AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Nationalité : France
Né(e) à : Bar-sur-Aube , le 25/07/1761
Mort(e) à : Bagneux , le 24/06/1835
Biographie :

Jacques Claude, comte Beugnot (né à Bar-sur-Aube, dans l'Aube le 25 juillet 1761 - mort à Bagneux le 24 juin 1835) est un homme politique français.

Avant la révolution, il était lieutenant-général du présidial de Bar-sur-Aube. En 1790, il devint procureur-général syndic du tout nouveau département de l'Aube, et fut élu par ce département à l'Assemblée législative, le 8 septembre 1791, le septième sur neuf, par 223 voix sur 350 votants. Il y siégea parmi les constitutionnels et fréquenta Danton. Le 25 novembre, il s'opposa à Albitte sur les mesures à prendre contre les prêtres réfractaires. Le 13 janvier 1792, il soutint le ministre Antoine François Bertrand de Molleville, contre le comité de la marine qui demandait un décret d'accusation ; le 20 janvier, il provoqua une demande d'explication à l'empereur sur le traité de Pillnitz ; le 16 avril, il s'opposa au projet de Condorcet tendant à l'élection des agents de la trésorerie par le peuple et le 3 mai il proposa un décret d'accusation contre les journalistes incendiaires, qui amena l'arrestation de Marat et de l'abbé Royou, ce qui lui valut la haine des Jacobins. Après le 10 août 1792, il ne reparut plus à l'assemblée, fut arrêté et emprisonné à La Force en 1793 d'où il ne sortit qu'après le 9 thermidor.
Il entra en relation avec la famille Bonaparte et, après le coup d'État du 18 brumaire, devint conseiller de Lucien Bonaparte, alors ministre de l'intérieur, et il eut notamment comme mission de désigner les nouveaux préfets. Le 11 ventôse an VIII il s'adjugea la préfecture de Rouen, qu'il conserva jusqu'au 11 mars 1806. Le 25 prairial an XII, il avait été nommé membre de la Légion d'honneur.
En 1807, il fut chargé de l'organisation du nouveau royaume de Westphalie et fut nommé ministre des finances de Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie. En 1808, il devint administrateur du grand-duché de Berg, chevalier de l'Empire, le 6 juin, officier de la Légion d'honneur, le 3 décembre 1809 et comte de l'Empire, le 24 février 1810.
De retour en France, en 1813, il devint préfet à Lille et, en 1814, ministre de l'intérieur du gouvernement provisoire. À la demande de Talleyrand, il rédigea une longue allocution à l'occasion de l'entrée à Paris du comte d'Artois.
Une ordonnance du 7 juin 1814, de Louis XVIII, nomma Beugnot directeur général de la police. Il rétablit les processions et le repos obligatoire du dimanche. Il devint ministre de la marine alors que Napoléon Bonaparte rentrait de l'île d'Elbe.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes


Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jacques-Claude Beugnot (4)Voir plus


Quiz Voir plus

Médecins-z-et-docteurs

Les futurs docteurs doivent prononcer un serment qui fait référence à un grand médecin de l’Antiquité. Lequel ?

Esculape
Hippocrate
Galien

12 questions
32 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur