AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.02 /5 (sur 60 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) à : Stockholm , le 14/11/1944
Biographie :

Inger Frimansson est née à Stockholm en 1944. Romancière et journaliste, la justesse
et la finesse de ses descriptions des travers de l’esprit se retrouvent dans la structure même de ses livres, ce qui lui a valu de recevoir par deux fois le prix du meilleur roman noir suédois.

Source : http://en.wikipedia.org/wiki/Inger_Frimansson
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
kathel   11 janvier 2012
Bonne nuit, mon amour de Inger Frimansson
Le soir commençait déjà à tomber. Elle se trouvait dans le corridor du haut ; elle plaça une chaise à côté de la fenêtre et se servit un verre de vin. Au loin, les eaux du lac Mälar scintillaient ; les flots dansaient à la surface, illuminés par l'éclairage extérieur de la maison voisine, qu’un minuteur allumait à la tombée de la nuit. La demeure était rarement occupée, et elle ne connaissait pas les gens qui vivaient là maintenant. C’était aussi bien.

Elle était seule. Libre d’agir comme bon lui semblait. de faire ce qu’il fallait pour s’épanouir, devenir forte, vivante, comme tout le monde.

C’était son droit.
Commenter  J’apprécie          30
thedoc   27 novembre 2016
L'ombre dans l'eau de Inger Frimansson
Pourquoi pleut-il toujours à la Toussaint ? Sa grand-mère avait peut-être raison lorsqu'elle affirmait : "Ce sont les anges qui pleurent avec nous les vivants".
Commenter  J’apprécie          40
crapahutevida   11 juin 2017
Bonne nuit, mon amour de Inger Frimansson
Rentre chez toi et console tes sœurs. Nous devons croire que ton père est bien là où il est. C'était un aventurier, et il est mort droit dans ses bottes, comme on dit. Il est mort au sommet de son bonheur. Dans la nature, pendant une grande aventure. Combien de gens ont eu cette chance ?"

Tout en parlant, elle s’aperçut que ce qu'elle disait était la vérité. En sacrifiant la personne qu'elle aimait et qu'il lui était la plus chère, elle lui avait permis d'échapper à la vie routinière et triviale de l'humanité, qui, tôt ou tard, aurait fini par le rattraper. Il ne serait jamais obligé de rentrer chez lui, n'aurait pas à vieillir, ni à sentir son corps se dégrader peu à peu, jusqu'à finir cloué sur un fauteuil roulant, perclus d'arthrite, déformé, oublié dans une maison de retraite publique. Oui, grâce à elle, il avait échappé à tout cela.

Mais le sacrifice était énorme.
Commenter  J’apprécie          10
Gustave_le_chat   05 août 2012
Bonne nuit, mon amour de Inger Frimansson
Pour le moment, il lisait le Don Juan de Lord Byron dans la traduction de C.V.A. Standberg. C’était un livre en vers épais et remarquablement drôle qu’il avait déniché chez un bouquiniste. Il avait été publié par la maison d’édition Fritzes en 1919, et un ex-libris était collé à l’intérieur de la jaquette, selon lequel la personne qui l’avait possédé s’appelait Axel Hedman.

De telles informations suscitaient la curiosité d’Hans Peter. Il se lança immédiatement dans des recherches pour deviner qui était ce Hedman et, à l’issue d’un travail d’enquête approfondi, il finit par apprendre qu’Axel Hedman était un professeur de latin condamné pour le meurtre de sa gouvernante quelques années après la publication du roman.
Commenter  J’apprécie          00
christinebeausson   05 mai 2013
Bonne nuit, mon amour de Inger Frimansson
J'aime bien pour un nouveau livre lire la première ligne avant d'acheter:

"L'avion se pose à Arlanda à 18h15. Leur premier vol à destination de Londres était en retard, et elles avaient manqué la correspondance pour Stockholm."

Et quand j'ai commencé le livre, mon plaisir suivant est la dernière phrase:

"Puis ses mains descendirent vers les hanches étroites et dures. Hans Peter, dit elle pour imprégner la chambre de son prénom."

Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   10 décembre 2013
L'ombre dans l'eau de Inger Frimansson
Nous avons eu la chance d’être élevées dans des foyers sûrs et stables sans divorce ni disputes et sans la pauvreté intellectuelle que l’on rencontre si souvent. La chaleur dans laquelle nous avons baigné au cours de notre enfance nous a formées et a fait de nous les êtres humains bons et sages que nous sommes aujourd’hui.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   10 décembre 2013
L'ombre dans l'eau de Inger Frimansson
Justine avait récupéré l’oiseau chez un couple en cours de divorce à Saltsjöbaden. Encore poussin, il était tombé du nid et avait failli être dévoré par un chat. L’homme et son épouse l’avaient sauvé et sa dépendance à l’être humain était devenue si importante qu’il n’était plus capable de survivre dans la nature.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   10 décembre 2013
L'ombre dans l'eau de Inger Frimansson
Personne ne peut faire les choses à ta place. On n’a rien sans rien dans la vie. Tu dois l’apprendre. Il faut que tu te montres entreprenant si tu veux réussir. Ne renonce jamais, Mikke. Continue à te battre, même si cela te paraît totalement dénué de sens.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   10 décembre 2013
L'ombre dans l'eau de Inger Frimansson
C’était dément de choisir une moquette claire pour l’endroit sur lequel les gens marchaient en arrivant directement de l’extérieur. Les hommes ne prennent pas en compte ce genre de chose ; ils sont dénués de sens pratique.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   10 décembre 2013
L'ombre dans l'eau de Inger Frimansson
L’enfant était protégé dans l’utérus de sa mère. Un corps de femme conçu à cet effet dispose d’une petite chambre exprès. Une chambre sûre et confortable où l’embryon est censé se développer en fœtus puis en enfant.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..