AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.5 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Vaucouleurs , le 18/03/1928
Mort(e) à : Paris , le 18/10/2011
Biographie :

Professeur au Collège de France, Chaire d'histoire de la création artistique en France (depuis 1978) sur la chaire d'« Histoire de la création artistique en France ».
Spécialiste de la peinture française au XVIIe siècle, il a publié d'importants travaux sur Poussin, Charles Le Brun, Georges de La Tour, les Frères Le Nain.
Entre 1963 et 2006 il a dirigé ou co-organisé d'importantes expositions, notamment sur Charles Le Brun, Georges de La Tour, Louis Le Nain, Laurent de La Hyre, Sébastien Bourdon, Jacques Bellange, Lubin Baugin, Nicolas Poussin. Il a contribué également au renouvellement des travaux sur l'art du XIXe siècle (art académique, peinture pompier, peinture religieuse, etc.).Il a joué un rôle important dans la promotion de l'histoire de l'art et de son enseignement .
Collectionneur, il a offert de son vivant, avec son frère Guy Thuillier, sa collection de dessins (2 000) et gravures (13 000) au Musée des beaux-arts de Nancy et une partie de sa collection de tableaux au Conseil général de la Moselle pour le musée départemental Georges-de-La-Tour à Vic-sur-Seille. Il a offert à la ville de Nevers une partie de ses archives, sa bibliothèque, une collection de dessins et d'estampes, sa photothèque, ses publications, faisant de la Médiathèque de Nevers un centre de documentation sur la peinture française du XVIIe siècle.
+ Voir plus
Source : Wikipedia,Catalogue SUDOC
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Jacques Thuillier : Poussin
A propos du livre de Jacques THUILLIER "POUSSIN" dans la série "Grandes monographies" chez FLAMMARION, Olivier BARROT raconte la vie du peintreNicolas Poussin.

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Dossier-de-l-Art   02 juin 2016
La peinture française au XVIIe siècle de Jacques Thuillier
Voici le Bacchus et Ariane des Le Nain. Un adolescent plutôt qu’un dieu, une enfant plutôt qu’une femme, un gros chagrin plutôt que le drame de l’abandon. Les paupières ne sont plus gonflées de larmes, et l’aube rend à ce corps à demi dénudé l’innocence de l’oubli. Bacchus s’avance et ne bouge pas, comme suspendu dans l’émoi de sa découverte. Peut-on dire davantage sur le mélange de sensualité et de pudeur dont sont faites les premières amours ? Voici le Christ mort de Baugin : un grand corps puissant et pâle, à peine marqué par la douleur, à peine boursouflé par la mort, et qu’attend l’ombre du tombeau entrouvert. Peu importe qu’il s’agisse du Christ ou d’un homme quelconque : nous voici devant l’énigme cruelle et capitale du cadavre.

Jacques Thuillier, « La peinture française du XVIIe siècle et l’histoire de l’art : problèmes et méthode », 1993
Commenter  J’apprécie          110
raynald66   23 septembre 2015
Histoire de l'art de Jacques Thuillier
Le mot de roman n'a pas grand sens. Il a jadis été proposé par un érudit qui estimait que l'arc en plein cintre rappelait l'art des Romains de l'Antiquité.

Son intention était sans doute de réhabiliter l'art du XIème siècle, face à la virtuosité de l'art du XIIIème ou du XIVème siècle.



Le terme de gothique, beaucoup plus ancien, est tout aussi inadapté.

On s'en servait au XVIIème siècle pour désigner toute l'architecture depuis la chute de Rome jusqu'aux "bons principes" retrouvés par l'Italie du XVIème siècle.

Commenter  J’apprécie          70
Dossier-de-l-Art   08 juin 2016
Les frères Le Nain de Jacques Thuillier
Les frères Le Nain sont les peintres des regards. « Amateurs de regards humains », écrivait Paul Jamot dans une de ses plus belles pages. On dirait que certains de leurs tableaux sont imaginés, construits autour de ces attaches presque immatérielles et qui pourtant s’emparent d’emblée de l’attention. (…)

À ce qui n’est chez d’autres qu’un détail, ils apportent tous leurs soins. On peut observer l’habileté merveilleuse de leur pinceau lorsqu’il s’agit de rendre la transparence d’une prunelle, de poser un reflet sur une pupille. Mais beaucoup de peintres, et des plus médiocres, ont eu la main non moins subtile. Leur secret est bien plutôt dans cette juste intuition des êtres, qui refuse les airs dolents ou rêveurs et les sourires de convention, qui propose les visages tendus dans un instant d’attente ou de surprise, et choisit le moment où le regard vient se poser sur autrui : insistant, mais du même coup se livrant à découvert.

On n’a pas suffisamment souligné que s’établit ainsi une nouvelle relation entre le tableau et le spectateur.



Jacques Thuillier, « Catalogue », 1978
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Dossier-de-l-Art   03 juin 2016
Nicolas Poussin de Jacques Thuillier
Écrire la biographie de Poussin tient de la gageure (…) La vie glorieuse de Poussin offre tout juste deux ou trois péripéties dignes d’être retenues par l’histoire. Or l’homme devait avoir cette présence sévère devant laquelle s’évanouissent l’anecdote, le récit malicieux, la calomnie savoureuse. Beaucoup de gens le connurent qui avaient bon bec et bonne plume : la plupart se sont tus, et ne nous ont rien transmis qui vienne suppléer à cette absence d’événements, sinon quelques traits confiés par lui-même à ses intimes, et de peu de relief.

Mais n’est-ce pas justement une raison pour écrire sur Poussin ? Les passions mouvementées, les randonnées lointaines, les conduites héroïques donnent à une biographie l’attrait du roman (…) mais il est plus rare, et somme toute plus important (on l’apprend avec l’âge), de vivre intensément un simple instant du monde que de se livrer passivement aux caprices orageux de la fortune. La leçon essentielle d’une existence est peut-être moins dans le pittoresque de ses péripéties que dans la richesse de ses choix. Et c’est ici qu’apparaît le privilège de l’artiste.



« Vie de Nicolas Poussin », 1988
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
raynald66   25 septembre 2015
Histoire de l'art de Jacques Thuillier
Michel Ange affirme d'abord une totale maîtrise du nu masculin dans une suite

d'oeuvres de plus en plus puissantes : le combat des centaures vers 1492,

le Bacchus vers 1496, le David de plus de 4 mètres vers 1501 et il prouve sa science du drapé à l'antique avec la Pietà du Vatican et la vierge à l'enfant de Bruges.
Commenter  J’apprécie          50
Dossier-de-l-Art   06 juin 2016
Une vie pour l'histoire de l'art de Jacques Thuillier
Je ne sais pas très bien depuis combien de temps je me suis intéressé aux œuvres d’art : il me semble que, grâce à mes parents, j’ai appris à distinguer une porte gothique d’avec une porte romane dans le moment même où je commençais à déchiffrer mon alphabet. Mais j’estime que je ne suis réellement devenu historien d’art que le jour, passablement tardif, où j’ai lu, dans une étude d’André Chastel sur les problèmes de l’histoire de l’art contemporaine et l’incertitude de ses méthodes, cette phrase : « L’Histoire de l’art est placée (aujourd’hui) devant le fait gênant, mais irrécusable, qu’elle est largement responsable de son objet. »

[Ces mots] ne pouvaient que frapper ceux de ma génération.

La génération dont je parle était arrivée à l’âge de raison pendant la guerre. Jour après jour, la radio annonçait : Nuremberg est en flammes, le vieux Dresde est rasé, les Mantegna des Eremitani sont réduits en poussière, Caen, ses hôtels et ses églises ne sont plus qu’un tas de ruines. J’ai moi-même, après une nuit blanche au fond d’un abri, vu s’effondrer dans le petit matin, murs après murs, à mesure qu’éclataient les bombes à retardement, une de nos cathédrales – celle même que Rodin disait l’échafaudage du ciel.

Jacques Thuillier, « Leçon inaugurale au Collège de France », vendredi 13 Janvier 1978
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mimimelie   12 avril 2014
Peut-on parler d'une peinture "pompier" ? de Jacques Thuillier
Palais, châteaux, églises, immeubles doivent dorénavant être réparés ou remplacés, la pluie ronge monuments et statues, les ateliers des artistes sont dispersés à tout venant. Seule la renommée peut protéger et sauver. Or cette renommée dépend du jugement. Et le jugement dépend en grande part des catégories.
Commenter  J’apprécie          40
LivresFaton   01 septembre 2016
Nicolas Poussin de Jacques Thuillier
L’un des traits qu’il importe de relever pour comprendre Poussin, c’est que sa vocation ne surgit pas des beaux exemples d’un art en pleine floraison, mais dans une période malheureuse entre toutes. Un pays couvert de ruines par les guerres de religion, une économie brisée, des esprits hantés par les horreurs sans nombre, meurtres, viols, incendies, famines : telle apparaît la Normandie au temps où naît Poussin. [...] Mais si les épreuves ont trempé les esprits, elles ont aussi ruiné les arts.
Commenter  J’apprécie          30
Mimimelie   12 avril 2014
Peut-on parler d'une peinture "pompier" ? de Jacques Thuillier
Plusieurs travaux démontrent que les frontières entre ces deux catégories (académique et avant-gardiste) n’ont jamais été délimitées d’une façon absolument nette ; au contraire, les limites sont souvent floues dans la pratique des artistes, malgré le fait que le discours sur l’art converge fréquemment vers la radicalisation.
Commenter  J’apprécie          30
raynald66   25 septembre 2015
Histoire de l'art de Jacques Thuillier
Rembrandt a entretenu dans les pays du Nord un courant réaliste avec son rejet

de la beauté, son goût pour le clair-obscur ou la lumière artificielle, dont on retrouve très longuement la trace, et cela, dans le temps où la peinture française et italienne peu touchée par ses oeuvres, s'engageait vers d'autres choix
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Interro surprise (2) :))

Arthur Rimbaud a publié un recueil de poèmes en prose, intitulé " Une saison ........"

blanche et sèche
vers l'automne
au paradis
pleine d'envies
pluvieuse
en enfer

15 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , histoire , musique , peinture , écrivainCréer un quiz sur cet auteur

.. ..