AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.97 /5 (sur 73 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal , le 10/05/1981
Biographie :

Ingrid Falaise est une comédienne québécoise.

Elle est née d’une mère suédoise et d’un père québécois, elle va grandir sous l’influence de ces deux nationalités.

Dès son jeune âge, elle tourne dans de nombreuses publicités et dans quelques rôles secondaires. C’est en 2003, suite à sa formation en théâtre qu’elle obtient un rôle de premier plan dans le long métrage "Elles étaient cinq" qui fut un succès au box office. Par la suite, le public québécois côtoie Ingrid Falaise dans la quotidienne "Virginie", où elle incarne le professeur d’art Martine Larose pendant près de 6 ans. Ingrid part ensuite en tournée avec les productions "La Comédie Humaine" dans la pièce à succès "Les Dix petits nègres" d’Agatha Christie. Plus de 150 représentations et un été au théâtre de l’Assomption. Ingrid est de retour au petit écran dans la série "Mémoires vives" où elle campe le personnage touchant de Bénédicte Proulx.

Le 7 octobre 2015 Ingrid sort son tout premier livre "Le Monstre", publié aux éditions Libre-Expression. Un récit autobiographique racontant un pan de sa vie sous l'emprise de M, l'homme africain qu'elle a librement choisi d'épouser.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Lorsque Valérie Roberts est devenue belle-mère, elle aurait aimé pouvoir compter sur un mode d'emploi, un livre où d'autres femmes auraient relaté leur expérience. N'ayant rien trouvé, elle a décidé de l'écrire. Son livre retrace son expérience et celle de dix-neuf autres femmes. Dans cette discussion, Valérie Roberts, Magalie Joncas, Anne-Lovely Étienne et Ingrid Falaise se posent ensemble cette épineuse question: comment faire sa place dans un clan familial qui existe déjà? #SLM2020 #àlivreouvert #ouvertaumonde


Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   19 octobre 2015
Le monstre de Ingrid Falaise
Nous espérons revivre les six premiers mois, le paradis et l’osmose de la chair. Nous sommes les adeptes d’un gourou de secte et, dans mon cas, le gourou est mon conjoint. C’est la meilleure définition que j’ai pu trouver pour décrire cet homme…Un gourou de secte qui enlise les adeptes un à un, jusqu’à ce qu’ils soient complètement dépendants de son affection. Jusqu’à ce qu’ils croient que seul le gourou a la capacité de les comprendre, de les aimer pour ce qu’ils sont et de les élever au-dessus de la race. Les gourous de secte éloignent peu à peu les adeptes de leur entourage et méprisent leur passé en renforçant la croyance qu’ils sont mieux que la populace. Nous, les adeptes, finissons par croire si fort en ce que le gourou nous dicte que ses paroles deviennent la seule vérité et nous oublions notre identité
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   13 juillet 2018
Le monstre : La suite de Ingrid Falaise
Mes parents d’amour… Comme j’aimerais les aimer autant en retour! Ils ont remué ciel et terre pour leur fille. Ils ont déplacé des montagnes et mis tous les outils en place afin de me sortir indemne des griffes de M. Mais je ne suis pas indemne. Je suis brisée, déboussolée, anéantie et brûlée. J’étouffe et je n’ai pas les ressources nécessaires dans mon petit corps fragile pour leur donner quoi que ce soit. Ne m’en veuillez pas, ai-je envie de leur dire. Et les mots de nouveau me martèlent. Égoïste, sans-cœur, bonne à rien, faible. Je secoue la tête, essayant de faire fi de ces paroles démoniaques.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   19 octobre 2015
Le monstre de Ingrid Falaise
Ce mot prononcé en arabe a une résonance encore plus dure et plus forte. Ce mot tout en k et en h est un crachat direct au visage. À ce jour, un crachat au visage est pire qu’une baffe en pleine gueule ou un coup de bâton sur les tibias.

Lors de cet appel, il m’a craché ce mot en le prononçant telle une vomissure: kahba. Pute. Sale pute. Putain. Kahba. Je suis une pute, une pétasse, une salope. Je ne suis pas à ses côtés, il se sent prisonnier et, moi, je gambade, je sors et je baise sûrement.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   19 octobre 2015
Le monstre de Ingrid Falaise
J’ai cette envie de séduire et de jouer. J’ai soif d’être désirée et courtisée. J’ai faim d’amour et de passion. Mon air doux et angélique ainsi que mon côté naïf et candide sont des attraits pour ces jeunes hommes mystérieux et sombres, tout autant que le semblant d’estime que j’ai de moi-même et l’illusion de confiance que je dégage.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   13 juillet 2018
Le monstre : La suite de Ingrid Falaise
Les yeux de mon papa à moi, qui sont remplis de détresse, d’amour et de douceur. Il me soulève dans ses bras de géant. Je suis si petite, me semble-t-il. Minuscule dans ce monde trop vaste. Ce sombre univers qui fut trop longtemps mon gîte. Papa me transporte jusqu’à l’arrière de son véhicule et maman prend place à mes côtés. Il y a urgence. Nous devons quitter rapidement cet endroit encore trop près de M. Je me blottis dans l’odeur de maman. Le parfum d’une mère n’a pas d’égal. Du haut de mes vingt ans, je suis enfant à nouveau. Moi qui porte la lourdeur du monde sur mes épaules, je peux enfin évacuer les tensions, les peurs et les tourments des dernières années.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 juillet 2018
Le monstre : La suite de Ingrid Falaise
Ressentir les brûlures que j’ai esquivées au fil du temps au détriment d’une fausse liberté. Écouter mon cœur battre sans m’évader dans un quotidien de séduction, de travail, de performance et de dépendance. Sept ans. Depuis sept longues années, les nuits se succèdent, me ramenant instantanément à cette soirée où j’ai fui. Je respire un grand coup et je ferme les yeux, laissant l’eau m’apaiser.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 juillet 2018
Le monstre : La suite de Ingrid Falaise
Cette liberté qui me tend la main et que j’ai peine à saisir. Les ficelles tirées par M sont fraîchement coupées et marcher sans le marionnettiste est une réhabilitation. Je ne suis pas libre de penser, de m’habiller, de parler ni de manger, car sa présence est tangible. Je sens son mépris, son commentaire désobligeant au bout de ses lèvres, ses mains se tortillant, prêtes à exploser de colère.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   19 octobre 2015
Le monstre de Ingrid Falaise
La femme parfaite est celle qui ne dit jamais non, qui comprend tout, qui acquiesce, qui ne demande rien, qui rit au bon moment, qui fait la fête et qui est aimée de la famille ainsi que de l’entourage. Je suis la femme que tous les amis de mes mecs rêvent d’avoir, car je ne suis pas exigeante et j’aime tout le monde.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   19 octobre 2015
Le monstre de Ingrid Falaise
Il me traite de nullité, d’invalide, de bonne à rien. Mais le pire, ce sont les injures prononcées en arabe. Au Québec, nous blasphémons en utilisant des mots d’église, mais, dans le pays de M, ce sont des mots liés au sexe qui insultent la personne visée ainsi que toute sa famille.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   19 octobre 2015
Le monstre de Ingrid Falaise
Nietzsche a dit: «Quiconque combat les monstres doit s’assurer qu’il ne devient pas luimême un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l’abysse, l’abysse aussi regarde au fond de toi.» Je ne serai jamais un monstre et personne ne pourra plus jamais me faire plier l’échine.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur cet auteur

.. ..