AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 241 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Milwaukee, Wisconsin , le 02/10/1911
Mort(e) à : Greenbrae, Californie , le 16/11/1995
Biographie :

Jack Finney est un auteur de science-fiction et de thrillers américain.

Il fréquenta le Knox College à Galesburg, dans l'Illinois. Après avoir vécu à New York où il travaillait pour une agence de publicité, il déménagea avec sa famille pour Marin County, en Californie, au début des années 1950.

Le plus grand succès de Jack Finney fut son roman de science-fiction intitulé Le Voyage de Simon Morley (Time and Again, 1970).

Jack Finney mourut à Greenbrae, Californie, d'une pneumonie et d'un emphysème pulmonaire à l'âge de 84 ans, peu après avoir terminé Le Balancier du temps (From Time to Time), la suite du Voyage de Simon Morley (Time and again).

Le roman de Jack Finney L'Invasion des profanateurs (1955) est à l'origine du film de 1956 intitulé L'Invasion des profanateurs de sépultures (Invasion of the Body Snatchers) et de ses remakes.

Le téléfilm Par-delà l'éternité (The Love Letter), avec Campbell Scott et Jennifer Jason Leigh, diffusé en 1998, est basé sur une nouvelle éponyme de Jack Finney, publiée originalement dans I Love Galesburg in the Springtime.


