AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.03 /5 (sur 40 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) le : 05/06/1926
Mort(e) le : 03/07/1987
Biographie :

Né à Athus, en Belgique le 05/06/1926, de son vrai nom Hubert Loescher, il est issu d'un milieu paysan. Dès l'âge de 17 ans il part pour la France et s'engage dans la résistance. Puis, il collabore à de nombreuses revues et rencontre René Char, Albert Camus, Aragon… Il devient critique littéraire et producteur à France Culture. Il écrit une biographie très remarquée de Victor Hugo. Il fait partager à travers sa poésie son engagement politique mais aussi son amour pour les femmes.

Source : http://printempsdespoetes.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
POÉSIE 19e – Qui sont les Petits romantiques ? (France Culture, 1981) Une compilation des émissions « Albatros », par Hubert Juin, diffusées les 26 avril, 3 mai, 10 mai, 17 mai et 24 mai 1981 sur France Culture. Invités : Jean-Luc Steinmetz, Béatrice Didier, Jean Pierrot, Jacques Seebacher, Pierre Barberis Et Michel Le Bris. Poètes évoqués : Hégésippe Moreau, Théophile Gautier, Aloysius Bertrand, Charles Nodier, Marceline Desbordes Valmore, Petrus Borel, Charles Lassailly, Xavier Forneret, Gérard de Nerval, Philotée O'neddy, Alphonse Rabbe et Eliphas Levi.
Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
TiriNoiret   11 mai 2019
Oeuvres poétiques complètes : Arthur Rimbaud - Lautréamont - Charles Cros - Tristan Corbière de Hubert Juin
J’ai laissé dans l’Espagne

Le reste et mon château;

Ailleurs, à la campagne,

Ma tête et son chapeau;

J’ai laissé mes souliers,

Sirènes, à vos pieds!
Commenter  J’apprécie          191
TiriNoiret   28 mai 2019
Commenter  J’apprécie          150
TiriNoiret   13 mai 2019
Oeuvres poétiques complètes : Arthur Rimbaud - Lautréamont - Charles Cros - Tristan Corbière de Hubert Juin
On en voit revenir pourtant: bris de naufrage,

Ramassis de scorbut et hachis d’abordage...

Cassés, défigurés, dépayse’s, perclus:

—— Un œil en moins. — Et vous, en avez-vous en plus?

— La fièvre—jaune. —— Eh bien, et vous, l’avez—vous rose?

— Une balafre. — Ah, c’est signé !... C’est quelque chose!

— Et le bras en pantenne. —— Oui, c’est un biscaïen,

Le reste c’est le bel ouvrage au chirurgien.

— Et ce trou dans la joue? -— Un ancien cou de pique.

— Cette bosse? —A tribord ?... excusez : c’est ma chique.

—— Ça? — Rien : une foutaise, un pruneau dans la main,

Ça sert de baromètre, et vous verrez demain:

Je ne vous dis que ça, sûr! quand je sens ma crampe...

Allez, on n’en fait plus de coques de ma trempe!

On m’a pendu deux fois... -— Et l’honnête forban

Creuse un bateau de bois pour un petit enfant.
Commenter  J’apprécie          110
TiriNoiret   30 avril 2019
Oeuvres poétiques complètes : Arthur Rimbaud - Lautréamont - Charles Cros - Tristan Corbière de Hubert Juin
Et je laisse la vie

Pleuvoir sans me mouiller,

En attendant l'envie

de me faire empailler.
Commenter  J’apprécie          111
TiriNoiret   08 septembre 2017
L'automne à Lacaud de Hubert Juin
Une horloge écrasée. Le temps piétine. Je suis seul, une corde autour

des reins nouée. Je naufrage.

J'ai froid de ne plus entendre marcher le temps. Je fuis l'éternité.

Océan.

tu m'investis de silence par des ha-hans d'écume !

...

Lorsque je me suis éveillé, je n'avais plus de nom.

