AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Citation de Charybde2


Charybde2   11 août 2019
Gardien du temple de Hervé Mestron
On ne voit rien venir. Moi, coincé que je suis entre des mecs qui s’urinent dessus la nuit et un maton amoureux de moi, tu penses bien que j’ai autre chose à faire que de suivre ce que le Sénat décide de voter ou non. Et puis ça arrive, lentement, presque sans faire de bruit. C’est du lourd, tout s’effondre, comme un château de cartes. Pourtant, souviens-toi, des siècles qu’on tient boutique sans jamais un dépôt de bilan. Tout le monde en CDI, faut le faire. L’organisation qui fait ses preuves depuis des lustres, mais là, on se prend une claque sévère. L’image qu’il m’en reste, c’est un empire englouti. Des ruines, des cendres, les miettes d’une civilisation perdue.
L’ombre qui te protège du soleil disparait brutalement. Tu n’as soudain plus d’endroit où te réfugier. Tu commences à griller sur place, comme un insecte pris au piège. Et tu ne bouges pas parce que tu n’y crois pas. Tu diagnostiques un bad trip, sans pour autant tirer la sonnette d’alarme. Mais au fond, tu sais déjà que tu es perdu.
Comme c’était la droite au pouvoir, on ne capte pas tout de suite. Les gouvernements successifs n’ont jamais réussi à nous chasser de nos barres, on ne voit pas pourquoi les choses pourraient changer. Mais là, la droite elle vient de réaliser un coup historique. Un truc complètement imprévisible.
Que l’État décide de légaliser la vente de beuh, ça nous a troué le cul. Ca commence doucement, façon thérapeutique, comme en Californie. On achète de l’herbe sur ordonnance, dans les pharmacies. Les gens viennent acheter de la beuh avec un poireau sous le bras et les mômes dans la poussette. Et vu qu’ils paient en CB, ils rajoutent facile un tube de dentifrice ou du doliprane. Puis les pharmacies sont devenues la cible de multiples braquages. Avec un mec qui fait le bélier et des moutons derrière qui courent se servir dans les rayons. Et là, tout le monde s’est dit que le gouvernement allait faire marche arrière et revenir à la prohibition.
Commenter  J’apprécie          00