+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Payot - Marque Page - Jack Finney - le voyage de Simon Morley
Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
BlackWolf   29 mars 2015
Le voyage de Simon Morley de Jack Finney
Vous est-il déjà arrivé de donner un livre qui vous avait énormément plu en éprouvant un sentiment d'envie parce que la personne va le découvrir et que, cette expérience, vous ne la ferez plus jamais ?
Commenter  J’apprécie          151
Myriam3   16 mai 2015
Le voyage de Simon Morley de Jack Finney
Le degré d'altération est généralement trop infime pour qu'on perçoive vraiment la différence. Et pourtant, ces minuscules changements quotidiens nous ont progressivement extriats d'une époque où, à la place des feux rouges et des pompiers de ce matin, vous auriez vu des champs, des arbres et des cours d'eau, des vaches, des hommes en tricorne et des navires britanniques à l'ancre sur une East River limpide et ombragée.
Commenter  J’apprécie          110
jovidalens   19 octobre 2014
Le voyage de Simon Morley de Jack Finney
Pourquoi les frères Wright ont-ils eu envie de construire un aéroplane ? Pour créer des emplois d'hôtesses de l'air ? Pour nous permettre de bombarder le Viêtnam ? Non, tout ce qu'ils avaient en tête, c'était de savoir si la chose était possible. C'est sans doute pour la même raison que les savants russes ont placé le premier satellite sur orbite, malgré tous les mobiles officiels avancés à l'époque. Tout bêtement pour savoir s'ils en seraient capables, comme des gosses qui font exploser un pétard sous une boîte de conserve vide pour voir si elle va vraiment s'envoler. Et à mon avis, c'est une raison suffisante.
Commenter  J’apprécie          90
jovidalens   24 octobre 2014
Le voyage de Simon Morley de Jack Finney
... il y avait toujours des conséquences, dans quelque avenir que ce soit, à tout acte commis dans le passé. Affecter le cours d'un événement dans mon époque à moi, c'était aussi altérer l'avenir de manière inimaginable ; et pourtant, c'était ce que nous faisions tous à chaque instant de notre vie.
Commenter  J’apprécie          90
jovidalens   24 octobre 2014
Le voyage de Simon Morley de Jack Finney
Il se trouve que pendant mon service militaire j'ai appris à améliorer ma vision nocturne : il ne faut jamais fixer directement ce qu'on cherche à repérer, mais plutôt un objet proche. Alors, du coin de l'oeil, on distingue assez clairement ce qu'on essaye de voir. Or, dans certain cas, c'est aussi comme cela que l'esprit fonctionne : parfois, lorsqu'on a un problème, il faut savoir l'oublier, ne pas se torturer pour en trouver la solution. J'ai marché jusqu'à Broadway et pris un cab au Metropolitan Hôtel ; et une fois revenu à Gramercy Park, je savais de que je devais faire.
Commenter  J’apprécie          70
jovidalens   19 octobre 2014
Le voyage de Simon Morley de Jack Finney
A mon avis, il ne faisait que suivre son sale instinct d'homme politique : toujours se protéger, au cas où les choses tourneraient mal.
Commenter  J’apprécie          80
Myriam3   23 mai 2015
Le voyage de Simon Morley de Jack Finney
Car il n'est pas vrai, vous m'entendez, pas vrai qu'on doive poursuivre une expérience simplement parce qu'on a découvert qu'elle était possible. A mesure que la science applique ses tout nouveaux talents à la résolution des plus impénétrables énigmes de l'univers, une certitude de plus en plus grande se dessine: il n'est ni nécessaire ni souhaitable de mettre en oeuvre des expériences uniquement parce qu'on a appris à le faire.
Commenter  J’apprécie          60
Le_chien_critique   07 octobre 2019
L'invasion des profanateurs de Jack Finney
Je sais, vous croyez que je vaticine, que je suis devenu complètement fou, et c’est bien naturel, car nous sommes victimes de nos propres concepts, docteur, prisonniers de notre mode de pensée et de nos notions élémentaires et limitées du phénomène de la vie. De ce fait, il nous est presque impossible de concevoir tout ce qui diffère par trop de nous-mêmes, et particulièrement la vie qui, outre la nôtre, existe sur notre petite planète. La preuve en est que lorsque des hommes veulent décrire, dans leurs romans de science-fiction ou leurs bandes dessinées, des Martiens ou des Sélénites, ils ressemblent toujours à des versions caricaturales de nous-mêmes ! Nous ne pouvons rien imaginer d’autre ! On leur attribue six jambes, trois bras, une petite antenne sur la tête, on les peint en vert, mais ce sont toujours de petits hommes ! »
Commenter  J’apprécie          50
jovidalens   25 octobre 2014
Le voyage de Simon Morley de Jack Finney
Chaque fabuleuse découverte scientifique est aussitôt accaparée par un groupe de gens - on pourrait presque dire une race à part - qui savent toujours ce qui vaut mieux pour nous. Dès que la science a appris à réaliser la fission nucléaire, ces gens-là ont immédiatement été convaincus ; la meilleure application de cette innovation, c'était la destruction d'Hiroshima !
Commenter  J’apprécie          50
Slava   09 octobre 2016
L'invasion des profanateurs de Jack Finney
Pourquoi respirez-vous, mangez-vous, dormez-vous, faites-vous l'amour et reproduisez-vous votre espèce ? Parce que c'est votre fonction, votre raison d'être. Il n'y a pas d'autre raison, et nous n'avons pas besoin d'autre raison. Vous vous rendez malade, stupidement ! Qu'on fait les hommes sur ce continent, sinon s'y répandre jusqu'à le remplir ? Où sut passés les buffles qui occupaient cette terre avant votre arrivée ? Ils ont disparus. Où sont devenus les pigeons voyageurs, qui jadis assombrissaient de leur vol les cieux d'Amérique, par milliards de milliards ? Le dernier est mort dans un zoo de Philadelphie en 1913 ! Docteur, la fonction de la vie est de vivre si elle y parvient : aucune autre raison ne peut se mettre en travers de cette évidence biologique. Aucune cruauté n'intervient dans ce processus : l'homme haïssait-il le buffle ? Nous devons continuer parce que c'est dans la loi biologique, ne pouvez-vous donc pas le comprendre?... C'est l’instinct animal.
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Harry Potter : Le Quidditch

Combien y a-t-il de joueurs dans chaque équipes ?

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20

15 questions
14 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , imaginaire , harry potter 1Créer un quiz sur cet auteur
.. ..