AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.94 /5 (sur 18 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jacques Delperrié de Bayac est un journaliste, écrivain, historien et romancier français.

Il fut journaliste à Candide et Paris-Presse.

Ses recherches historiques, en particulier son ouvrage de référence, Histoire de la Milice, 1918-1945 (1969), ont servi lors de l'instruction du procès du milicien Paul Touvier.

Il a participé, en 1997, à l'écriture du film documentaire de long métrage d'Alain Ferrari, Milice, film noir, tiré de son livre

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jacques Delperrié de Bayac   (12)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Hulot   26 juin 2020
Les brigades internationales de Jacques Delperrié de Bayac
Chez les nationalistes, on ne fait pas de prisonniers, on n'accorde aucun pardon.





Ces massacres se font avec la caution morale de l'Eglise, qui recommande seulement que ceux qui vont mourir aient la faculté de se confesser.
Commenter  J’apprécie          220
Hulot   28 juin 2020
Les brigades internationales de Jacques Delperrié de Bayac
Depuis le début de la guerre, l'opposition reste inconciliable entre ceux qui disent, avec les communistes et les modérés :

" Gagnons d'abord la guerre, et ensuite nous verrons "



et ceux qui répondent, avec le gros des anarchistes et avec le POUM :

" Faisons d'abord le révolution et alors nous gagnerons la guerre. "
Commenter  J’apprécie          160
Hulot   29 juin 2020
Les brigades internationales de Jacques Delperrié de Bayac
Toujours au plus dur des combats, animés d'un esprit de sacrifice incontestable, les volontaires étrangers ne furent pas tous des chevaliers sans peur et sans reproche, et leur histoire est une histoire d'hommes;



mais pour la cause malheureuse dont ils avaient choisi d'assumer les risques, ils dépensèrent sans compter leur vie et leurs efforts, sans l'espoir d'autre récompense que la conscience de servir,



et c'est pourquoi les Brigades Internationales furent une épopée.
Commenter  J’apprécie          142
Hulot   21 avril 2020
La guerre des ombres combats et trahisons sous l occupation de Jacques Delperrié de Bayac
Contre ce qui était, la Résistance incarna ce qui pouvait être.



Contre la juridiction paresseuse du fait, contre la soumission à la force, contre le pessimisme qui emprisonne, elle fut porteuse d'esprit.

Dire non quand tant de "réalistes" croyaient habile de dire oui, c'était affirmer la liberté humaine.



C'est ce que fit la Résistance.
Commenter  J’apprécie          100
zenzibar   10 août 2015
Les brigades internationales de Jacques Delperrié de Bayac
Ce dilemme tragique, bien peu de dirigeants républicains sont préparés à l'assumer.



Ils n'ont pas été capables de briser les résistances à ce qui était nécessaire. Ils n'ont pas su se faire respecter et obéir, pas plus de la droite que de la gauche,

Ils sont des tribuns, des parlementaires, des hommes politiques - bien molns des hommes d'Etat

Ils ont manqué souvent et manqueront encore de l'énergie, du froid réalisme, de la cruauté nécessaires à ceux qui commandent et qui sont responsables dans un grand péril.



La guerre d1Espagne sera une guerre de religions, le choc de fanatismes antagonistes, et ils sont hostiles à tous les fanatismes ; ils sont anticléricaux, antimilitaristes : eux aussi sont d'un autre âge, et la République espagnole n'aura ni son Robespierre, ni son Lazare Carnot, ni son Clémenceau, ni son Lénine.
Commenter  J’apprécie          70
andreepierrette   09 octobre 2015
Les brigades internationales de Jacques Delperrié de Bayac
On fusille ici comme on déboise" dit Saint Exupéry. On tue énormément. On a bonne conscience. On a la vérité, chacun ses évangiles. Aussi, on y va carrément. C'est le temps des "grands cimetières sous la Lune" et des fosses communes creusées au bulldozer. page 29.
Commenter  J’apprécie          60
gill   22 avril 2012
Histoire du front populaire de Jacques Delperrié de Bayac
Le 3 mai 1936, le "Front Populaire" obtient la majorité à la chambre, rassemblant la SFIO, le parti communiste, et les radicaux. Le 4 juin, Léon Blum forme son gouvernement.

Les communistes en sont absents, ayant opté pour le soutien sans participation. Très vite, malgré ses réalisations sociales (accords Matignon, congés payés, semaine de 40 heures, etc.), le nouveau gouvernement se trouve pris en tenailles entre la surenchère du parti communiste et les hésitations des radicaux. La guerre d'Espagne et l'hostilité des milieux financiers et industriels avivent les difficultés du régime, et Blum doit démissionner le 21 juin 1937.

Le second ministère Blum ne parviendra pas à remplir les tâches que s'était fixées le "Front Populaire" : la transformation de la société française, et, à l'extérieur, l'organisation de la lutte contre le fascisme. Le monde n'a pas changé de bases. Mais l'illusion lyrique demeure vivace : par delà la seconde guerre mondiale, le "Front Populaire" constitue une référence fondamentale dans l'histoire du mouvement ouvrier.

(quatrième de couverture de l'édition parue chez "Marabout" en 1984)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
briqueloup   24 octobre 2020
CHARLEMAGNE de Jacques Delperrié de Bayac
Vouloir surprendre Charlemagne vivant et agissant, vouloir ressuciter ce haut Moyen-Age si éloigné de nous, l'entreprise était ardue.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jacques Delperrié de Bayac (33)Voir plus


Quiz Voir plus

De père en fils

C'est Alexandre Dumas père qui a écrit "Les trois mousquetaires". Mais, parmi les quatre roman, lequel a été écrit Alexandre Dumas fils ?

'La reine Margot'
'Le collier de la reine'
'La dame aux camélias'
'Vingt ans après'

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur