AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.4 /5 (sur 165 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Solihull , 1956
Biographie :

Ian R. MacLeod est un auteur de romans de science-fiction, d'origine écossaise, né en 1956 à Solihull, une petite ville du centre de l'Angleterre proche de Birmingham.

Dans les années 1990, il est l'auteur de nombreuses nouvelles qui sont publiées dans les revues de science-fiction anglo-saxonnes. Certaines de ces nouvelles ont été citées ou ont décroché des prix littéraires.

Il a écrit, à ce jour, quatre romans, dont deux ont été publiés en France. Il semble avoir un intérêt particulier pour l'uchronie, procédé que l'on retrouve dans Les Îles du soleil, L'Âge des lumières et The House of Storm. Les deux derniers, qui ont pour cadre une Angleterre victorienne alternative dominée par une substance magique, l' éther, peuvent être également rapprochés du genre steampunk et de la fantasy

Ian R. MacLeod vit aujourd'hui à Bewdley dans le Worcestershire.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Ian R. MacLeod   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Illustration : Marie Bergeron Animation : Aline Bolzec Musique : Kevin Macleod https://gulfstream.fr/produit/kaimyo-le-nom-des-morts-1-les-papillons-de-kobe/

Podcasts (1)


Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Sachka   06 novembre 2020
Poumon vert de Ian R. MacLeod
La main de Nayra quitta la poitrine de Jalila pour entourer la fleur des marées. Une traction -- puis une seconde, plus forte. Quelque chose tint, céda, tint, craqua, céda complètement. Les soieries s'écoulèrent. Une petite perle de sang foncé apparut dans le creux entre l'épaule et le sein de Jalila. Nayra l'effaça d'un coup de langue.

"Dans une maison, une enfant pleurait la perte de sa soeur. Dans une autre, peut-être une mère tremblait-elle pour sa fille. Les bénédictions autrefois appelées sur la tête de la sultane avaient cédé la place à des essaims de malédiction..."

Jalila lévitait, flottait, pendant que la bouche de Nayra descendait sucer la pointe de son sein.

"La vizire de l'époque avait deux filles, Shéhérazade et Dinarzade. L'aînée avait compulsé les livres, annales et légendes relatives aux reines et aux impératrices du passé, les histoires, cas et exemples d'autrefois. Elle avait lu les poétesses au point de connaître leurs oeuvres par coeur. Elle avait étudié la philosophie, les sciences, les arts et autres ornements de l'esprit. Shéhérazade était plaisante et polie, avisée et intelligente. Shéhérazade était belle et bien née..."

Voler loin au-dessus des saharas scintillants de givre, sous les lunes jumelles, s'élever à travers les nuages. Ondulations des dunes. Coupoles et minarets des villes lointaines. Cris et soupirs frissonnants de l'aimée. Dessins de lune tracés par la murqana, tapisserie blanc et ombre sur les creux et les courbes du ventre de Nayra.

"Alaykoum assalam wa rahmatoullahi wa barakatou..."

Sur toi la paix, la miséricorde et la bénédiction divines.

Amen.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4311
Sachka   04 novembre 2020
Poumon vert de Ian R. MacLeod
Par une après-midi brûlante et figée, il l'emmena voir le planétoport, juste derrière l'horizon. Leur plus long trajet maritime à ce jour. Le vent gonflait les voiles et l'océan virait presque au noir sous la coque, sans rien perdre pourtant de sa transparence. Les yeux baissés, Jalila s'imaginait capable de distinguer ies formes blanches fuyantes des grands léviathans des mers qui, s'il fallait en croire les légendes régionales, avaient autrefois occupé les qasrs, ces palais rocheux en ruines qu'elle avait longés en descendant de Tabuthal. Lassés du soleil, ils avaient regagné l'océan qui leur avait donné naissance, y précipitant toutes leurs richesses. Les joyaux brillaient au fond de l'eau puis remontaient en surface sous les lunes jumelles d'Habara, transformés en parterres de fleurs des marées. C'était Kalal qui avait raconté à Jalila cette partie de l'histoire. Contrairement à la plupart des habitantes de la côte, il s'intéressait à la vie qu'elle avait menée dans l'obscurité étoilée de Tabuthal et lui parlait en échange de l'océan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
BazaR   07 octobre 2019
Une Heure-Lumière, Hors-Série 2019 : Isabel des feuilles mortes de Ian R. MacLeod
Isabel trouvait quant à elle l'inactivité facile à vivre. Elle avait le don des quasi-simples d'esprit pour se laisser traverser par le temps qui passait aussi aisément que la lumière ou le vent.

