AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques de Hugo Poupelin (53)
Classer par:   Titre   Date   Les plus appréciées


Le Révérend, tome 1 : Les Diables déchus du Nev..
  14 septembre 2016
Le Révérend, tome 1 : Les Diables déchus du Nevada de Hugo Poupelin
1870, désert du Nevada. Une diligence fait route vers son destin. À bord, Angus, ses parents et son précepteur. Soudain, des coups de feu précèdent quatre hommes masqués qui surgissent des montagnes. Les conducteurs sont aussitôt tués, les deux autres hommes hors d'état de nuire. Lorsque les bandits tentent de violer sa maman, Angus s'empare aussitôt des révolvers et touche les quatre malfrats... et se réveille brutalement de ce mauvais cauchemar.

Des années plus tard, Angus Whitecross, le révérend, fait route vers Sacremento. Il s'arrête à Eureka, petite bourgade aurifère perdue au fin fond du Nevada. Plutôt cow-boy que véritable révérend, il fait connaissance avec le curé, le maréchal-ferrant, à qui il confie sa monture, et le shérif. Fatigué par toute cette route et cette neige, il décide de s'installer au Martha's pour quelques jours. L'on s'étonne ici et là de l'allure de ce soi-disant révérend. Que vient véritablement faire ici, à Eureka, Angus?



À part les croix sur ses colts, Angus Whitecross n'a visiblement rien d'un révérend. Que vient donc faire cet étranger au cœur de cette ville paisible qu'était Eureka? Sous les traits de ce révérend pas très catholique se cache en fait un chasseur de primes. Lylian nous offre un premier tome efficace et abouti dans lequel il prend le temps d'installer les personnages et l'intrigue, une intrigue qui d'ailleurs ne manque pas de rebondissements et une fin augurant le meilleur à venir. Un western dans les règles de l'art dans lequel l'on retrouve les classiques du genre (vengeance, saloon, prostituées...). Graphiquement, l'ambiance western sauvage est impeccablement retranscrite, en partie grâce aux couleurs ocre, le trait semi-réaliste d'Augustin Lebon tout en finesse et élégance et la mise en scène travaillée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
Le Révérend, tome 2 : Chasse à l'homme
  16 septembre 2016
Le Révérend, tome 2 : Chasse à l'homme de Hugo Poupelin
L'heure de la vengeance a enfin sonné pour Angus Whitecross alias le révérend. Toujours traumatisé par le viol de sa maman par quatre bandits et toujours désireux de la venger, le jeune homme a enfin pu régler leur compte à deux d'entre eux. Mais, cela ne s'est pas vraiment bien terminé pour lui. Touché et gravement blessé, il est obligé de fuir dans les montagnes du Nevada en compagnie de Déborah, son amie, malheureusement suivi de près par le shérif et ses hommes mais surtout par Cartus Nance, le mécène de la ville, accessoirement meurtrier, et sa bande...



On avait laissé Angus bien mal en point à la fin du premier... et les premières pages du second ne sont pas rassurantes non plus. Dans ce western qui respecte à la règle les codes du genre à savoir une histoire de vengeance dans l'Ouest américain, l'on suit la traque du révérend à travers les montagnes. Dans ce tome, l'auteur s'intéresse tout autant au présent qu'au passé. L'on comprend ainsi comment Angus est devenu le révérend et surtout l'on apprend ce qui s'est réellement passé au cours de l'enfance d'Angus. Celui-ci, traqué, se battra jusqu'au bout. Ça tire et ça explose de partout, ce tome ne manque pas d'actions.

Un dyptique efficace porté par un graphisme particulièrement travaillé: un découpage rythmé, moult cadrages, un trait encré et des couleurs soignées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          403
Le Révérend, tome 1 : Les Diables déchus du Nev..
  10 septembre 2016
Le Révérend, tome 1 : Les Diables déchus du Nevada de Hugo Poupelin
En cette froide journée d'hiver, Angus Whitecross, dit le Révérend, débarque à Eureka où il vit le jour un certain 11 septembre 1857. Un mardi, me semble-t-il, rapport à la diffusion hebdomadaire sur western tv de Secrets d'Histoire présenté par un Bern plus rieur que jamais.

