AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Citation de Holbytlan


Holbytlan   18 décembre 2015
Nouvelles histoires d'outre-tombe choisies et traduites par Jacques Papy de Jacques Papy
Puis la masse du mausolée se dressa devant moi, tel un rideau de ténèbres. J'enfonçai les rames dans l'eau et amenai la barque contre le mur du monument plongé dans l'ombre, où s'ouvrait une porte munie de barreaux de fer. Je me mis debout dans l'embarcation qui dansait tout près de la paroi de pierre, agrippai les barreaux, puis m'efforçai de voir à l'intérieur.
Je restai pendant quelques instants dans cette position instable, à scruter vainement l'obscurité. Puis, je rejetai soudain la tête en arrière, sous l'effet d'une violente sensation de dégoût.
Emanée des profondeurs du sépulcre, une houle de puanteur fétide, répugnante, où se mêlaient l'odeur de la moisissure et de la putréfaction, avait déferlé jusqu'à mes narines.
Je restai cramponné aux barreaux, suffoquant, en proie à une violente nausée.
L'espace d'un instant il n'y eu que le silence et ...
Quelque chose de froid et de visqueux glissa sur mes mains crispées.
Commenter  J’apprécie          60





Ont apprécié cette citation (4)voir plus