard d'un homme qui vous aime, sans cesse posé sur vous, c'est quelque chose d'horrible.

Acte II, Scène 4.
Commenter  J’apprécie          501
Henry de Montherlant
Elle éprouvait cette espèce de volupté qu'il y a, quand on détruit en rangeant, à voir le vide prendre la place des objets.
Commenter  J’apprécie          500
On reconnait l'homme libre à ce qu'il est attaqué simultanément ou successivement par les partis opposés.
Commenter  J’apprécie          500

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Henry de Montherlant Voir plus

Quiz Voir plus

La série des Jeunes Filles de Montherlant

Comment s'appelle le personnage principal, dont on a trop souvent dit qu'il était l'incarnation romanesque de Montherlant ?

Henri Costal
Pierre Costals
Jean Costals

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Les Jeunes filles, tome 1: Les jeunes filles de Henry de MontherlantCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..