AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 87 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 9/02/1910
Mort(e) à : Cannes , le 31/05/1976
Biographie :

Les apports de Jacques Monod à la biologie moléculaire sont considérables. Intéressé par la génétique des micro-organismes, il postule puis mettra en évidence l'existence d'une molécule servant de lien entre le génome (ADN) et les protéines : l'ARN messager. Avec François Jacob, corécipiendaire du prix Nobel la même année, il démontre la notion d'opéron dans les bactéries. Un opéron étant une unité génétique composée de plusieurs enzymes dont l'expression est régulée par le même promoteur. La notion de promoteur est aussi due à ces deux scientifiques.
Il élabore en 1965 avec Jean-Pierre Changeux et Jeffries Wyman le concept d'allostérie, un mode de régulation majeur des enzymes. L'article publié dans le Journal of Molecular Biology est l'un des plus cités au monde.

Jacques Monod a obtenu le Prix Nobel parce qu’il a montré que l’ADN est le point de départ des réactions biochimiques qui, par l’intermédiaire de l’ARN, produisent les protéines nécessaires à la vie des cellules donc à la vie tout court. Pour J. Monod c’est l’ADN qui a le rôle primordial dans la vie et le développement de la cellule. Fort de son succès, il publie un livre, Le Hasard et la Nécessité, en 1970.

En 1989, l'existence de la transcriptase inverse bactérienne fut confirmée par S. Inouye et W. Maas aux USA.
+ Voir plus
Source : wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo

Prix Nobel de médecine à trois Français
Trois chercheurs français viennent d'être désignés prix Nobel de médecine pour leurs travaux dans le domaine de la biologie cellulaire. - L'un des lauréats, Jacques MONOD inscrit au tableau le schéma des résultats des travaux qui leur valent le prix. - Buste de Pasteur - Stockholm : le Comité NOBEL réuni. - le télégramme reçu par les lauréats.
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Jacques Monod
ericlesapiens   12 mai 2018
Jacques Monod
L'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'Univers d'où il a émergé par hasard. Non plus que son destin, son devoir n'est écrit nulle part. A lui de choisir le Royaume ou les ténèbres.

(Le hasard et la nécessité)
Commenter  J’apprécie          210
petch   15 janvier 2013
Le Hasard et la Nécessité de Jacques Monod
C'est peut-être une utopie. Mais ce n'est pas un rêve incohérent. C'est une idée qui s'impose par la seule force de sa cohérence logique. C'est la conclusion à quoi mène nécessairement la recherche de l'authenticité. L'ancienne alliance est rompue ; l'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'Univers d'où il a émergé par hasard. Non plus que son destin, son devoir n'est écrit nulle part. A lui de choisir entre le Royaume et les ténèbres.
Commenter  J’apprécie          140
Belem   22 mars 2013
Le Hasard et la Nécessité de Jacques Monod
« La pierre angulaire de la méthode scientifique est le postulat de l'objectivité de la Nature. C'est-à-dire le refus systématique de considérer comme pouvant conduire à une connaissance "vraie" toute interprétation des phénomènes donnée en termes de causes finales, c'est-à-dire de "projet". [...] Postulat pur, à jamais indémontrable, car il est évidemment impossible d'imaginer une expérience qui pourrait prouver la non-existence d'un projet, d'un but poursuivi, où que ce soit dans la nature. Mais le postulat d'objectivité est consubstantiel à la science, il a guidé tout son prodigieux développement depuis trois siècles. Il est impossible de s'en défaire, fût-ce provisoirement, ou dans un domaine limité, sans sortir de celui de la science elle-même. L'objectivité cependant nous oblige à reconnaître le caractère téléonomique des êtres vivants, à admettre que dans leurs structures et performances, ils réalisent et poursuivent un projet. Il y a donc là, au moins en apparence, une contradiction épistémologique profonde. Le problème central de la biologie, c'est cette contradiction elle-même, qu'il s'agit de résoudre si elle n'est qu'apparente, ou de prouver radicalement insoluble si en vérité il en est bien ainsi »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
anneso75   08 décembre 2016
Le Hasard et la Nécessité de Jacques Monod
Les êtres vivants sont des objets étranges. Les hommes, de tout temp, ont dû plus ou moins confusément le savoir. le développement des sciences de la nature à partir du XVIIè siècle, leur épanouissement à partir du XIXè, loin d'effacer cette impression d'étrangeté, la rendait plus aiguë encore.
Commenter  J’apprécie          80
Fontenella   25 août 2019
Le Hasard et la Nécessité de Jacques Monod
Il faut ajouter enfin, et ce point est d’une très grande importance, que le mécanisme de la traduction est strictement irréversible. Il n’est ni observé, ni d’ailleurs concevable, que de "l’information" soit jamais transférée dans le sens inverse, c’est-à-dire de protéine à ADN.



