AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.62/5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Priest , 1946
Biographie :

Né en 1946 dans le Lyonnais, Jacques Berlioz-Curlet est un ancien commissaire de police. Il est féru de livres d’aventures, d’histoire et de littérature ancienne et moderne. Écrivain éclectique, il demeure près de La Rochelle, où il a publié depuis l’an 2000 une vingtaine de livres, romans historiques, romans jeunesse, bandes dessinées, récits, contes et nouvelles ainsi qu’un essai policier sur le FBI.

Ajouter des informations
Bibliographie de Jacques Berlioz-Curlet   (11)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Jacques Berlioz-Curlet présentant quelques uns de ses livres.


Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Et de se rappeler les dernières grandes bévues accumulées par le Bureau : en 1992, à Ruby Ridge dans le Montana, un tireur d’élite du FBI abat accidentellement l’épouse d’un fugitif. En 1993, à Waco au Texas, quatre-vingts membres d’une secte militante meurent dans un incendie après avoir été assiégés pendant cinquante et un jours par les agents du FBI.
Commenter  J’apprécie          20
Il y a effectivement encore des gens au FBI à penser que si J. Edgar Hoover n'était pas mort subitement le 2 mai 1972 le terrible directeur n'aurait pas couvert les dérapages de l'affaire du Watergate. Certains s'avancent même à dire que si Hoover avait été encore en place les "plombiers" du président Nixon n'auraient pas même tenté de cambrioler le siège du Parti démocrate. On n'aurait pas commis une telle intrusion, car on aurait craint la fureur du directeur qui savait tout. [...] il aurait mis en œuvre des trésors d'astuces pour faire porter le chapeau à son ennemie héréditaire : la CIA.
Commenter  J’apprécie          10
Contrastant avec les situations rencontrées dans certains pays européens, le travail du policier aux Etats-Unis pouvait difficilement être assimilé à une profession au début du siècle dernier. Il était plutôt considéré comme une fonction et une fonction civique en particulier. Entrer dans la police était aussi souvent ce qui restait de mieux à un homme lorsqu'il ne trouvait pas de travail. Nombreux étaient les agents de police qui recevaient une brève et succincte formation puis étaient lancés sur la voie publique munis seulement de leur arme et de leur courage.
Commenter  J’apprécie          10
En réalité, le public était généralement devenu insensible aux effets de la criminalité galopante, même si les homicides en 1926 atteignirent le nombre effarant de 12 000 dans l'année.
Commenter  J’apprécie          20
Partant de cet état de fait, l'attorney general ne possédait guère de moyens de contrôle sur les actiivtés judiciaires de ses pseudo-agents. D'ailleurs, beaucoup d'entre eux étaient employés à temps partiel et recruté à partir d'une liste de détectives privés approuvée par le Secret Service. Leur recrutement présentait peu de garantie. Certains avaient même été suspectés d'avoir appartenu au milieu criminel ou d'entretenir des relations douteuses avec des malfaiteurs.
Commenter  J’apprécie          10
Cette période de fin de guerre n'était pas favorable aux entreprises du Bureau bien que les nouveaux défis ne manquassent pas. Cependant, le retour triomphant des GIs des fronts de bataille d'Europe ou du Pacifique détrôna le prestige des special agents et les yeux des Américaines se détournèrent des thorax bellement cravatés des hommes de Hoover.
Commenter  J’apprécie          10
Grâce à certaines pratiques qui n'ont jamais été bien claires, le directeur du Bureau amassa, lui aussi, des dividentes substantiels sur le pétrole, le gaz naturel et les gisements minéraux au Texas et en Louisiane, en plus d'autres intérêts dans lesquels il s'était engagé.
Commenter  J’apprécie          10
Bien qu'il ventât les bienfaits de la vie familiale, paradoxalement Hoover évita de fréquenter les membres de sa famille. Sa soeur Lilian, par exemple, connut des difficultés au cours de sa vie, mais elle n'obtint aucune aide de son jeune frère.
Commenter  J’apprécie          10
L'enquête révéla que, depuis plus de dix ans, ce couple de proxénètes avait fait entrer à lui seul environ vingt mille femmes ou jeunes filles aux États-Unis, leur permettant notamment de franchir les frontières en les faisant passer pour des épouses ou des soeurs. Les registres de comptes des époux Dufaur indiquaient qu'au cours de l'année précédant leur arrestation ils avaient empoché 102 000 dollars, somme énorme pour l'époque.
Commenter  J’apprécie          00
C'est ainsi que de façon tout à fait naturelle et légale l'ambassadeur d'Allemagne introduisit ce jour-là aux États-Unis la valeur de cent cinquante millions de dollars en devises allemandes destinées à financer la première et la plus extraordinaire organisation étrangère d'espionnage et de sabotage qui devait être mise en action en Amérique du Nord.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jacques Berlioz-Curlet (15)Voir plus

Quiz Voir plus

sacrés Gosses

1- Dans Huckleberry Finn le roman de Marc Twain . Huck fuit avec son ami Jim, ils partent

En calèche
En bateau
En radeau
En train

8 questions
12 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , Enfants abandonnés , Enfants abandonnésCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..