AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.84/5 (sur 326 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Alger , le 10/06/1940
Biographie :

Jacques Rancière est philosophe, professeur émérite à l'Université de Paris VIII (Saint-Denis). Il est le père de l'économiste Romain Rancière.

Élève de Louis Althusser, il participe en 1965 à Lire le Capital avant de se démarquer rapidement de son ancien professeur. En 1974, il écrit La Leçon d'Althusser, qui remet en cause sa démarche. À la fin des années 1970, il anime avec d'autres jeunes intellectuels comme Joan Borell, Arlette Farge, Geneviève Fraisse, le collectif Révoltes Logiques qui, sous les auspices de Rimbaud, remet en cause les représentations du social traditionnel et fait paraître une revue.

Parallèlement, il se penche sur l'émancipation ouvrière, les utopistes du XIXe siècle (notamment Étienne Cabet) et commence à voyager régulièrement aux États-Unis. De ce travail naîtra sa thèse d'État parue sous le titre : La nuit des prolétaires. Archives du rêve ouvrier.

Un peu plus tard, dans Le philosophe plébéien, il rassemble des écrits inédits de Louis Gabriel Gauny, ouvrier parquetier et philosophe. Au milieu des années 1980, il s'intéresse à un autre personnage peu conventionnel : Joseph Jacotot qui au début du XIXe siècle remit radicalement en cause les fondements de la pédagogie traditionnelle. Cette étude donnera lieu à une biographie philosophique : Le maître ignorant.

Il s'intéresse ensuite à l'ambiguïté du statut du discours historique dans Les mots de l'histoire (ouvrage qui ne put, pour des raisons de dépôt légal, paraître sous le titre initialement prévu par l'auteur, Les noms de l'histoire).

À la fin de cette période, Rancière, qui est également cinéphile, proche des Cahiers du cinéma, explore les liens entre esthétique et politique. Courts voyages au pays du peuple, sous la forme de trois nouvelles philosophiques est le premier ouvrage directement consacré à ce sujet.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jacques Rancière   (56)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Jacques Rancière professeur émérite au département de philosophie de l'université de Paris VIII, il est l'auteur entre autres de la Nuit des prolétaires (Fayard, 1981), La Mésentente. Politique et philosophie (Galilée, 1995), le Partage du sensible. Esthétique et politique (La Fabrique, 2000), Politique de la littérature (Galilée, 2007), le temps du paysage: Aux origines de la révolution esthétique (La Fabrique, 2020). -- 11/02/2022 Réalisation et mise en ondes Radio Radio, RR+, Radio TER
+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (185) Voir plus Ajouter une citation
Jacques Rancière
Au fond, la rupture ce n'est pas de vaincre l'ennemi, c'est de cesser de vivre dans le monde que cet ennemi vous a construit.

«La rupture, c’est de cesser de vivre dans le monde de l’ennemi», Interview, Libération, 17 novembre 2011
Commenter  J’apprécie          373
Qui enseigne sans émanciper abrutit. Et qui émancipe n’a pas à se préoccuper de ce que l’émancipé doit apprendre.
Commenter  J’apprécie          290
Il faut choisir de faire une société inégale avec des hommes égaux ou une société égale avec des hommes inégaux. Qui a quelque goût pour l’égalité ne devrait pas hésiter : les individus sont des êtres réels et la société une fiction. C’est pour des êtres réels que l’égalité a du prix, non pour une fiction. Il suffirait d’apprendre à être des hommes égaux dans une société inégale. C’est ce que veut dire s’émanciper.
Commenter  J’apprécie          210
L’émancipation, elle, commence quand on remet en question l’opposition entre regarder et agir, quand on comprend que les évidences qui structurent ainsi les rapports du dire, du voir et du faire appartiennent elles-mêmes à la structure de la domination et de la sujétion.
Commenter  J’apprécie          211
Un homme de progrès, c'est un homme qui marche, qui va voir, expérimente, change sa pratique, vérifie son savoir, et ainsi sans fin.
Commenter  J’apprécie          210
Il y a inégalité dans les manifestations de l’intelligence, selon l’énergie plus ou moins grande que la volonté communique à l’intelligence pour découvrir et combiner des rapports nouveaux, mais il n’y a pas de hiérarchie de capacité intellectuelle.
Commenter  J’apprécie          190
La routine n’est pas ignorance, elle est lâcheté et orgueil de gens qui renoncent à leur propre puissance pour le seul plaisir de constater l’impuissance du voisin.
Commenter  J’apprécie          190
La parole qui maintient aujourd'hui ouverte la possibilité d'un autre monde est celle qui cesse de mentir sur sa légitimité et son efficacité, celle qui assume son statut de simple parole, oasis à côté d'autres oasis ou île séparée d'autres îles. Entre les unes et les autres il y a toujours la possibilité de chemins à tracer.
Commenter  J’apprécie          170
Jacques Rancière
Ce qui me semble important, c'est la façon dont la littérature moderne crée un temps comme une espèce d'opposition radicale à ce temps dominant qui est le temps de l'économie.
Commenter  J’apprécie          170
Qu'un système produise un effet de découragement ne veut pas dire que tout le monde soit découragé.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jacques Rancière (564)Voir plus

Quiz Voir plus

Connaissez-vous Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa?

Une vieille dame un peu seule...

Germaine
Hortense
Sidonie
Myrtille

5 questions
175 lecteurs ont répondu
Thème : Tout le bleu du ciel de Mélissa Da CostaCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}