Eureka la mal nommée au vu des tronches visiblement peu éclairées à tous les étages.

Angus présente bien.

Jeune, avenant , plutôt pas mal de sa personne, difficile d'imaginer un tel personnage animé des pires intentions qui soient.

Plutôt que de parler bondieuseries, ce sont ses flingues qui vont prêcher la bonne parole et autant vous dire que les sermons vont avoir tendance à proliférer ces jours-ci.



Un bon vieux trauma de l'enfance, rien de tel pour vous tenir debout.

Obsédé par une vengeance libératrice, notre jeune Angus -qui aurait peut-être pu tâter de la six cordes chez AC/DC en d'autres temps- va rapidement se montrer sous son vrai jour pour le plus grand plaisir du lecteur avide de pan-pan t'es mort, jeu d'antan méchamment répandu et largement plébiscité par tous les croque-morts motivés par la grimpette d'une courbe de profit afin d'obtenir un fonds de roulement positif dans le but d'assurer des investissements futurs, mais je m'égare.



Le Révérend n'est pas sans rappeler Pale Rider, le Cavalier Solitaire, réalisé et interprété par un Eastwood plus prolixe que jamais.

Un mec, visiblement à la bonne avec le très haut, face à un vil salopard tenant la ville d'une main de fer.

Ce premier opus est un huis-clos pesant à l'ambiance aussi lourde qu'un ciel d'orage, le tout servi par un dessin précis à la colorisation travaillée.

Respectant tous les codes du western, il lui aura manqué un brin d'originalité pour tutoyer la perfection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Résilience, tome 1 : Les Terres Mortes
  13 janvier 2018
Résilience, tome 1 : Les Terres Mortes de Hugo Poupelin
Les terres mortes est le premier tome d’une BD militante sur le thème de l’écologie, de l’environnement. L’action se situe en 2068, c’est-à-dire dans un futur proche. Le thème reste classique puisqu’on y voit un groupe de résistants qui refuse la culture intensive et ses dégâts sur les terres et la santé des hommes. Ces résistants combattent pour garder ou retrouver une culture traditionnelle, raisonnée.

Je rejoins les critiques qui soulignent la qualité du graphisme soigné.

Le fait que le thème ne soit pas original n’est , pour moi, pas gênant, en revanche, je regrette que les personnages soient si caricaturaux, cela terni un peu la crédibilité de l’intrigue.

Malgré ce bémol, je lirai sans aucun doute le tome 2 !

Commenter  J’apprécie          260
Le Révérend, tome 1 : Les Diables déchus du Nev..
  05 juin 2014
Le Révérend, tome 1 : Les Diables déchus du Nevada de Hugo Poupelin
Wanted ! Excellente Surprise, Terriblement Esthétique, Rondement Narrée



Whitecross se réveilla en sursaut d’un cauchemar dans lequel il revit l’attaque tragique de leur diligence par quatre bandits masqués survenue alors qu’il n’avait que 12 ans.



En réponse au meurtre de son tuteur et de l’agression de sa mère, Angus Whitecross s’empara de deux pistolets au sol et réussit à atteindre les quatre cibles avec succès.



Sitôt remis de ses émotions nocturnes, Angus surnommé « le Révérend » poursuivit sa route sur son cheval à travers les superbes paysages enneigés du Nevada jusqu’à son village natal d’Eureka.



Totalement épuisé après ce trajet, le premier réflexe d’Angus est d’aller se faire raser de près chez le barbier.



Etrange, étrange…le comportement de ce révérend pas très catholique !



Reprenant les codes du western, le fameux trio, Lebon du crayon, Lylian la brute du clavier et Poupelin le truand des pixels (1), transforment leur premier essai dans la bande-dessinée en une belle réussite à la fois narrative et visuelle.



