AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.86/5 (sur 181 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 7/11/1954
Biographie :

Ce Nantais, avocat de profession, consacre aujourd’hui son temps à l’écriture de romans policiers et de romans noirs. Son expérience et son intérêt pour les faits divers, événements tragiques ou extraordinaires qui bouleversent des vies, lui apportent une solide connaissance des affaires criminelles.
Passionné de polar, il a publié son premier roman en 2009 et créé le personnage du commissaire Nazer Baron, enquêteur rêveur, grand amateur de blues, qui se méfie beaucoup des apparences…
Il partage ses loisirs entre écriture et musique au sein du Bagad de Nantes.
C'est dans le Morbihan, terre de son enfance où il continue de séjourner le plus souvent possible, qu'il situe ses romans.
Le cimetière perdu est le huitième titre de cette série aux intrigues bien ficelées et aux personnages attachants…
+ Voir plus
Source : http://www.palemon.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Hervé Huguen   (29)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bande annonce Crépuscule sur la Loire d'Hervé Huguen


Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
Il croisa son regard.
- Je crois que c'est la fin, dit elle, ton père est épuisé.
Baron avait envie de partir en courant. Ou envie de se précipiter dans la chambre. Il ne savait pas. Il ne savait pas parce qu'il était trop tard pour se dire tout ce qu'ils ne s'étaient pas dit.
Commenter  J’apprécie          111
Au fil du temps, Chevilleau, qui énervait tout le monde tant sa lenteur était exaspérante, avait fini par révéler un besogneux utile auquel Baron accordait sa confiance.
Et c'était vrai que le lieutenant avait les traits mous dans un visage sans angles, vrai aussi qu'il était rond de partout et collé à la remorque d'un estomac gonflé comme une outre trop pleine. Vrai enfin qu'on craignait de le voir s'endormir.
Commenter  J’apprécie          90
L'existence n'était qu'une succession de pages tournées.
Commenter  J’apprécie          112
Les temps changeaient, la délinquance financière perdait son opacité et la vox populi exigeait des boucs émissaires. Que les politiques étaient trop heureux de lui offrir. Les milliards perdus par un trader imprudent faisaient oublier les valises de billets d'un président, les super bonus des banquiers masquaient les rapports de la Cour des Comptes...
Commenter  J’apprécie          80
- Autre chose;
- Il n'y a pas d'autre chose. Pas dans le cas d'Agathe. Elle avait assez d'expérience pour savoir que ce n'est pas en plongeant la tête dans le sable que l'on empêche la marée de monter ! Si elle avait commis une erreur, elle l'aurait affronter.
(p 119)
Commenter  J’apprécie          70
Elle se tut. Baron aussi resta silencieux.
Tout cela était cynique, mais c'était peut-être elle qui avait raison. Un amant kleenex, utile quand on est enrhumé, jeté lorsqu'il ne sert plus à rien.
Commenter  J’apprécie          60
- Vous avez une enquête à mener, la vie privée n'existe plus...
Commenter  J’apprécie          60
Ils approchaient de la pointe de Penerf et les mugissements du vent, que plus rien ne freinait, semblaient avoir encore pris de l'ampleur. La voiture tanguait sur ses roues, le sable arraché aux dunes venait se coller sur le pare-brise. "An ifern yen", songea Kervilin, "l'Enfer froid", cela devait ressembler à quelque chose comme ça.
Commenter  J’apprécie          30
La mort de Virginie n'était finalement pas une bonne nouvelle pour lui. L'espace de trois heures, il avait cru être enfin débarrassé du problème, puisque Virginie acceptait de lui vendre ses parts. Le lien allait se rompre définitivement.
Commenter  J’apprécie          30
- Je ne crois pas au hasard, Edwige. ou alors le hasard a un sens.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Hervé Huguen (163)Voir plus

Quiz Voir plus

Katherine Pancol ou Anna Gavalda

La consolante ?

Katherine Pancol
Anna Gavalda

10 questions
44 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..