AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.73 /5 (sur 35 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jacques Zimmer est un journaliste et critique français de cinéma.

Il est l'ancien rédacteur en chef de "La Revue du cinéma".

Outre une activité de "nègre biographe", il a abordé les grandes affaires criminelles ("L’homme sans tête", 1994 ; "L’Affaire Roman", 1999), la bande dessinée, la publicité ("Le Cinéma fait sa pub", 1987), mais surtout le cinéma, du culte des meilleurs auteurs (Orson Welles, Jean-Pierre Melville) à celui des grands acteurs (Marlon Brando, Michel Piccoli) en passant par des personnages mythiques (James Bond).

Il s’est par ailleurs toujours passionné pour les divers aspects du cinéma érotique sous des titres éponymes : pour La Musardine, il a dirigé l’ouvrage collectif "Le Cinéma X", paru en 2004.

"Sade et le cinéma" (2010) s’inscrit dans cette dernière veine : on y traite des représentations à l’écran du "Divin Marquis" ainsi que des adaptations de ses œuvres par Vadim, Franco, Pasolini, Bunuel, Jacquot et bien d’autres.
+ Voir plus
Source : Wikipedia et France Culture
Ajouter des informations
Bibliographie de Jacques Zimmer   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'érotisme au cinéma dans les livres Frédéric Levêque, libraire à la Musardine, présente une sélection de livres en rapports avec le cinéma érotique, dont "Sade et le cinéma", de Jacques Zimmer, noveauté Musardine 2010.


Citations et extraits (9) Ajouter une citation
manU17   08 août 2013
Alfred Hitchcock de Jacques Zimmer
- Quelle est la logique profonde vos films ?

- Faire souffrir les spectateurs !
Commenter  J’apprécie          190
manU17   08 août 2013
Alfred Hitchcock de Jacques Zimmer
Sur le plateau, Alfred Hitchcock ne met jamais l’œil à la caméra. Quand on lui demande pourquoi, il répond benoîtement : "Parce que je sais quel objectif est utilisé et pourquoi. Je peux voir la position de la caméra et celle des acteurs. J'ai tout cela en mémoire. S'il y a la moindre difficulté, je fais un petit dessin... Souvenez-vous que je fais toujours mes films sur le papier."
Commenter  J’apprécie          170
manU17   20 janvier 2014
Autant en emporte le vent - Les grands films de Jacques Zimmer
[...] l'une de ses altercations avec Flemming se termina par cette phrase :



"Miss Leigh, votre roman, vos idées, vos amis, vous pouvez vous les mettre au cul."



Victor Fleming, en effet, pratiquait un langage d'une grande verdeur. Après avoir visionné ce qui avait été tourné par Georges Cukor, il prononça cette phrase restée célèbre :



"David, votre scénario est une vraie merde."



A défaut, d'être un grand réalisateur, c'était un homme de caractère et un solide technicien.

Commenter  J’apprécie          110
manU17   23 juillet 2018
Le cinema érotique de Jacques Zimmer
L'histoire de l'érotisme se confond avec l'incessante lutte de l'ordre moral contre la représentation du plaisir. Laquelle est estimée plus dangereuse encore au cinéma seul art qui ait connu, à son apogée, d'aussi intenses succès publics.
Commenter  J’apprécie          104
Junie   12 janvier 2014
Sade et le cinéma de Jacques Zimmer
Assez paradoxalement, un septième art plus réputé pour son noir et blanc que pour ses clairs-obscurs donna du personnage une image diversifiée et nuancée. Donatien au box-office? S'il est aisément distancié-pour les adaptations littéraires-par Hugo ou Conan Doyle, l'homme Sade est l'un des plus sollicités qui soit (avec, peut-être Shakespeare). Chaque scénariste s'en approprie une parcelle, chaque réalisateur en tire un croquis.

Par contre, les adaptations des ouvrages, elles, ne parviennent jamais ni à égaler la crudité terrifiante du texte ni à en restituer l'esprit. Ce que résumait Jean-François Rauger présentant un hommage à la cinémathèque: " Entre le catalogue des perversions et une écriture exaltant un lyrisme de la saturation et de la liberté, le roman sadien est avant tout création d'un espace de l'imaginaire. Ce à quoi, finalement, le cinéma, avec son réalisme ontologique, ne fera que s'opposer.

Le fantasme de l'autre, quand il est visible, est souvent ridicule et le cinéma, quand il a voulu illustrer l'univers sadien, est devenu caricatural.... Et donc je pense que, globalement, l'adaptation des romans de Sade au cinéma est un échec."



Les exceptions se comptent sur les doigts d'une main. Sans doute Bunuel, qui le traduisit peut-être le mieux en ne l'adaptant directement jamais.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Petitebijou   03 mai 2011
Marlon brando de Jacques Zimmer
Dans un étonnant exercice d'autodérision, Marlon Brando endosse l'uniforme du commandant Penderton sous la direction de John Huston. Officier caserné dans une école militaire, guetté par l'impuissance, trompé et bafoué publiquement par sa femme Leonora, sotte, volage, kleptomane, et finalement tenaillé par une homosexualité qu'il n'ose s'avouer : voilà le prototype de personnage qui fascine alors Brando. L'extraordinaire acuité de sa prestation tient en un subtil équilibre entre trois approches du rôle : interpréter ce qu'il déteste, humaniser un effrayant catalogue de vices et de médiocrités, nourrir les situations de son expérience et de ses désarrois personnels. L'homme se met à nu et n'esquive aucune posture humiliante. L'acteur, lui, n'oublie jamais qu'il joue, tend son bon profil et libère à la seconde près les larmes de la plus intime confession.
Commenter  J’apprécie          61
MissSherlock   05 mars 2017
Alfred Hitchcock de Jacques Zimmer
Fruit du long apprentissage su muet, la maîtrise d'Hitchcock lui permet d'explorer avec un égal bonheur toute la palette des possibles : on l'a vu tourner d'un seul tenant un film entier (La Corde), on le verra parcelliser sadiquement l'assassinat de Janet Leigh dans Psychose.
Commenter  J’apprécie          30
tristantristan   09 décembre 2019
Le cinéma fait sa pub de Jacques Zimmer
Le couple publicitaire fut longtemps romantique et kle prestigieux modèle qui en donna le ton fut indéfiniment plagié: Jurgens et Schneider reprennent la pose immortalisée par Gable-Leigh.

p.46
Commenter  J’apprécie          10
tristantristan   09 décembre 2019
Le cinéma fait sa pub de Jacques Zimmer
Les ethnologues de l'an 2000, ou plus communément ceux qui avaient moins de dix ans en 1968, s'étonneront ou s'amuseront de ce que furent les péripéties du sein nu.

p.57
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La Cigale et la Fourmi 🦗🐜

La Cigale, ayant chanté / ....................... ,

Pendant tout l'été
Durant tout l'été
Tout l’été
Tout au long de l'été

10 questions
119 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , fable animalièreCréer un quiz sur cet auteur