("Isabel des feuilles mortes")
Commenter  J’apprécie          242
BazaR   02 février 2019
Poumon vert de Ian R. MacLeod
"Tu viens de Tabuthal, paraît-il. Le ciel doit y être très différent."

Jalila acquiesça. Une brève vision flamba en elle. Là-haut, par les nuits les plus claires, les plus froides, on se sentait entourée d'étoiles. Malgré la passion que lui inspiraient à présent la fétidité et les surprises de la côte, quelque chose lui manquait toujours. Une "impression" autant qu'un lieu, car le théâtre de son enfance lui semblerait sans doute sinistre et isolé, si elle y retournait. Sa nostalgie s'expliquait certainement par la sensation de perdre son enfance.
Commenter  J’apprécie          210
blandine5674   16 octobre 2020
Poumon vert de Ian R. MacLeod
Les hommes étaient d’étranges et malheureuses créatures ; ils passaient leur temps à se battre, rageurs et égarés...
Commenter  J’apprécie          180
BazaR   05 octobre 2019
Une Heure-Lumière, Hors-Série 2019 : Isabel des feuilles mortes de Ian R. MacLeod
La science-fiction de l'écrivain anglais Ian R. MacLeod est de celles qui constituent la clé de voûte de la collection qui nous occupe (Une Heure-Lumière) : littéraire, dense (et de fait exigeante), porteuse d'un imaginaire à l'exotisme constamment réinventé. Or à ce titre, les Dix Mille et Un Mondes, futur lointain d'une étrangeté aussi effrayante que merveilleuse, constituent une manière de pinacle.

(Olivier Girard - Préface)
Commenter  J’apprécie          150
blandine5674   15 octobre 2020
Poumon vert de Ian R. MacLeod
Lorsque enfin elles hissèrent les voiles, une fois de plus, Jalila se dit que le trajet avait été bien plus agréable et excitant que le but, une fois atteint.
Commenter  J’apprécie          160
Fifrildi   12 juin 2020
Poumon vert de Ian R. MacLeod
Se balancer au-dessus des gouffres dans un néant gris-vert lui donnait presque l'impression de voler.
Commenter  J’apprécie          130
Fifrildi   13 juin 2020
Poumon vert de Ian R. MacLeod
Pavo avait raison. Sinon au sujet de l'amour - que Jalila ne connaissait toujours pas, elle en avait maintenant conscience -, du moins au sujet des grandes décisions de l'existence. Elles n'avaient jamais de réel point de départ, même si on leur en cherchait souvent un.
Commenter  J’apprécie          80
Yuyine   22 avril 2017
Poumon vert de Ian R. MacLeod
L’horizon s’était éloigné; après quelques derniers roulements de tonnerre et flots de brume, comme pour s’éclaircir la gorge, les montagnes avaient fini par s’approcher de la côte dans toute leur majesté; leurs immenses étendues de forêt montaient de plus en plus haut, jusqu’à leurs membres de pierre emmêlés qui montaient encore à leur tour au point que les yeux finissaient pas se fatiguer de monter. Un ciel inaltérable les dominait de son bleu de flamme. L’éclat et le tourbillon du feu s’y devinaient même à minuit.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Qui suis-je ? 🦇 🦉

Turlututu ...

le père ubu
c'est incongru
chapeau pointu

12 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : personnage feminin , contes , Autoportraits , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur