AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.17 /5 (sur 3 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1973
Biographie :

Ivan Segré est docteur en philosophie et talmudiste. Il vit aujourd’hui en Israël où il poursuit ses recherches.
En 2008 il soutient sa thèse de doctorat sous la direction de Daniel Bensaïd, thèse qui sera publiée par la suite en 2009 par les Éditions Lignes sous le titre La réaction philosémite. Qu'appelle-t-on penser Auschwitz5, son second livre, est également publié aux Éditions lignes en 2009.
Son dernier ouvrage, Le manteau de Spinoza. Pour une éthique hors la Loi, est paru aux éditions La Fabrique en 2014. Dans ce livre, l’auteur s’intéresse aux derniers avatars de la réaction idéologique qui a pris Spinoza pour cible, et singulièrement aux penseurs juifs qui ont reconnu en lui un traître

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Ivan Segré : la réaction philosemite 6


Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
de   27 octobre 2015
L'intellectuel compulsif : Ou La Réaction philosémite, II de Ivan Segré
Qu’est-ce que la « fidélité à une collectivité particulière » ? S’il s’agit d’une affection particulière à un homme particulier, lié à une collectivité particulière, cela est respectable et finalement indifférent. S’il s’agit, en revanche, d’un mot d’ordre politique, alors c’est le symptôme d’un renoncement. C’est en effet renoncer à inscrire dans l’histoire une forme politique de l’universel
Commenter  J’apprécie          40
de   27 octobre 2015
L'intellectuel compulsif : Ou La Réaction philosémite, II de Ivan Segré
La liberté d’expression n’existe que quand on l’applique aux propos qu’on réprouve
Commenter  J’apprécie          50
de   27 octobre 2015
L'intellectuel compulsif : Ou La Réaction philosémite, II de Ivan Segré
L’art du saut de carpe, du punch du kangourou, de la discrétion de la gazelle et l’innocence de la colombe. L’intellectuel translucide, en regard, est un animal laborieux
Commenter  J’apprécie          40
Ivan Segré
de   03 avril 2016
Ivan Segré
Ce que je sais en revanche, c’est qu’il suffirait que l’enfant ne porte pas de kippa pour que l’auteure ne s’arrête pas pour le regarder. Sans kippa, en effet, il ne serait pas « Juif », il serait… « blanc ». Un enfant comme il y en a tant d’autres en France. Et alors l’auteure le croiserait au pire indifférente. C’est pourquoi j’y reviens, et j’y insiste : demandez aux Inuits, aux Dogons, aux Tibétains, et croyez-moi, ils vous diront que cette « indigène » qui prétend parler en leur nom, elle a le visage pâle. Mais fort heureusement, pas plus qu’elle n’est la porte-parole des Inuits, des Dogons ou des Tibétains, Houria Bouteldja n’est la porte-parole des arabes, des musulmans ou des Palestiniens. Elle n’est que la porte-parole du « possible prélude de sa ruine intérieure ». Il ne tient cependant qu’à elle d’en conjurer le cours et de nous rejoindre, nous qui sommes issus de toutes les « races » et partageons un même axiome : lorsqu’un adulte porte un sale regard sur un gosse, pour la seule raison que ce gosse est juif, noir, arabe, indien, jaune ou que sais-je, on n’est pas « juste avant la haine », on est « juste après ». C’est le b-a.ba de l’amour révolutionnaire, outre que la terre est bleue comme une orange.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
de   27 octobre 2015
L'intellectuel compulsif : Ou La Réaction philosémite, II de Ivan Segré
L’antisémitisme était une forme singulière du racisme, le nouvel antisémitisme est une forme singulière de l’antiracisme
Commenter  J’apprécie          40
de   27 octobre 2015
L'intellectuel compulsif : Ou La Réaction philosémite, II de Ivan Segré
la loi est ce qui régule la relation inégalitaire, par principe, entre un maître des lieux et son hôte. L’hospitalité sous condition, telle est donc la loi de la classe dominante, comme elle est la loi de la nation ethnique
Commenter  J’apprécie          30
de   27 octobre 2015
L'intellectuel compulsif : Ou La Réaction philosémite, II de Ivan Segré
Oui, l’éthique est en dehors de la loi : elle est une autre relation que celle qui s’établit entre le gardien de l’intérieur et l’homme de l’extérieur, une autre relation que celle du maître des lieux à son hôte
Commenter  J’apprécie          30
Ivan Segré
de   03 avril 2016
Ivan Segré
Ce que je sais en revanche, c’est qu’il suffirait que l’enfant ne porte pas de kippa pour que l’auteure ne s’arrête pas pour le regarder. Sans kippa, en effet, il ne serait pas « Juif », il serait… « blanc ». Un enfant comme il y en a tant d’autres en France. Et alors l’auteure le croiserait au pire indifférente. C’est pourquoi j’y reviens, et j’y insiste : demandez aux Inuits, aux Dogons, aux Tibétains, et croyez-moi, ils vous diront que cette « indigène » qui prétend parler en leur nom, elle a le visage pâle. Mais fort heureusement, pas plus qu’elle n’est la porte-parole des Inuits, des Dogons ou des Tibétains, Houria Bouteldja n’est la porte-parole des arabes, des musulmans ou des Palestiniens. Elle n’est que la porte-parole du « possible prélude de sa ruine intérieure ». Il ne tient cependant qu’à elle d’en conjurer le cours et de nous rejoindre, nous qui sommes issus de toutes les « races » et partageons un même axiome : lorsqu’un adulte porte un sale regard sur un gosse, pour la seule raison que ce gosse est juif, noir, arabe, indien, jaune ou que sais-je, on n’est pas « juste avant la haine », on est « juste après ». C’est le b-a.ba de l’amour révolutionnaire, outre que la terre est bleue comme une orange.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
de   01 juin 2017
Les pingouins de l'universel de Ivan Segré
la question n’est celle du premier occupant dans l’histoire des sociétés humaines que relativement à l’appropriation rapace d’un bien naturel, ou relativement au mythe de l’autochtonie. Dans les termes du rationalisme révolutionnaire, en revanche, la question est toujours celle du type de relation sociale qu’on contribue à instituer, à pratiquer et à développer, et non celle de l’origine, de l’ethnie, de la croyance et du sexe
Commenter  J’apprécie          10
station   27 mai 2017
Le manteau de Spinoza : Pour une éthique hors la Loi de Ivan Segré
Pour que la semence du serpent cesse de produire son effet, il faut que l'humain se convertisse à la connaissance, qu'il répare la faute (tikoun). Et c'est le dernier mot de L'Éthique : nous ne connaissons pas la joie du bien parce que nous contrarions notre appétit de jouissance, mais c'est parce que nous en connaissons la joie que nous pouvons contrarier notre appétit de jouissance. La Loi et l'appétit de jouissance se nourrissent l'un l'autre, parce qu'ils procèdent d'une même cause : la passion de l'ignorance. Telle est la faute du premier homme, explique Spinoza : c'est au défaut de sa connaissance que se love le serpent, nouage maudit d'un homme et d'une femme, lorsque l'homme désire jouir de la Loi et la femme de sa transgression. "Ciel mon mari !" est la clé de l'amour "bourgeois".
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49997

Avec quel autre musicien John Lennon créa-t-il "W.C.H."?

Paul McCarthney
Bob Dylan
il a fait ça tout seul

8 questions
2 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , chanson , repriseCréer un quiz sur cet auteur