AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.17 /5 (sur 330 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 27/03/1925
Biographie :

Jacqueline Mirande, de son vrai nom Jacqueline Labrousse, est une romancière de littérature d'enfance et de jeunesse mais aussi pour adultes.

Après des études d'histoire à Paris, elle épouse un marin et fait de nombreux voyages à bord de différents pétroliers, du golfe Persique au Texas et de l'Australie au Japon.

C'est au cours de ces voyages, qu'elle commence à imaginer des histoires qu'elle écrira à son retour en France.

Auteur consacrée et reconnue de romans historiques, elle a publié de nombreux ouvrages chez Hachette jeunesse, Castor Poche et Pocket jeunesse.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (116) Voir plus Ajouter une citation
Evilysangel   26 mai 2010
Double meurtre à l'Abbaye de Jacqueline Mirande
Depuis qu'avaient commencé sur ces rebords de monts d'Auvergne les chevauchées militaires du roi Henri II d'Angleterre, duc d'Aquitaine par sa femme Aliénor, des bandes de mercenaires se répandaient dans les campagnes, brigands autant que soldats, pillant les biens, les troupeaux, les récoltes, brûlant les maisons, harcelant les bourgs, rançonnant les abbayes, ici un jour, là le lendemain. Ils s'abattaient soudain sur vous comme une grêle qui dévaste une vigne et épargne l'autre. Sait-on pourquoi?
Commenter  J’apprécie          280
Evilysangel   26 mai 2010
Double meurtre à l'Abbaye de Jacqueline Mirande
La nuit tombait quand finirent les vêpres solennelles dites en l'abbaye pour la fête de Saint-Martin. Le champ de foire s'était à nouveau vidé au profit de l'église, car à la piété se joignait le désir de ne pas manquer la beauté du spectacle.

Les ors brillaient sur les chasubles et sur les encensoirs, à la lueur de cent cierges de cire fine, et la châsse où reposait en relique un morceau du manteau du saint éblouissait du feu des pierreries.

Commenter  J’apprécie          200
Evilysangel   26 mai 2010
Double meurtre à l'Abbaye de Jacqueline Mirande
Le chef de la vicomté de Pleaux était un bel homme jeune, brun, monté sur un alezan magnifique. Il portait avec élégance un manteau de drap vert brodé de petit-gris et orné de franges de soie. Un fermail en émaux cloisonnés le tenait attaché à l'épaule droite, laissant voir, par la fente de côté, un surcot en soie écarlate. Sur sa tête, un chapel galonné d'orfroi, orné d'une plume de paon.
Commenter  J’apprécie          180
Evilysangel   26 mai 2010
Double meurtre à l'Abbaye de Jacqueline Mirande
Elle avait, sous l'étroit bandeau de lin bleu encadrant son visage, des traits d'une grande pureté et des yeux à l'expression grave. Son corps mince disparaissait dans les plis d'un manteau de velours écarlate. L'encolure de sa robe de brocart bordée d'hermine accentuait la finesse de son cou. Elle portait de lourds bracelets d'or et, à l'index droit, une bague ornée d'une pierre verte.
Commenter  J’apprécie          150
mandrake17   02 juin 2016
1848, la fille des barricades de Jacqueline Mirande
Où est le travail promis? Partout, la dépression, la crise, les ateliers ferment, les faillites se multiplient, le chômage est général! Et tout ce que nous avons trouvé à faire, c'est d'ouvrir des ateliers nationaux! Une aumône déguisée, un pêle-mêle de tous les métiers, maçons, tisserands, ébénistes, bijoutiers, imprimeurs! Et tu sais qui ils invectivent? Pas les bourgeois, non! La république!
Commenter  J’apprécie          100
Andarta   27 septembre 2012
Contes et Légendes des chevaliers de la Table ronde : D'après Chrétien de Troyes de Jacqueline Mirande
Un jour que le roi Arthur chassait dans la forêt avec son neveu Gauvain, Keu le sénéchal et plusieurs autres chevaliers, ils virent s’avancer vers eux un étrange cortège.

Les montures des cavaliers qui le composaient, leurs armures, leurs vêtements, tout était d’un blanc brillant de neige. Ils escortaient un jeune homme et une dame, également vêtus de blanc, et tous deux d’une grande beauté.

La dame, en voyant le roi, s’avança vers lui et le salua. Le roi répondit courtoisement à son salut et lui demanda qui elle était.

Elle dit avec un sourire mystérieux :

— On me nomme la Dame du Lac. Vous m’avez connue sous un autre nom, mais là n’est pas la question. Je vous amène ce jeune homme pour que vous le fassiez chevalier quand il le demandera. Il a déjà ses armes.

Le roi était à la fois étonné de la demande et curieux de savoir qui pouvait être la Dame du Lac.

Commenter  J’apprécie          90
CollegeUgine   09 janvier 2015
Contes et Légendes des chevaliers de la Table ronde : D'après Chrétien de Troyes de Jacqueline Mirande
C'est l'histoire de trois chevalier de la table ronde : Arthur ; Perceval et Lancelot.



L'histoire commence par la naissance du roi Arthur. Quand Arthur était encore jeune enfant une épée tombe dans un rochet ,tous les nobles essayer mais il n'y arrivait pas ,alors Arthur demanda d’essayer,il lui accorde. Arthur prend l'épée d'une seul main et la retire comme une épée dans du beurre. Et l'épée s’appelle Excalibur.
Commenter  J’apprécie          91
RosenDero   22 décembre 2015
Contes et légendes de Provence de Jacqueline Mirande
— Nous, les pêcheurs de Provence, on a la passion de la mer, c'est entendu, mais on ne navigue ni quand il y a du mistral parce que c'est dangereux, ni quand il pleut — parce qu'on se sent triste — et ça c'est pire encore.

— Alors vous n'allez en mer que quand il fait beau ? demanda le diable furieux.

Le pêcheur le regarda avec pitié :

— Vous ne comprenez vraiment rien à rien ! Travailler quand la nature est en fête ? Ah, Vaï, quel péché ce serait ! Ces jours-là, nous faisons dimanche du matin au soir.
Commenter  J’apprécie          80
mandrake17   02 juin 2016
1848, la fille des barricades de Jacqueline Mirande
Dans les misérables logements bordant les deux cours le calme, en revanche, régnait, ponctué des habituels cris, coups et injures qui orchestraient ici, tristement, la vie.
Commenter  J’apprécie          90
Collegeviadene   30 janvier 2015
Sans nom ni blason de Jacqueline Mirande
J'ai bien aimé ce livre car il y a de l'aventure.En revanche je n'ai pas trop aimé les deux premiers chapitres car ils sont ennuyants.L'action qui m'a le plus marqué est dans le chapitre XIII qui s'appelle les gorges NAHR EL KELB quand ils se font attaquer. Guillaume le héros est le plus attachant des personnages.



Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox