AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.57 /5 (sur 68 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Brénod , le 4 mars1933
Biographie :

Jacques Julliard, né le 4 mars 1933, à Brénod, est un journaliste et essayiste français, historien de formation et ancien responsable syndical. En décembre 2010, il rejoint l'hebdomadaire Marianne, après 32 ans au Nouvel Observateur.

Il est né le 4 mars 1933 à Brénod, une commune du Haut Bugey dont son père et son grand-père avaient été maires. Dans cette famille de notables locaux enrichis par le commerce de vin, il baigne dans un milieu républicain de tradition radicale, voire anticléricale. Mais il suit quand même le catéchisme sous l’influence d’une mère catholique, pratiquante mais critique à l’égard de l’Église.

Élève au collège de Nantua, il entre en khâgne au lycée du Parc à Lyon en 1950. Deux proches de Mounier le marquent alors parmi ses professeurs. D’abord, Jean Lacroix, collaborateur d’Esprit et philosophe personnaliste ne cachant pas son intérêt pour Proudhon. Ensuite, l’aumônier de la khâgne, Lucien Fraisse, qui enseigne un mélange de christologie et de réflexion sur l’insertion politique de la religion. Mais les lectures de Marx, Proudhon, Pascal, Kant et Jules Lagneau restent prépondérantes chez un esprit qui se définit alors comme “catho-proudhonien”. Politiquement neutraliste, anticommuniste mais ni pacifiste, ni antiaméricain, il fonde un club de réflexion qui, s’inscrivant dans la mouvance de L’Observateur, lui permet de faire la connaissance de Gilles Martinet.

En 1954, il intègre l’École normale supérieure de la rue d’Ulm comme germaniste. Mis en contact avec Esprit par le biais de Jean Lacroix, il intègre l’année suivante les instances de la revue et notamment son groupe politique où il croise Pierre Viansson-Ponté, Olivier Chevrillon, Claude Bourdet ou Michel Crozier. Il y contracte des positions anticolonialistes et est éveillé à la question de l’impérialisme et du « totalitarisme » soviétiques. Mais s’il est « compagnon de route » de divers mouvements catholiques de gauche, il reste opposé au rôle que peut jouer l’Église dans la société politique. Il préfère s’investir dans le syndicalisme étudiant à l’UNEF où, à la suite d’un voyage en Algérie (1955), il succède à Robert Chapuis au poste de vice-président aux affaires d’outre-mer.

En 1956, il quitte l’UNEF pour présider la conférence nationale étudiante pour la solution du problème algérien. C'est ainsi qu’il entre en contact avec Paul Vignaux qui le fait entrer au SGEN et participer au groupe Reconstruction. Ce dernier est, avec Esprit et l’UNEF, le troisième princi
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 08 décembre 2017 : Je dirai malgré tout que cette vie fut belle de Jean d'Ormesson aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/20429-romans-je-dirai-malgre-tout-que-cette-vie-fut-belle.html Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit de Jean d'Ormesson aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21773-divers-litterature-un-jour-je-m-en-irai--sans-en-avoir-tout-dit.html Au plaisir de Dieu de Jean d'Ormesson aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/35483-divers-litterature-au-plaisir-de-dieu.html Une autre histoire de la littérature française (Tome 1) de Jean d'Ormesson aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=56707&id_rubrique=338 Johnny, le guerrier de Gilles Lhote aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/100957-article_recherche-johnny-le-guerrier.html Ah que je t'aime : Les phrases cultissimes et les bons mots de Johnny et de ceux qui l'ont aimé de Cyril Lafittau aux éditions Leduc L'amour est un plaisir de Jean d'Ormesson aux éditions Pocket Histoire du Juif errant Histoire du Juif errant de Jean d'Ormesson aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/100967-article_recherche-histoire-du-juif-errant.html Dieu, les affaires et nous de Jean d'Ormesson et Jacques Julliard aux éditions Robert Laffont Légende d'un dormeur éveillé de Gaelle Nohant aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/88392-divers-litterature-legende-d-un-dormeur-eveille.html Cinéma de minuit : 40 ans - 2 000 de Patrick Brion aux éditions Télémaque https://www.lagriffenoire.com/97690-cinema-cinema-de-minuit.html Desproges par Desproges de Pierre Desproges et Perrine Desporges aux éditions du Courroux https://www.lagriffenoire.com/95803-divers-litterature-desproges-par-desproges.html Je te dois tout le bonheur de ma vie: Virginia & Leonard de Carole D'Yvoire aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/98459-divers-litterature-je-te-dois-tout-le-bonheur-de-ma-vie.html Après la chute de Dennis Lehane et Isabelle Maillet aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/94453-divers-polar-apres-la-chute.html Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
Jacques Julliard
Jean-Daniel   30 mai 2020
Jacques Julliard
Nous vivions heureux et nous ne le savions pas.
Commenter  J’apprécie          413
Jacques Julliard
Epictete   11 octobre 2016
Jacques Julliard
On sait par la confidence de Jean d'Ormesson, que François Mitterrand a voulu partager avec lui les deux dernières heures qu'il a passées à l'Elysée le 17 mai 1995. Cela est d'un artiste plus que d'un politique. Comment Napoléon n'a-t-il pas pensé à inviter Chateaubriand aux adieux de Fontainebleau ? Il s'est privé de quelques pages qui eussent été à coup sur immortelles.
Commenter  J’apprécie          220
Jacques Julliard
dido600   29 mars 2020
Jacques Julliard
La grippe espagnole qui fit plus de morts que la première guerre mondiale , est passé presque inaperçue , non parce qu'il avait la guerre mais parce qu'il n'y avait ni internet ni la télévision ..Le coronavirus a' l'inverse est un fléau moderne , qui terrifie avant même d'avoir frappé .Il concerne d'un coup l'humanité entière .Il parle simultanément a' chacun de notre condition humaine .On ne dira plus qu'il n''y a rien a' la télévision .
Commenter  J’apprécie          110
Bigmammy   03 janvier 2013
Les gauches françaises. 1762-2012 : Histoire, politique et imaginaire de Jacques Julliard
En France, la droite représente des intérêts, la gauche des idées, l'extrême droite et l'extrême gauche des passions. Or les idées et les passions divisent les hommes ; seuls les intérêts peuvent les unir, au prix d'une négociation permanente entre leurs représentants. C'est pourquoi la droite, sous sa forme modérée, c'est à dire orléaniste, estime avoir une vocation et un droit naturel à exercer le pouvoir.