Ne révolutionnant pas le genre pour autant, la lecture de ce premier tome s’avère extrêmement plaisante et j’attends avec impatience la suite et fin de l’aventure. Tome 2... Wanted à mort !





(1) si la colorisation est faite par informatique (je n'en mettrais pas ma main à couper non plus)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Résilience, tome 3 : La Mer de plastique
  16 juin 2019
Résilience, tome 3 : La Mer de plastique de Hugo Poupelin
Six années se sont écoulées depuis que nous avons laissez nos personnages en pleine déroute à la fin du deuxième tome de « Résilience ». Après que le sanctuaire des résilients ai été découvert et détruit par la puissante multinationale Diosynta, chacun a du essayer de survivre comme il le pouvait. La résilience s’est petit à petit reconstruite et lutte encore et toujours pour protéger l’Europe désormais transformée en un vaste désert agricole laissant ses habitants en proie à de terribles famines.



Dans ce nouveau tome, l’horrible Diosynta a préparé un nouveau projet secret pour obtenir encore plus de rentabilité tout en finissant de détruire la biodiversité grâce à une nouvelle monoculture soit disant révolutionnaire. Mais la résilience en a décidé autrement. Elle prévoit donc une attaque contre le laboratoire où est développé cette P.O.P.1, alias le si mal nommé « Plant Of Peace ».



Pour cela, il va lui falloir négocier la libération d’un otage auprès d’une communauté de pirates se dissimulants au coeur de « la mer de plastique ». En effet, depuis que les courants marins du globe ont changés, les déchets de l’océan Atlantique sont remontés vers le nord. La navigation dans ces eaux est par conséquent devenue terriblement dangereuse et la présence de terribles pirates n’arrange rien.



Entre problématiques écologique fortes et récit d’espionnage et d’aventure, « Résilience » est un parfait divertissement qui met le doigt sur des sujets sensibles sans pour autant tomber dans le pathos.



Nous retrouvons Agnès et Adam pour cette troisième bande dessinée qui entre dans un second cycle. Leur couple a bien évolué. Ils ont pu reconstruire leur vie après le désastre qui s’était produit il y a six ans. La réapparition soudaine de la résilience et surtout d’Ellen va un peu chambouler leur quotidien…



Je n’en dirais pas plus pour éviter de vous gâcher votre lecture, mais je peux vous assurer que ce troisième tome de « Résilience » est tout à fait au niveau des deux premiers et vous laissera sur un cliffhanger intenable qui va rendre très longue l’attente du prochain album !!!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Résilience, tome 2 : La vallée trahie
  02 juin 2019
Résilience, tome 2 : La vallée trahie de Hugo Poupelin
Le deuxième tome de « Résilence » vient mettre un point finale au premier cycle de cette série. « La vallée trahie » laissera donc la place à « La mer de plastique » qui pourra démarrer son intrigue sur des bases solides. Le destin des différents personnages étant toujours en suspend, cette fin de cycle n’est évidemment pas une fin en soi. Une intrigue se termine, une page se tourne, un espoir disparait, mais les choses sont loin d’être arrivées à leur terme.



Ceci étant dit, parlons un peu plus de ce deuxième tome. Nous avions laissés nos héros en relative sécurité à la fin du premier album. Le train de la résilience allait pouvoir les emmener dans un lieu de paix et de liberté où ils pourraient enfin vivre en toute sécurité. Mais les choses ne vont bien entendu pas se dérouler comme prévu.



Ce récit où la vie humaine se heurte au pouvoir des puissants est très bien ficelé et nous présente un avenir un peu trop réaliste pour ne pas être dérangeant. Entre résistance, espionnage, et espoirs fous, les protagonistes de cette bande dessinée vont devoir affronter leurs propres démons pour survivre dans ce monde dévasté et hostile.