J'étais heureux. Je m'en allais une pierre de bonheur pendue à mon

cou. Le soleil implacable me criblait d'oiseaux.
Commenter  J’apprécie          60
coco4649   15 décembre 2017
Les Guerriers du Chalco de Hubert Juin
Où sont les appels de la lumière …





Extrait 3



Les autres brandissaient des épées Ils étaient vieux

avec des gestes ambigus Ils rampaient dans l’herbe

hurlaient tels les loups devant les portes closes Ils

baissaient les yeux Refusaient la nudité de la fille

là-haut dans son voyage solitaire à la fenêtre une

sainte un peu inclinée sur la gauche avec le ventre

bouclier ouvert sur une bouche hurlante de suint

L’odeur épaisse des chevaux sur la place du village

cela faisait une nuée rousse où s’étoilait l’appel

des lumières portées par le vent de mer chassées par

les fouets du temps

Les mots se rompaient Il ne restait rien

qu’une ébauche oubliée une peinture salie

La servant très vieille maintenant s’enfonce

dans le Sud si bas qu’on ne l’entend plus gémir
Commenter  J’apprécie          50
jeepax   09 mai 2015
Les 20 meilleurs recits de science fiction de Hubert Juin
Les quatre petits enfants s'allongèrent monstrueusement sous mes yeux, je les vis croître, grandir, grossir, devenir adultes, la barbe se mit à pousser au menton des garçons. Ainsi transformés, et à demi nus, car leurs vêtements d'enfants avaient craqué sous la pression de cette croissance fulgurante, ils furent pris de terreur. Ils ouvraient la bouche pour crier, mais de leur bouche ne sortait qu'une rumeur étrange, comme je n'en avais jamais entendu.

(La machine à arrêter le temps, Dino Buzzati).

Commenter  J’apprécie          41
gill   03 juillet 2013
Les 20 meilleurs recits de science fiction de Hubert Juin
Stendhal disait que le roman est un miroir promené le long d'une route. C'était fonder le réalisme, mais - à y regarder de près - un peu plus que le réalisme, un réalisme sans rivage.

C'est la route que nous contemplons en tournant les pages d'un livre, non le promeneur.

Nous y saisissons les hantises de l'homme, plutôt que l'homme lui-même.

Reste à savoir ce que l'homme cherche au terme de la route.

Je n'en veux pas douter : il cherche un Sphinx.

La bête pythienne, qui tue et mord, est vraiment nécessaire à ce perpétuel quémandeur, à ce questionneur impénitent.

La route dont parlait Stendhal, c'est le chemin pour Thèbes....

(extrait de la préface signée Hubert Juin et insérée en début du volume paru aux éditions "Marabout" en 1964)
Commenter  J’apprécie          20
coco4649   15 décembre 2017
Les Guerriers du Chalco de Hubert Juin
Où sont les appels de la lumière …





Extrait 1



Où sont les appels de la lumière Où les flammes

lisses de jour d‘été dans son habit d’eau courante

Et les marchés au village le vendredi parmi les rires

les marronniers étendus à l’aise dans l’or noir du

théâtre lorsque se levait narquoise la toile peinte

c’était l’aube encore et elle la servante haussait

sa nudité à la fenêtre espérant un regard un

oiseau de chair comme l’enfant qui voit son sexe

se gonfler lorsque le lave la servante aux doigts

bleus L’orchestre n’en finissait pas de crisser de

geindre de peigner le pubis gonflé de suc hissé au ciel

de la belle journée Puis glissant la jupe navire

aux lourdes voiles emporté aux lisières du monde

reconnu

Commenter  J’apprécie          10
coco4649   15 décembre 2017
Les Guerriers du Chalco de Hubert Juin
Où sont les appels de la lumière …





Extrait 2



Si nous pouvions de tout ceci nous souvenir Jeter

à la face oublieuse rien que ce sein d’ombre à la fenêtre

un matin d’août



Le chant murmurait à la margelle du jour clair

La phrase était soleil rompu brisé une proie si

candide que la servante nue la berçait l’enlaçait

ses cuisses tremblaient malgré le chaud l’éclair

enlaçaient tous ces mots égarés et voici que sa bouche

murmure C’est une photographie passée ternie

et le flou du poème
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..