AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.29 /5 (sur 100 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Mère de trois enfants, Ines Benaroya est chef d'entreprise installée dans la région parisienne.

Passionnée de littérature, elle s'inscrit à des ateliers d'écriture qui aiguisent son style et lui donnent peu à peu l'envie de se lancer dans l'aventure de son premier roman, Dans la remise (2014).



Ajouter des informations
Bibliographie de Ines Benaroya   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrir l'émission : https://www.web-tv-culture.com//emission/ines-benaroya-quadrille-51815.html J'aimerais bien écrire mais je n'ose pas, je n'y arriverai jamais, je ne sais pas comment faire… Combien de fois entend-on ce genre de commentaires de personnes n'osant pas franchir le cap de l'écriture. Inès Benaroya en a fait partie jusqu'à participer à des ateliers d'écriture. Dès lors, prenant de l'assurance, découvrant des techniques mais surtout laissant libre cours à son imagination, elle met un point final à un premier manuscrit. Ainsi, celle qui jusqu'à présent s'était consacrée à sa vie d'épouse et de mère de famille, avait suivi un beau parcours professionnel dans le marketing, devient romancière. Accueilli positivement chez plusieurs éditeurs, c'est finalement chez Flammarion qu'est publié, avec succès, ce premier titre « Dans la remise ». Suivent « Quelqu'un en vue » et « Bon genre » dans lesquels Inès Benaroya confirme un vrai talent à construire des ambiances, à créer des personnages aux personnalités complexes et aux choix retors, souvent en parallèle à des faits de société. On retrouve tout cela dans « Quadrille » mais bien plus encore. Une gentille famille, les Traven, Pierre, Ariane et les enfants, deux ados Jeanne et Guillaume. Tous les quatre partent en vacances sur une ile grecque baignée de soleil. Là, sous le ciel du Péloponnèse, ils font connaissance avec les Sainte Rose, une famille presque comme eux, les parents et deux ados. Mais ils sont tellement plus charismatiques, tellement plus solaires et tellement accueillants et généreux. On partage une grande ville, on part en mer ensemble, on festoie jusqu'à tard dans la nuit en buvant de l'ouzo et en regardant les étoiles. Les deux familles sympathisent, sans doute trop… Et le drame couve, le bleu azuréen va se couvrir de rouge sang. Cinq ans après, alors que chaque membre de la famille Traven tente de se reconstruire, Ariane, divorcée depuis, raconte. Les souvenirs affleurent par bribes. L'étau se resserre, la plaie est vive. Ariane parviendra-t-elle à sortir la tête de l'eau. L'intrigue est habilement menée, comme un thriller mais « Quadrille » est avant tout un roman psychologique dans lequel se démènent des anti-héros, chacun avec ses zones d'ombre, ses fragilités, ses trahisons. Un roman suavement pervers qui vous fera réfléchir sur vos prochaines rencontres de vacances ! « Quadrille » le nouveau et très réussi roman d'Inès Benaroya est publié chez Fayard.