La patte graphique d’Augustin Lebon est toujours égale à elle-même. Nous retrouvons dans ce deuxième tome de « Résilence » ses dessins colorés et dynamiques qui traitent les personnages et leur environnement à parts égales. Nous profitons donc de très beaux décors emplis de multiples détails associés à des êtres humains très expressifs et travaillés.



On ne s’ennui pas un seul instant au cours ce cette intrigue qui réservera de forts rebondissements aux lecteurs qui auront eu envi de continuer cette aventure se déroulant dans un futur que nous souhaiterions tous éviter. Pour ma part, je ne vais pas bouder mon plaisir et vais me jeter sur le troisième tome de « Résilence » qui est déjà disponible !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Le Révérend, tome 1 : Les Diables déchus du Nev..
  19 juin 2016
Le Révérend, tome 1 : Les Diables déchus du Nevada de Hugo Poupelin
Eureka, petite bourgade aurifère perdue au fin fond du Nevada, en 1885. Dans laquelle débarque un homme, surnommé "le révérend". Que vient-il y faire ?



Premier tome de cette récit, qui en compte deux. Du bon western, avec les ingrédients classiques, du saloon aux flingues, des filles au tyran local, le tout parsemé de violence. C'est plutôt pas mal, l'histoire est bien menée, mais il a manqué un je-ne-sais-quoi, une petite étincelle, pour mettre le feu aux poudres.
Commenter  J’apprécie          50
Le Révérend, tome 2 : Chasse à l'homme
  14 mai 2015
Le Révérend, tome 2 : Chasse à l'homme de Hugo Poupelin
Dans une autre vie, une folle jeunesse dépravée et insouciante, j’ai trainé mon clavier dans des cercles internetaux sombres et dangereux, je parle évidemment des forums de dessineux et bédéistes en herbe (oh, merde, il existe encore lui). J’ai pu y rencontrer des gens très très (très) cools et talentueux et faire le con dans les coins fanzine de salons BD. C’est dans ces contrées sauvages du web que j’ai croisé Augustin Lebon pour la première fois, et déjà le gars avait une obsession maladive : les westerns. Tout ce qui sortait de sa plume ou de ses crayons portait un chapeau et des six-coups, dans le genre mono-maniaque on faisait pas mieux.



Pas étonnant donc, des années plus tard, de le voir dégainer une BD dans son univers de prédilection, avec ses comparses Lylian au scénario et Hugo Poupelin à la couleur. Le diptyque, composé d’un premier tome « les diables déchus du Nevada » (sorti en 2012) et de sa suite « Chasse à l’homme », est maintenant complet. Pourtant ça n’a pas été de tout repos pour les auteurs, l’éditeur original (EP) a en effet fait naufrage et a été racheté par Paquet. Après toutes ces cabrioles juridiques et éditoriales, ce dernier réédite le premier tome et sort enfin sa suite, l’occasion de vous causer de cette BD qu’elle est cool. Bien sûr que non, je ne serai pas objectif, mais l’ai-je jamais été ?



Le révérend raconte l’histoire d’Angus Whitecross, chasseur de prime mystérieux que l’on surnomme « le révérend ». On va suivre ce sombre énergumène dans sa poursuite de criminels qui ne sont pas de simples têtes mises à prix, cette traque a quelque chose de plus personnel, un petit goût de vengeance. L’histoire ne révolutionne pas grand chose, c’est un western solidement arnaché aux canons du genre, mais elle en utilise les ficelles à très bon escient. Le personnage du révérend commence comme une figure mystérieuse et monolithique très classique, pour ne gagner en épaisseur et en personnalité que plus tard. Pour cette raison, on met un bon moment à vraiment s’attacher au héros, ce n’est qu’à la fin du premier tome qu’on découvre un vrai personnage, et pas une énigme sur patte. Ce début est lent, mais l’intérêt réside dans l’ambiance de mystère qu’il pose, un puzzle qui se met en place petit à petit, où le lecteur réalise ce qui se passe en même temps que les pauvres gars en train de se faire remplir de plomb.



Tout ça reste quand même assez froid au début (un reproche que je fais constamment au western, donc rien d’étonnant), ce n’est que dans le deuxième opus que ça décolle réellement, la série prend un peu d’indépendance et trouve son ton propre et surtout une certaine épaisseur dans ses personnages. Le retournement opéré en fin de premier tome nous permet de recentrer l’attention sur Angus et ses motivations, sur ses faiblesses et surtout sur son passé. Pour cette raison, à mon sens, la série gagne à être lue d’une traite, elle constitue un ensemble et perd un peu au découpage. C’est dans cette seconde partie que le révérend va douter, qu’on va réfléchir à l’utilité de la vengeance, au but d’une vie de violence et de rage. Le rythme est également beaucoup plus solide et maitrisé, la lecture est vraiment fluide et agréable.



Côté graphisme (oui, parce que c’est une BD quand même, y’a des images…), c’est du solide, Augustin Lebon s’affirme, maitrise son sujet et ses compositions. On découvre un style à la fois très classique, mais d’une personnalité certaine, à l’encrage sûr et tranché. Le travail de découpage est pêchu, je n’ai eu aucun problème de lisibilité de l’action. La couleur de Hugo Poupelin est sobre et très plaisante, dans des tons assez légers qui collent parfaitement au style du dessin, et permet d’installer une très bonne ambiance. Le côté visuel est une vraie réussite, Augustin arrive à pondre des « gueules » qui collent très bien à l’univers.



Le révérend est une très bonne BD dans son ensemble, brillamment construite, qui décolle vraiment dans son second tome. Les fans de western seront comblés, on y retrouve tout ce qui façonne le genre, tandis que les autres (comme moi quoi) auront simplement une BD réussie à se mettre sous la dent.
Lien : http://ours-inculte.fr/le-re..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Résilience, tome 3 : La Mer de plastique
  21 septembre 2020
Résilience, tome 3 : La Mer de plastique de Hugo Poupelin
je fais une critique pour les 3 premiers tomes. Malheureusement le dernier Tome n’était pas à la bibliothèque où je les ai empruntés. Je vais le réclamer...



Quand j'ai commencé à lire cette BD, je me suis dit : Zut, c'est de la SF ! et j'ai failli laisser tomber. Bien sur c'est de la Science Fiction mais pas tant que ça, finalement... j'ai beaucoup aimé le sujet qui fait réfléchir et les dessins sont très très beaux.



Belle réussite et j'espère pouvoir lire le tome 4 bientôt.
Commenter  J’apprécie          30
Résilience, tome 2 : La vallée trahie
  24 octobre 2020
Résilience, tome 2 : La vallée trahie de Hugo Poupelin
Un second tome qui se déroule en un lieu unique : la vallée préservée. Mais un espion s’est glissé dans le train qui amène Adam, Helen et Agnès. Mais qui est cet espion qui risque de faire découvrir cet havre de paix de la Résilience à Diosynta ?

La recherche de l’espion est intrigante et bien menée et augmente le suspense dans ce second tome. La défense de la Vallée est pratiquement inexistante mais cela change des histoires du même genre où un petit groupe tient la dragée haute à des militaires endurcit... on est donc plutôt réaliste dans la mise en situation de cette opposition entre la multinationale et les résistants.

Les personnages se révèlent tous ambiguës dans leurs sentiments et leur comportement, c’est plutôt intéressant à suivre leur évolution dans l’histoire et les relations qu’ils nouent les uns aux autres.

Pour l’instant, l’histoire se révèle plutôt passionnante avec des personnages intéressants et encore beaucoup de questions et d’intrigues autour de ce monde à l’environnement ravagé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Résilience, tome 1 : Les Terres Mortes
  09 octobre 2020
Résilience, tome 1 : Les Terres Mortes de Hugo Poupelin
Il n'y a plus de gouvernement. C'est une multinationale qui dirige l'Europe. Les terres sont de vastes champs bourrés d'engrais chimiques et de pesticides. Les communautés urbaines sont à peine plus que des favelas. Deux factions s'opposent à cet état de fait. D'une part, les Enfants de Gaïa sont un groupe armé qui mène une guérilla. D'autre part, les Résilients oeuvrent via la lutte pacifique, préférant l'agriculture biologique et les méthodes naturelles.



