AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.24/5 (sur 47 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1898
Mort(e) à : Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) , le 06/11/1929
Biographie :

Jacques Rigaut est un écrivain dadaïste français né à Paris en 1898 et mort suicidé en 1929.

D’abord élève brillant au lycée Montaigne où il obtient un prix de récitation et de français, il devient passable et dissipé au lycée Louis-le-Grand et se fait remarquer par son excentricité.

En décembre 1916, il devance l'appel et s'engage dans l'armée. D'abord affecté au service automobile à Paris, il part au front, en Lorraine, au début de l'année 1918. Après l'armistice, il reste sous les drapeaux jusque fin 1919. De retour à Paris, il commence à fréquenter les milieux littéraires et devient l'ami de Drieu La Rochelle qui en fera le héros de La Valise vide, puis du Feu follet et de L'Adieu à Gonzague. Il rencontre le peintre mondain Jacques-Émile Blanche qui l'engage comme secrétaire.

Ses premiers écrits, Propos Amorphes, sont publiés en 1920 alors qu'il entre en contact avec les membres du groupe Dada. Dandy sans argent, vivant chez ses parents, il devient un grand consommateur d’opium, de cocaïne et d'héroïne. En 1922, il rejoint Tristan Tzara et quitte les surréalistes. En 1924, il rencontre Gladys Barber, une jeune Américaine fortunée qu’il suit à New York. Il rentre à Paris peu après, avant de repartir pour New York début 1925. Il épouse Gladys Barber en janvier 1926, mais elle le quitte rapidement, lassée de sa toxicomanie. Il vit misérablement à New York jusqu’en novembre 1928, date à laquelle il revient à Paris et reprend une vie mondaine dans une maison prêtée par le surréaliste Paul Chadourne. Il commence une série de cures de désintoxications.

Le 6 novembre 1929, dans une maison de repos de Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) appelée « La Vallée aux loups », Jacques Rigaut se suicide d’une balle tirée en plein cœur.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jacques Rigaut   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Jacques RIGAUT – Le Suicidé magnifique (France Culture, 2020) L’émission « La Compagnie des auteurs », par Mathieu Garigou Lagrange, diffusée le janvier 2020 sur France Culture. Invité : Jean-Luc Bitton pour sa biographie du poète.

Podcasts (1)


Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Je suis un homme qui cherche à ne pas mourir.
Commenter  J’apprécie          100
La première fois que je me suis tué, c’est pour embêter ma maîtresse. Cette vertueuse créature refusa brusquement de [...] On me pardonne ce suicide quand on considère mon extrême jeunesse à l’époque de cette aventure.
La deuxième fois que je me suis tué, c’est par paresse. Pauvre, ayant pour tout travail une horreur anticipée, je ne suis tué un jour, sans conviction, comme j’avais vécu. On ne me tient pas rigueur de cette mort, quand on voit quelle mine florissante j’ai aujourd’hui.
La troisième fois… je vous fais grâce du récit de mes autres suicides, pourvu que vous consentiez à écouter encore celui-ci : je venais de me coucher, après une soirée où mon ennui n’avait certainement pas été plus assiégeant que les autres soirs. Je pris la décision et, en même temps, je me le rappelle très précisément, j’articulai la seule raison : Et puis, zut !
(Je serai sérieux…
page 12 – 13)
Commenter  J’apprécie          70
Demande d’emploi


Il y a des gens qui font de l’argent,
d’autres de la neurasthénie,
d’autres des enfants.
Il y a ceux qui font de l’esprit.
Il y a ceux qui font l’amour,
ceux qui font pitié.
Depuis le temps que je cherche à faire quelque chose !
Il n’y a rien à faire : il n’y a rien à faire.
Commenter  J’apprécie          70
Et chacun pense plus ou moins secrètement que les jambes ont été faites pour les pantalons.

Aphorisme de Jacques Rigaut
Commenter  J’apprécie          70
Jacques Rigaut
N'oubliez pas que je ne peux pas voir qui je suis, et que mon rôle se limite à être celui qui regarde dans le miroir.
Commenter  J’apprécie          61
Jacques Rigaut
Il n'y a rien à faire. Vous pouvez compter sur moi. Je m'en charge.
Commenter  J’apprécie          61
Essayez, si vous le pouvez, d'arrêter un homme qui voyage avec son suicide à la boutonnière.
Commenter  J’apprécie          50
C’est bien commode, le suicide : je ne cesse pas d’y penser; c’est trop commode : je ne me suis pas tué. Un regret subsiste : on ne voudrait pas partir avant de s’être compromis; on voudrait, en sortant, entraîner avec soi Notre-Dame, l'amour ou la République.
Commenter  J’apprécie          30
Il n’y a de progrès, de découverte que vers la mort, il n’échappe à personne que l’adage tous les chemins mènent à Rome est une sorte de calembour, Rome ne pouvant signifier que mort que l’on a retourné .
Commenter  J’apprécie          30
La vie ne vaut pas le coup qu’on se donne la peine de la quitter.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jacques Rigaut (58)Voir plus

Quiz Voir plus

Quiz autour du livre kiffe kiffe demain de Faiza Guène

Qui est Aziz ?

le voisin
le boucher
l'épicier

7 questions
65 lecteurs ont répondu
Thème : Kiffe kiffe demain de Faïza GuèneCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..