AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.14/5 (sur 86 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lanvollon, Côtes-d'Armor , le 10/06/1953
Biographie :

Poète, écrivain et éditeur français, Jacques Josse vit à Rennes, où il travaille au tri postal, depuis la fin des années 1980.

Éditeur, il a animé la revue Foldaan (1980-1987, huit numéros, 1000 pages) avant de créer en 1991 la maison d'édition Wigwam éditions, où poésie et peinture sont étroitement liées. Ainsi a-t-il publié entre autres Matthieu Messagier, James Sacré, Antoine Emaz ou encore Daniel Biga.

Il a longtemps dirigé la collection « Piqué d’étoiles » aux éditions Apogée et a présidé de 2008 à 2012 la Maison de la Poésie de Rennes.

Il a reçu le Prix Loin du marketing en 2014 pour l'ensemble de son œuvre.


Ajouter des informations
Bibliographie de Jacques Josse   (42)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
Les gens du cru se sont mêlés à ceux de sa bibliothèque. D'autres présences, plus secrètes, ont circulé dans son crâne. Une nuit, sa mère morte a même réussi à s'extraire des limbes. Porteuse d'histoires du siècle passé, elle est venue bercer cet enfant hors d'âge, désormais plus vieux qu'elle, en posant des lèvres de terre sur ses joues creuses. Elle était accompagnée d'un corbeau blanc. Celui-ci, perché sur son épaule, ne cessait de peigner, du bout du bec, les cheveux de la vieille.
p61
Commenter  J’apprécie          280
Il interpelle tel ou tel autre énergumène bercé par d'extrêmes roulis. A commencer par Chateaubriand, le vénéré dormant couvert de terre, d'argile, de fientes, de rocaille et d'ajoncs qui, à moins d'un brusque raz-de-marée, gîtera longtemps encore au cœur du Grand Bé.
p49
Commenter  J’apprécie          280
Parmi eux se trouvait sa mère, l'ancienne égérie des corps éteints, ex-passeuse des frontières invisibles, habituée à tamponner des passeports imaginaires du bout des doigts.
p66
Commenter  J’apprécie          280
Gaston Criel, le poète de Swing et de la Grande Foutaise, l'ancien secrétaire de Gide fut, entre autres, au milieu des années quatre-vingt, barman de nuit à La Voix lactée à Valenciennes.

p55
Commenter  J’apprécie          250
Elle n'a pas souffert, dit-il.
La lune s'est simplement posée sur son visage.
Commenter  J’apprécie          183
J'aborde la ville aux premières lueurs de l'aube. C'est à cet instant que je la retrouve. Avec ses silences, ses gestes retenus, ses voiles flous qui glissent autour d'elle sans pour autant toucher terre. Je la frôle, de biais, en buvant un café face à la fenêtre... La séquence reste infiniment marquée du sceau des habitudes... .
Ce que j'esquisse (et vois) n'est que simple contact à travers les carreaux pour vérifier la présence du vent et des nuages ... La bruine est ordinaire, grise, striée, coupante. Comme chaque jour, je distingue, dans la pénombre du ciel qui tire son interminable rideau de flotte sous le halo des réverbères, les éléments d'un décor qui m'est peu à peu devenu familier. Celui-ci court du quartier Italie aux toits des maisons basses - celles des « Castors» - de la Binquenais pour finir au ras du boulevard Oscar Leroux où je me retrouve, hébété et à moitié essoufflé, vingt minutes plus tard, après avoir dévalé les marches blanches de l'escalier qui mène au dehors, à une heure où rien ne bouge alentour.
Commenter  J’apprécie          150
La mort toute blanche, différente et malicieuse, rôdait constamment aux abords du village. Elle logeait dans les pupilles de la pie, sous le balai déplumé de la ménagère, dans les plis du drap sur le fil. quand elle posait ses sabots sur le seuil d'une maison, on savait qu'elle avait choisi sa cible. Que le linge au vent ne tarderait plus à devenir linceul.
Commenter  J’apprécie          120
Peu après la fin de la cérémonie, la foule ondule et se met en marche. Elle suit le cercueil en route vers le cimetière où Marco va retrouver le grand-père Sotero. C'est la fin de son parcours terrestre. L'ultime échappée du rebelle. L'heure des adieux au feu follet dont l'ombre viendra peut-être encore danser, de temps à autre, certaines après-midis d'été, sur le revêtement rugueux des lacets en épingle qui montent à pic vers les pointes aiguisées des cols de La Croix de Fer, du Stelvio ou du Mortirolo.
Commenter  J’apprécie          110
Appelé à la hâte, et accouru sur place en pleine nuit pour bénir la ruisselante dépouille, l'abbé Moro, curé de Plérin, fut le premier à tiquer. Il avança deux doigts, tenta l'onction mais ne put s'y résoudre. Après un bref mouvement de recul, il préféra planquer la burette contenant les dix centilitres d'huiles saintes sous sa soutane.
Il venait de comprendre que le noyé à la poitrine gorgée d'eau salée n'était récupérable pour personne. Le bénir ou pas ? C'était de toute évidence à l'évêque de trancher
Pour l'heure, la sagesse ordonnait de le laisser, corps et âme, reposer en paix.
Commenter  J’apprécie          100
Il dit son plaisir de pouvoir voltiger ainsi en haute montagne. Quand il porte son corps vers les cimes, centimètre après centimètre, il éprouve d'étranges sensations, comme s'il devenait de plus en plus léger. Il dit qu'à force d'effleurer ces pentes millénaires chauffées à blanc, il lui arrive bien sûr de devoir parfois courber l'échine. Il explique, les yeux perdus, emplis de cette tristesse et de cette mélancolie qui ne le quittent jamais, qu'hier fut pourtant un jour de galère.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jacques Josse (62)Voir plus

Quiz Voir plus

Roman : Les enfants sont rois Delphine de Vigan

Quel est le prénom de l'enfant qui se fait enlever dans le livre ?

Sammy
Kima
Kimmy
Kenji

10 questions
169 lecteurs ont répondu
Thème : Les enfants sont rois de Delphine de ViganCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..