(p.362)
Commenter  J’apprécie          110
Jacques Julliard
Epictete   11 octobre 2016
Jacques Julliard
On sait, par la confidence de Jean d'Ormesson que François Mitterand à voulu partager avec lui les deux dernières heures qu'il a passées à l'Elysée le 17 mai 1995. Cela est d'un artiste plus que d'un politique. Comment Napoléon n'a-t-il pas pensé à inviter Chateaubriand aux adieux de Fontainebleau ? Il s'est privé de quelques pages qui eussent été à coup sur immortelles.
Commenter  J’apprécie          100
Bigmammy   15 janvier 2013
Les gauches françaises. 1762-2012 : Histoire, politique et imaginaire de Jacques Julliard
En France, la classe ouvrière, en dépit des efforts du syndicalisme révolutionnaire, n'a jamais atteint la majorité politique et est toujours restée sous la tutelle des partis bourgeois de gauche. La Parti Socialiste, dont le centre de gravité a toujours été le fonctionnaire, l'instituteur ou le postier, et non le métallo ou le cheminot, a été l'expression de cette réalité ambiguë.
Commenter  J’apprécie          80
sossoh31   05 novembre 2015
L'Argent, Dieu et le Diable : Face au monde moderne avec Péguy, Bernanos, Claudel de Jacques Julliard
p.29:pour Claudel: L'argent est ainsi un grand magicien: il est la forme païenne de la transsubstantiation. L'homme se substitue à Dieu, car Dieu a crée les choses et l'homme a crée les espèces.

p.58: L'homme moyen n'a pas de souci plus constant que de se soustraire aux entreprises de son âme.

p.126: pour Claudel "Il y a des idées qui partent comme de la poudre et d'autres qui cuisent comme des choux".

p.166: Montesquieu, au XVIII, a défendu que "le commerce et l'échange sont des systèmes qui ont rendu possibles la démocratisation et la paix". A condition que la monétarisation des échanges ne soit pas étendue aux valeurs et aux institutions non mercantiles, telles que l'art, l'éducation, la religion, le jeu, les relations interindividuelles. Tant que l'argent reste dans le domaine des biens économiques, il joue un rôle positif et même émancipateur.

Commenter  J’apprécie          70
Jacques Julliard
Florel   13 mai 2019
Jacques Julliard
La haine de l’identité française. Dans l’expression de l’islamo-gauchisme, tout se passe comme si seuls les dominés, les anciens colonisés, avaient droit à une identité, mais non la France, parce qu’elle est coupable. Il s’agit là d’un néo-vichysime. En effet, Pétain n’a cessé de culpabiliser les français. Que disent aujourd’hui les islamo-gauchistes ? « Tout ce qui arrive à la France est naturel. » Je ne dis pas qu’ils justifient les attentats. Mais enfin, si la France est l’une des cibles privilégiées de l’islamisme, c’est peut-être selon eux, à mettre en relation avec son passé. Il y a donc comme un refus de l’identité française, ou, pour être plus précis, une réduction de l’identité française « aux jours les plus noirs de notre histoire » - selon l’expression qui, à force d’être ressassée, est devenue ridicule.



P 161.
Commenter  J’apprécie          70
Bigmammy   30 décembre 2012
Les gauches françaises. 1762-2012 : Histoire, politique et imaginaire de Jacques Julliard
La vérité, est que la Révolution n'a pas seulement créé l'opposition entre droite et gauche. Elle a aussi divisé, tout au long du XIXème siècle, pour ne rien dire de la suite, la gauche elle-même.

p. 184
Commenter  J’apprécie          60
Jacques Julliard
Cularo   31 août 2013
Jacques Julliard
Après avoir,de son vivant et après sa mort,subi tant d'avanies de la part de ses adversaires de gauche,communistes et,surtout,sartriens,voici Camus réhabilité et même hissé sur le pavois par Michel Onfray.Il est vrai que qu'il y a des attaques qui valent plus que des compliments,celle,par exemple,qui fait de l'auteur de"L'homme révolté"un"philosophe pour classes terminales".Comme La Fontaine et Hugo sont des poètes pour la communale.Peut-on rêver plus grand éloge?
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..