+ Lire la suite

Citations et extraits (48) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   16 février 2019
Bon genre de Ines Benaroya
Ne t’arrête jamais de chercher. C’est ce qui fait la beauté de ce monde. Quand on croit en avoir fait le tour, il nous révèle une porte dérobée. 
Commenter  J’apprécie          360
Ladybirdy   16 février 2019
Bon genre de Ines Benaroya
La peur est l’énergie la plus dévastatrice de ce monde.
Commenter  J’apprécie          240
Ladybirdy   15 février 2019
Bon genre de Ines Benaroya
Une femme célibataire c’est effrayant, se méfier des femmes célibataires, ça cache un loup, nous sommes faites pour vivre en couple, attention encore, ne dépendre d’un homme sous aucun prétexte, ne jamais renoncer à son autonomie, une valise toujours prête sous le lit au cas où. Allez comprendre.
Commenter  J’apprécie          220
hcdahlem   28 mars 2019
Bon genre de Ines Benaroya
Tout le monde s’intéresse aux femmes, répond Ricky, c’est ainsi, de tout temps. Les hommes comme les femmes. Les hommes regardent leurs seins, leurs fesses, voudraient toutes les posséder – celles qu’ils trouvent belles, et les autres aussi –, ils voudraient les faire jouir ou pleurer, parce qu’ils en ont besoin pour se sentir puissants. Les femmes aussi regardent les femmes, elles cherchent où se cachent leur beauté, leur jeunesse, comme s’il y avait un secret à dévoiler, comme toi elles les admirent. Faut-il s’en réjouir? Au fond, c’est peut-être une chance d’être du genre qui fascine l’humanité tout entière… Qui voudrait être un homme, à choisir? 
Commenter  J’apprécie          170
Litteraflure   08 février 2019
Bon genre de Ines Benaroya
De toute façon, où que tu ailles, c'est toujours toi que tu trimballes.
Commenter  J’apprécie          152
Annette55   14 janvier 2021
Quadrille de Ines Benaroya
«  Comment se passer de la nuit au- dessus de la mer devenue lac noir, piquée au loin des lucioles rouges au bras des éoliennes tandis que dans le ciel les constellations avancent à toute allure ,,soleils en étoiles , traînées laiteuses , immensité creusant une profondeur inédite dans nos âmes ?



Et l’odeur des figuiers ,peut - on abandonner de «  son plein gré » les effluves alcooliques des fruits se détachant dans un froissement de feuilles et s’écrasant sur le sol, un choc mou de chairs offertes ? » ...
Commenter  J’apprécie          102
Annette55   13 janvier 2021
Quadrille de Ines Benaroya
«  Le chemin de terre serpente à flanc de colline le long de la mer.

Ça et là ,des îlots pierreux émergent et , au large , vallonne le Péloponnèse.



Les eucalyptus, les pins et les figuiers sauvages ponctuent la côte . Au printemps ,la garrigue est en fleurs et se couvre de hauts herbages aux éclats vifs , rouge, jaune , parme .

Je n’avais connu l’île qu’en été , quand affleure la roche aride et poussiéreuse .Le changement de saison rendait le paysage méconnaissable » ....
Commenter  J’apprécie          100
hcdahlem   24 juin 2020
Quadrille de Ines Benaroya
Les Sainte-Rose, l’île, l’explosion de notre famille, les blessures – tout ça avait été aspiré par un trou noir. Ils n’avaient jamais exprimé la moindre rancœur, que ce soit à mon égard ou à l’encontre de leur père. Quand ils avaient commencé à aller en Bretagne, rien n’avait été commenté. Il y aurait eu matière à nuancer, pourtant. J’aurais pu avouer ma part de responsabilité, admettre que malgré mon dévouement à leurs côtés tandis que leur père se terrait au fond de la Bretagne, j’étais tout autant coupable. Je n’aurais pas dû laisser s’installer le silence. Mieux aurait valu donner des clés de compréhension, encourager les questions. Je ne l’ai pas fait. J’ai opté pour une autre approche, la seule valide à mes yeux d’alors, vite effacer l’ardoise, aussitôt des œillères, un brusque accès de cécité pour rendre la vie vivable, et tant pis si les enfants ne parvenaient pas à éclairer les zones d’ombre ou à combler les lacunes narratives.
Commenter  J’apprécie          90
Annette55   15 janvier 2021
Quadrille de Ines Benaroya
«  Le désir est un fruit qui ne se partage pas » .
Commenter  J’apprécie          102
Annette55   13 janvier 2021
Quadrille de Ines Benaroya
«  La lueur timide et fugitive , l’instant éclair, le silence, les signes évasifs ——-c’est sous cette forme que choisissent de se faire connaître les choses les plus importantes de la vie » ...



«  Vladimir Jankélévitch » ...
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

La Vénus d'lle

'L'histoire se déroule à Ille, petite commune du sud de la France dans :

Le Rousillon
Le Rouergue
Le Midi Pyrénée
Le Limousin

10 questions
826 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur