AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.74 /5 (sur 34 notes)

Nationalité : Russie
Né(e) à : Kiev (Ukraine) , le 27/01/1891
Mort(e) à : Moscou (URSS) , le 31/08/1967
Biographie :

Ilya Grigorievitch Ehrenbourg (Илья́ Григо́рьевич Эренбу́рг) est un écrivain et journaliste russe.

Dès sa jeunesse, Ehrenbourg cherche à se forger une identité entre ses origines juives, ses racines russes et son européanisme, cultivé au cours de sa résidence à Paris en 1908-1917 et 1921-1940. Il participe aux mouvements révolutionnaires de 1905.

Il participe à la Guerre civile espagnole. Lors du second conflit mondial il fut correspondant de guerre. Il est alors membre du Comité juif antifasciste. Il travailla également à la propagande soviétique, et participe, avec d'autres auteurs comme Constantin Simonov, à une violente campagne anti-allemande.

En tant que journaliste, Ehrenbourg part sur les pas de l'Armée rouge, dans les territoires tout juste libérés de l'emprise nazie. Là, en compagnie de Vassili Grossman, il recueille les témoignages des massacres commis par les Allemands. Leur reportage fut utilisé au procès de Nuremberg en 1945-46.

Pendant la Guerre froide, il contribue à la propagande communiste. Pendant toute la période stalinienne, il réussit à se maintenir dans une relative indépendance, tout en échappant aux purges staliniennes.

Il devint chevalier de la Légion d'honneur en 1944. Il fut membre de la direction du Conseil mondial de la paix, et reçut à ce titre le Prix Lénine international pour la paix en 1952.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Ilya Ehrenbourg   (15)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

[Le Livre noir]
Olivier BARROT présente "Le Livre noir", ensemble de textes réunis par Ilya EHRENBOURG et Vassili GROSSMAN dès 1942 et portant sur l'anéantissement des Juifs par les Allemands, en Union Soviétique. - En 1947, la publication du livre avait été interdite en URSS. Elle n'a pu avoir lieu qu'en 1993, en Russie, à Vilnius où tous les Juifs russes ont été assassinés pendant la guerre.

Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
SZRAMOWO   30 mai 2018
La chute de Paris de Ilya Ehrenbourg
Le gouvernement s'était fixé à Clermont-Ferrand, parce que tout autour ce ne sont que villes d'eaux avec hôtels confortables. Laval resta à Clermont ; les autres ministres avaient arrêté leur choix qui sur Vichy, qui sur le Mont-Dore, qui sur La Bourboule. Tessat jugea plus digne de choisir Royat : c'était là qu'on avait retenu des chambres pour le président de la République.

La spacieuse confiserie A la Marquise de Sévigné regorgeait de monde. Dans la rue les gens se pressaient, attendant qu'une petite table fût libre. Ce qui attirait les réfugiés à la confiserie, ce n'était pas tant le chocolat réputé que la société qui s'y réunissait : après les terribles épreuves traversées, il était agréable de rencontrer des amis, de se retrouver en pays de connaissance. On eût dit que tous les cafés des Champs-Elysées s'étaient donné rendez-vous ici : le Rond-Point et Marigny, le bar Carlton et le Fouquet's.

Madame Montigny, suffoquant de chaleur et de chagrin, racontait :

— Une semaine avant la catastrophe j'ai dû rentrer à Paris : mon mari avait une angine. Et puis nous avons eu bien du mal à repartir. Quel voyage affreux ! Près de Nevers il a fallu abandonner notre Cadillac : plus d'essence. Une espèce de filou nous a conduits jusqu'à Vichy. Mais j'espère que ma voiture est intacte.

A une autre table, un auteur dramatique en vogue se lamentait :

— La première avait été fixée au seize... Et le dix, tout à commencé... Maintenant on ne sait plus quand s'ouvrira la saison théâtrale...

Un boursier criait à son interlocuteur, un sourd qui tenait un cornet acoustique :

— Sans avoir les cours de New-York, il est difficile de dire quelque chose de précis. Mais, à votre place, j'attendrais pour vendre... Quand tout se calmera, ces valeurs remonteront.

Dessère entendait tous ces récits, ces lamentations, ces prophéties, et souriait amèrement. Ces gens n'avaient pas encore compris ce qui était arrivé ; ils croyaient qu'au bout d'une semaine ou d'un mois la vie d'autrefois reprendrait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
NATB   04 juillet 2014
Le livre noir. Textes et témoignages de Ilya Ehrenbourg
C'est seulement lorsqu'on aura créé des conditions de vie non attentatoires à la dignité de l'homme,égales pour tous,qu'on aura assuré leur protection,et qu'elles seront reconnues et ressenties comme une obligation commune à tous les Etats et à tous les hommes,qu'on sera autorisé,dans une certaine mesure,à parler d'une humanité civilisée.

