AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Citation de jeliscurieux


jeliscurieux   07 décembre 2015
Misérable Miranda de Isabel Wolff
"Je voudrais juste que vous me montriez la manière dont vous quittez la maison. J'aimerais que vous fassiez semblant de partir au travail.
- Vous voulez dire, jouer la comédie ?
- Exactement. Mettre votre manteau, prendre votre sac, dire au revoir à Jennifer et gagner la porte. Je vous en prie, soyez aussi réaliste que possible et faîtes comme si je n'étais pas là.
Elle m'adressa un regard sceptique.
- D'accord.
Je suivis Lily jusqu'à la cuisine tout en Inox et en granit noir où elle remplit le bol de Jennifer - visiblement en porcelaine - avec des croquettes. Puis, Jennifer grognant à ses trousses, elle parcourut le long du couloir à moquette crème.
Lily prit sa veste et son sac. Le corps de Jennifer se raidit soudain d'appréhension.
- D'accord, ma chérie, chantonna Lily. Il est l'heure pour maman d'aller travailler.
Jennifer se mit à geindre.
- Non, trésor, ne pleure pas. Maman est obligée d'aller travailler pour t'acheter toutes sortes de jolies choses. Comme ce collier Gucci dont tu as envie...tu te souviens ? Et ce bol en argent de Théo Fenneli ? Alors, je vais...sortir...
Jennifer courait dans tous les sens aux pieds de Lily, gémissant et ahanant.
- ...rien que pour un petit moment.
Maintenant, Jennifer hurlait à la mort. Lily franchit la porte d'entrée avec moi, à reculons. Elle fit tourner la clé, puis se pencha et ouvrit la boîte aux lettres.
- Au revoir, ma petite chérie adorée, lança-t-elle à travers la fente. Au revoir, mon amour.
Puis elle se redressa et me regarda. Son visage se froissa comme un paquet de chips vide.
- Mon Dieu, c'est insoutenable !
Elle rouvrit la porte, prit Jennifer dans ses bras et embrassa son petit visage plat à plusieurs reprises.
- Sois gentille, Jennifer. Sois une gentille petite fille pour maman, veux-tu?
Puis elle posa Jennifer et repartit. Des hurlements outragés nous parvenaient de l'intérieur.
- Et vous faîtes comme ça tous les matins ? lui demandais-je.
- Oui.
- Maintenant, montrez-moi comment vous rentrez à la maison.
- D'accord.
Lily ouvrit la porte et se précipita dans l'appartement, les bras grands ouverts.
- Ma chérie, je suis de retour! Maman est là!
Jennifer, totalement déroutée, répondit par un grognement d'extase.
- Je t'ai manqué, ma chérie ? chantonna Lily en la prenant pour la câliner. Je t'ai manqué, dis ? Moi aussi, tu m'as manqué. J'adore mon petit bébé Jennifer, et je déteste la laisser. Pas vrai, mon chou ? Non, non, non, je n'aime pas ça du tout!
Elle reposa le chien.
- Voilà comment je fais.
_ Mmm.
Nous retournâmes au salon et je lui expliquai ses erreurs : elle faisait un tel drame de ses départs et de ses arrivées qu'elle rendait Jennifer frénétique."
Commenter  J’apprécie          60





Ont apprécié cette citation (2)voir plus