Cette notion repose sur un ensemble d’observations si complètes et si sûres, aujourd’hui, et ses conséquences en théorie de l’évolution notamment, sont si importantes, qu’on doit la considérer comme l’un des principes fondamentaux de la biologie moderne.
Commenter  J’apprécie          70
Belem   22 mars 2013
Le Hasard et la Nécessité de Jacques Monod
“ Mais, comme chacun sait, l'anticorps qui reconnait éléctivement une substance donnée, par exemple un motif stérique particulier à une certaine espèce bactérienne, n'apparait dans l'organisme (pour y demeurer pendant un certain temps) qu'après que celui-ci en a fait, au moins une fois l'expérience (par la vaccination, spontanée ou artificielle)... (...) Or il est établi aujourd'hui que la structure de l'anticorps ne doit rien à l'antigène : au sein de l'organisme des cellules spécialisées, produites en grand nombre, possèdent la propriété – unique – de jouer à la roulette sur une partie, bien définie, des segments génétiques qui déterminent la structure des anticorps. »
Commenter  J’apprécie          40
micky05   18 mai 2012
Le Hasard et la Nécessité de Jacques Monod
LES DEMONS DE MAXWELL

Ce célèbre théorème est l'une des sources des conceptions modernes relatives à l'équivalence entre l'information et l'entropie négative. Ce théorème nous intéresse ici en ce que les enzymes exercent précisément, à l'échelle microscopique, une fonction créatrice d'ordre. Mais cette création d'ordre, comme nous l'avons vu, n'est pas gratuite ; elle a lieu aux dépens d'une consommation de potentiel chimique. Les enzymes en définitive fonctionnent exactement à la manière du démon de Maxwell corrigé par Szilard et Brillouin, drainant le potentiel chimique dans les voies choisies par le programme dont ils sont les exécutants.

Retenons la notion essentielle développée dans ce chapitre : c'est grâce à leur capacité de former, avec d'autres molécules, des complexes stéréospécifiques et non-covalents, que les protéines exercent leurs Fonctions « démoniaques »...
Commenter  J’apprécie          30
JCLDLGR   24 août 2019
Le Hasard et la Nécessité de Jacques Monod
La thèse que je présenterai ici, c'est que la biosphère ne contient pas une classe prévisible d'objet ou de phénomènes, mais constitue un événement particulier, compatible certes avec les premiers principes mais non déductibles de ces principes. Donc essentiellement imprévisible.
Commenter  J’apprécie          40
Belem   22 mars 2013
Le Hasard et la Nécessité de Jacques Monod
“ ...le hasard seul est à la source de toute nouveauté, de toute création dans la biosphère... (...) Aussi est-il très important de préciser dans quel sens exact le mot de hasard peut et doit être employé, s'agissant des mutations comme source de l'évolution... ”
Commenter  J’apprécie          40
Belem   22 mars 2013
Le Hasard et la Nécessité de Jacques Monod
“ Le code n'a pas de sens à moins d'être traduit. La machine à traduire de la cellule moderne comporte environ cent cinquante constituants macro-moléculaires qui sont eux-mêmes codés dans l'ADN : le code ne peut être traduit que par des produits de traduction. ”
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jacques Monod (324)Voir plus


Quiz Voir plus

Inventions et découvertes

Confronté à une situation l'empêchant de lire et d'écrire, ce très jeune homme a mis au point un astucieux système d'écriture qui se lit du bout des doigts et qui s'écrit avec une tablette et un poinçon.

l'écriture cyrillique
l'écriture morse
l'écriture braille
l'écriture musicale
l'écriture cunéiforme

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : Inventeurs , ScientifiquesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..