Albert Einstein
Commenter  J’apprécie          70
NATB   27 mai 2014
Le livre noir. Textes et témoignages de Ilya Ehrenbourg
Puisse la mémoire des hommes conserver jusqu'à la fin des siècles le souvenir des souffrances et des morts atroces de ces millions d'enfants, de femmes et de vieillards assassinés.Puisse la mémoire sacrée des suppliciés être le gardien formidable du bien, puisse la cendre de ceux qui furent brûlés interpeller le coeur des vivants pour enjoindre les hommes et les peuples à la fraternité.
Commenter  J’apprécie          50
NATB   27 mai 2014
Le livre noir. Textes et témoignages de Ilya Ehrenbourg
C'est pourquoi le fascisme allemand,quand il voulu entraîner les peuples de l'Europe dans une tuerie fratricide,recourut à son tour aux vieux procédés consistant à attiser la haine raciale,à ressusciter les vieilles chimères et préjugés antisémites,à duper les masses.
Commenter  J’apprécie          50
okka   31 mars 2018
Le livre noir. Textes et témoignages de Ilya Ehrenbourg
P.1042.

Moi et quatre soldats nous sommes mis à l'ouvrage, sous la direction de Hossgrebe. Nous placions les Juifs face à la fosse, l'extrémité du canon de nos carabines touchait presque leur nuque. Quelques femmes menaient des enfants par la main. On tuait les gosses en premier. Ça avançait lentement, du fait qu'on faisait venir les gens par groupes de six au plus. J'ai été obligé de tuer parmi d'autres une toute jeune fille. Elle m'a dit en allemand : « Comment pouvez-vous tuer des gens ? » J'ai répondu : « Ce sont les ordres », et j'ai tiré. Ce jour-là, j'ai exécuté en tout vingt-cinq personnes, peut-être davantage, je ne peux pas dire exactement. Les autres en ont tué plus.''
Commenter  J’apprécie          40
okka   30 mars 2018
Le livre noir. Textes et témoignages de Ilya Ehrenbourg
p.399.400.

À présent, elle était seule dans la forêt, ni mère, ni père, ni frères, ni coreligionnaire. Mais si cela fait peur d'être dans une fosse, dans la forêt, c'est encore plus effrayant de savoir qu'on est environné d'assassins et de bourreaux [les Allemands]. Un seul espoir soutenait Hinka : les Allemands seraient chassés ! Cela lui donnait des forces et elle continuait à aller la nuit au village où des femmes compatissantes lui donnaient en cachette un morceau de pain.

Imaginez un peu ! Une nuit d'hiver, la tempête fait rage, des pins centenaires se courbent sous le vent déchaîné, et sur la neige glisse, solitaire, une petite silhouette à demi nue, avec une croûte de pain serrée dans sa menotte gelée ; elle se hâte de rejoindre sa tannière étroite et glacée pour ne pas être surprise par le jour, pour rester là, tremblante de froid, jusqu'à la nuit suivante.

Nos mitrailleurs l'ont retrouvée là, dans la fosse, dans une forêt proche du village de Golachi, à dix kilomètres à l'est de Zambrov.

''Je ne sais pas si j'ai su faire ressentir cette tragédie comme je l'ai éprouvée moi-même. Lorsqu'elle a terminé son récit, nous autres, soldats, qui en avions vu de toutes les couleurs, avions peur de regarder nos copains en face. Nous avions honte vis-à-vis de cette enfant qu'il y ait encore sur cette terre des salauds portant la croix gammée, que l'auteur de Mein Kampf ne se balance pas encore au bout d'une corde, que le chantre de la haine raciale Alfred Rosenberg soit encore en vie.''

C'est ainsi que se termine le récit de Hinka Vroublévitch transcrit pas l'officier de l'Armée rouge V. Krapivine, qui lui a sauvé la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NATB   03 juin 2014
Le livre noir. Textes et témoignages de Ilya Ehrenbourg
Il y avait ici des camps de la mort : on torturait,on mettait en pièces,on fracassait des têtes d'enfants,on brûlait vifs des gens à qui la souffrance,l'épouvante et les insupportables tortures faisaient perdre la raison.
Commenter  J’apprécie          50
NATB   03 juin 2014
Le livre noir. Textes et témoignages de Ilya Ehrenbourg
J'avais alors,très envie de vivre.J'enviais les chiens,les chats;eux avaient le droit de vivre,personne ne les persécutait,tandis que moi,uniquement parce que j'étais juive,je devais mourir.
Commenter  J’apprécie          50
okka   31 mars 2018
Le livre noir. Textes et témoignages de Ilya Ehrenbourg
p.691.

Je me sens seule entourée d'ennemis. Je crains les hommes plus que les bêtes sauvages, alors qu'autour de moi, sévissent une telle cruauté, un tel aveuglement, un tel assujettissement de la pensée, une telle nullité, ''Dors-tu, justice, ou as-tu été tuée ?'' demandait Michel-Ange, ''La vérité n'existe pas sur cette terre, mais là-haut, elle n'existe pas plus'', disait Pouchkine.
Commenter  J’apprécie          40
NATB   13 juin 2014
Le livre noir. Textes et témoignages de Ilya Ehrenbourg
Les nazis ne voulaient pas seulement supprimer les gens physiquement,ils s'efforçaient avant tout de tuer leur dignité et leur esprit combatif.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
347 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..