Le lecteur va suivre les aventures d'Adam et Agnès, projetés malgré eux dans le camp des Résilients, et précipités de Charybde en Scylla d'abord dans les prisons des Forces de Sécurité Intérieure, puis s'attirant l'inimitié des Enfants de Gaïa. Ils vont tout faire pour embarquer à bord d'un train qui est supposé les mener vers de plus vertes pâtures.



SF environnementaliste, fort proche de réalisations post-apo, le tout est assez efficace, mais peu novateur. Dessin très correct. Le scénario trace sans temps mort, ce qui est plutôt bienvenu (et évite de s'interroger sur les incohérences, les hiatus du récit).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Les rescapés d'Eden, tome 1 : Au commencement..
  15 juillet 2019
Les rescapés d'Eden, tome 1 : Au commencement... de Hugo Poupelin
En pleine Préhistoire, dans une ville isolée de son environnement extérieur, on rencontre Solea et Yab, deux ados qui mènent la vie des ados d'aujourd'hui : ordinateurs, téléphones, parents sur le dos... Soléa est populaire, Yab est isolé et maladroit. Rien qui détonnerait dans notre XXIe siècle.



Parallèlement, le professeur Haroun essaie de mettre en garde contre une catastrophe qui menacerait la ville... mais il n'est pas écouté par les "noyausceptiques"...



Le récit est traité avec beaucoup d'humour, on y trouve de nombreuses allusions au monde actuel mais également au jardin d'Eden des origines, ce qui permet une lecture à différents niveaux, chacun y trouve son compte!



Les personnages sont sympathiques et on apprécie de suivre leurs découvertes à l'extérieur de la cité.



J'ai également beaucoup aimé les graphismes.



Tome 1 apprécié également par mes trois enfants, de 11 à 16 ans! J'ai hâte de découvrir la suite car je n'ai aucune idée de la direction que va prendre le tome 2 mais il sera forcément très différent...
Lien : http://abrrracadabra.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Les rescapés d'Eden, tome 1 : Au commencement..
  26 mars 2019
Les rescapés d'Eden, tome 1 : Au commencement... de Hugo Poupelin
Très chouette BD, c'était une bonne idée de passer à la librairie !



En pleine Préhistoire, dans une ville isolée de son environnement extérieur, on rencontre Solea et Yab, deux ados qui mènent la vie des ados d'aujourd'hui : ordinateurs, téléphones, parents sur le dos... Soléa est populaire, Yab est isolé et maladroit. Rien qui détonnerait dans notre XXIe siècle.



Parallèlement, le professeur Haroun essaie de mettre en garde contre une catastrophe qui menacerait la ville... mais il n'est pas écouté par les "noyausceptiques"...



Le récit est traité avec beaucoup d'humour, on y trouve de nombreuses allusions au monde actuel mais également au jardin d'Eden des origines, ce qui permet une lecture à différents niveaux, chacun y trouve son compte!



Les personnages sont sympathiques et on apprécie de suivre leurs découvertes à l'extérieur de la cité.



J'ai également beaucoup aimé les graphismes.



Tome 1 apprécié également par mes trois enfants, de 11 à 16 ans! J'ai hâte de découvrir la suite car je n'ai aucune idée de la direction que va prendre le tome 2 mais il sera forcément très différent...
Lien : http://abrrracadabra.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Résilience, tome 1 : Les Terres Mortes
  08 septembre 2017
Résilience, tome 1 : Les Terres Mortes de Hugo Poupelin
Dans cette bande-dessinée, l'alimentation européenne est contrôlée par une grande firme qui fait régner la loi. La misère est partout, les pesticides et les OGM aussi. Gare à ceux qui voudraient produire par eux-même et sainement... Le scénario bien catastrophique.



J'ai tout de suite accrochée aux graphismes, très précis et réalistes, et au scénario. Ce premier tome se lit très bien, développe plutôt bien les enjeux et les différents groupes qui s'affrontent, tout en gardant une part de mystères. C'est efficace bien que sans doute un peu trop rapide parfois. J'attends avec envie le tome 2.
Commenter  J’apprécie          20
Résilience, tome 1 : Les Terres Mortes
  25 mai 2017
Résilience, tome 1 : Les Terres Mortes de Hugo Poupelin
Un très bon premier tome pour cette BD d'anticipation sur l'écologie.

Dans un monde dévasté par l'agriculture industrielle, une poignée de résistants tentent de faire renaître l'agriculture naturelle.

Une série à suivre !
Commenter  J’apprécie          20
Le Révérend, tome 2 : Chasse à l'homme
  17 octobre 2015
Le Révérend, tome 2 : Chasse à l'homme de Hugo Poupelin
Ce deuxième tome de l'histoire de la vengeance d'Angus me laisse un peu sur ma faim.

Est ce le traitement un peu sage (sexe et violence un peu édulcorés) ou bien le scénario qui semble ne pas savoir vraiment comment finir (Happy end ?) ?



Bref la fin est frustrante à tel point que l'on se dit qu'il ya peut être un troisième tome ou bien qu'il manque des pages !
Commenter  J’apprécie          20
Le Révérend, tome 2 : Chasse à l'homme
  12 mai 2015
Le Révérend, tome 2 : Chasse à l'homme de Hugo Poupelin
Agréable à découvrir, ce western sauvage, mais finalement trop linéaire, manque un peu de puissance pour faire date.
Lien : http://www.bdgest.com/chroni..
Commenter  J’apprécie          20
Le Révérend, tome 1 : Les Diables déchus du Nev..
  21 novembre 2020
Le Révérend, tome 1 : Les Diables déchus du Nevada de Hugo Poupelin
Cette nouvelle saga signée Lylian et Augustin Lebon se déroule dans le Far West à la rencontre d’un genre dont je suis particulièrement friand. Le récit, prévu en deux tomes, invite à suivre les pas d’Angus Whitecross, alias le Révérend, un impitoyable chasseur de primes.



Dès les premières pages, le lecteur découvre l’événement issu de l’enfance du héros, qui est à l’origine de sa soif de vengeance et de ses deux célèbres colts, dont la crosse est ornée d’un crucifix. L’ambiance est immédiatement plantée et sent bon le western spaghetti. Une fois arrivé dans la petite bourgade d’Eureka, perdue au fin fond du Nevada, le scénariste pose les bases d’une intrigue mêlant meurtres, violence et coups de feu. Rien de particulièrement original, mais un récit bien mené, qui donne envie de découvrir la suite et qui permet également de découvrir le dessin d’Augustin Lebon, un jeune dessinateur qui livre de l’excellent boulot pour son premier album.



Une bon petit western !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
Commenter  J’apprécie          10
Résilience, tome 3 : La Mer de plastique
  25 octobre 2020
Résilience, tome 3 : La Mer de plastique de Hugo Poupelin
Quelques années ont passées depuis l’album précédent et la Résilience n’est plus aussi active qu’auparavant. Mais Diosynta développe une nouvelle plante qui risque de détruire encore un peu plus l’environnement et la Résilience doit agir ! Adam, Agnès et Ellen (malgré avoir été une espionne au compte de la multinationale) vont devoir repartir en mission pour détruire dans l’œuf, le développement de cette nouvelle culture...

Un récit un peu moins intéressant que les deux précédents albums, même si la première étape de la mission, un sauvetage, est bien menée.

On retrouve avec plaisir les personnages principaux, même si je regrette toujours de ne pas en savoir un peu plus sur ce monde dystopique.
Commenter  J’apprécie          10




Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Un métier dans le titre

Il est de Châteauneuf chez Simenon

médecin
notaire
Curé

10 questions
38 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur