AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.8 /5 (sur 74 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1963
Biographie :

Jacques Maury de Saint Victor est un historien du droit et des idées politiques, professeur des Universités, ainsi qu'un critique littéraire français.

Il a commencé sa carrière comme avocat et chargé de cours à la Sorbonne, puis il est devenu journaliste au Figaro Économie. En 1996, après son doctorat en histoire du droit, il quitte le journalisme pour l'université, tout en restant chroniqueur au "Figaro littéraire".

Auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire des idées politiques, notamment de la pensée libérale, des systèmes de droit et de la criminalité organisée, il est membre du comité de rédaction de la revue "Cités" et co-rédacteur en chef de cette revue, membre du comité de rédaction de la "Revue des deux Mondes".

Depuis 2009, il est professeur à l'Université de Vincennes, où il codirige le master de "Diversité Culturelle". Ses recherches portent aussi sur l'histoire juridique de la mondialisation. Il est par ailleurs professeur invité à l'Università degli Studi Roma Tre.

Il a remporté le prix du Sénat du livre d'histoire 2016 pour son ouvrage "Blasphème, brève histoire d'un crime imaginaire" (Gallimard, 2016).

Il est membre de l'Association française des historiens des idées politiques (AFHIP) et de l'Association des historiens des facultés de droit.

Twitter : https://twitter.com/stvic
+ Voir plus
Source : Wikipedia, Le monde des religions
Ajouter des informations
Bibliographie de Jacques de Saint Victor   (21)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Que se passe-t-il à droite ? La base militante a placé au second tour des primaires l'offre la plus droitière de toutes les candidatures. Et elle a finalement choisi Valérie Pécresse pour représenter Les Républicains à la prochaine élection présidentielle. Où se situe la présidente du conseil régional d'Île-de-France ? Elle se présente comme une réformatrice expérimentée. Ce qui a constitué l'épine dorsale du sarkozysme la soutient volontiers, mais on remarque que son programme rappelle beaucoup celui de François Fillon en 2017. Libérale et pro-européenne, peut-elle gêner le président Emmanuel Macron si ce dernier se lançait dans la campagne ? Comment s'y prendra-t-elle face à la concurrence de l'extrême droite, alors que dans son propre parti, Éric Ciotti, arrivé deuxième à la primaire, a épousé avec succès une ligne identitaire rappelant celles du RN et d'Eric Zemmour ? Cette campagne pourrait contribuer à redéfinir la droite. Cette dernière, pour satisfaire son bloc d'électeurs traditionnel doit-elle se droitiser encore sur tous les sujets ? S'arrimer à une ligne que certains appellent “nationale-libérale”, au risque de rompre avec un logiciel chiraquien longtemps profitable ? Pour en parler, Guillaumer Erner reçoit Jacques de Saint Victor, historien du droit et des idées politiques, essayiste et critique littéraire et Ludovic Vigogne, journaliste politique à L'Opinion, en charge du suivi de la droite. L'invité des Matins de France Culture. Comprendre le monde c'est déjà le transformer(07h40 - 08h00 - 6 Décembre 2021) Retrouvez tous les invités de Guillaume Erner sur www.franceculture.fr

+ Lire la suite

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   04 mai 2020
Via Appia de Jacques de Saint Victor
L’esprit de flânerie n’est plus à la mode. Trop à l’écart de la vie moderne, des individus « efficaces », des personnalités qui se « dépassent ». Marcher pendant des semaines, courir le marathon, faire du trekking au Népal ; toujours se fondre dans la logique de la performance ; c’est le loisir autorisé de la modernité, voire recommandé. Nous vivons dans le monde de la défonce. Il est devenu tellement banal de le dénoncer. Et pourtant… Cette société a besoin de paradis artificiels pour combler le vide de l’existence. La drogue ou le marathon ; parfois les deux dans le cas du Tour de France.
Commenter  J’apprécie          110
missmolko1   19 février 2020
Via Appia de Jacques de Saint Victor
Moi, je n’ai pas eu tout de suite un coup de cœur pour le Salente, Ici, la terre est plate, poussiéreuse, rocailleuse, l’architecture bizarre; les villes de haute Antiquité, où domine une pierre d’un ocre majestueux, s’oublient derrière d’affreuses constructions de béton, parfois trop colorées, vilaines petites huttes modernes qui masquent les splendeurs du passé, comme pour mieux les protéger. Dans chaque petite cité, il faut partir à la recherche des vieux palais qui se cachent en centre-ville.
Commenter  J’apprécie          90
missmolko1   05 mai 2020
Via Appia de Jacques de Saint Victor
La Méditerranée, en Italie comme en Grèce ou en Corse, est une mer de proximité ; une "mer de voisinage". Ses cotes sont rassurantes ; il y a souvent, dans le lointain, un bout d'île ou d'habitat, comme dans la campagne italienne. Ce n'est pas le grand vide de l'Atlantique.
Commenter  J’apprécie          70
Hekla_38   26 juin 2016
Via Appia de Jacques de Saint Victor
La véritable liberté, ne cessait de me répéter Michela, c'est de pouvoir être soi-même avec l'autre, sans avoir besoin de fuir ou de faire des efforts pour être autre chose que ce que nous sommes.
Commenter  J’apprécie          70
missmolko1   03 mai 2020
Via Appia de Jacques de Saint Victor
A quelques minutes du centre engorgé et des banlieues grouillantes, l'Appia donne l'impression d'un paysage irréel. Vue d'avion, la via antique ne forme qu'une frêle coulée verte au milieu de la cacophonie périphérique moderne. Sur ses pavés, on ne perçoit rien de cette agitation urbaine. Encore faut-il, bien sûr, l'emprunter un jour de semaine et de préférence le matin. Inutile d'y aller un dimanche après-midi ensoleillé, comme je le proposais naïvement à Michela. "On se croirait au jardin du Luxembourg", remâcha-t-elle.
Commenter  J’apprécie          30
myrtigal   10 août 2021
Madame du Barry : Un nom de scandale de Jacques de Saint Victor
Aussi surprenant que cela puisse paraître, la comtesse appartient à cette catégorie, moins rare qu'on ne le croit, de «filles» aux moeurs légères mais dotées d'une grande piété. Dans toutes ses propriétés, on la voit construire une église ou une chapelle, comme à Louveciennes, dans son hôtel de Versailles ou à Saint-Vrain. Elle va y entendre la messe presque tous les matins. Cette conviction lui vient de son éducation religieuse. Mais cette religiosité n'est pas chez la du Barry une simple apparence ostentatoire. Elle se traduira par une charité sincère et méthodique à l'égard des nécessiteux, et de tous ceux pourchassés par le sort (...). Sa grande bonté s'exercera surtout à l'égard de ses proches, en particulier de sa mère, Mme Rançon, dont elle ne rougira jamais dans son succès.

Ces qualités trahissent non seulement sa bonne âme mais aussi l'éducation qu'elle reçut.
Commenter  J’apprécie          20
cinhre   17 mai 2022
Le roman de l'Italie insolite de Jacques de Saint Victor
Mais Roméo et Juliette ont-ils jamais existe ? Et si, tout cela n'était qu'un faux historique, une illusion ? Beaucoup de bruit pour rien, en d'autres termes plus shakespeariens. Ce parcours, cette maison, ce sarcophage, tout serait inventé? Rien ne permet de l'affirmer, ni, bien sûr, de l'infirmer. Il faut y croire.
Commenter  J’apprécie          30
missmolko1   03 mai 2020
Via Appia de Jacques de Saint Victor
Il y a, comme chacun sait, plusieurs Italies. La crise a aggravé le fossé entre celle du Nord et celle du Sud. Une certaine Italie est plus riche que l'Allemagne ; et une autre s'enfonce et souffre à l'image de la Grèce. J'allais partir à la rencontre de celle qu'on appelait justement la Grande Grèce, la Magna Graecia, plus grecque qu'Italienne. Elle fut le berceau de notre civilisation, mais vacille aujourd'hui aux côtés de notre mère et voisine, la Grèce.
Commenter  J’apprécie          20
myrtigal   11 août 2021
Madame du Barry : Un nom de scandale de Jacques de Saint Victor
Ce n'est pas vraiment elle qui lance cette transition du style Louis XV au style néo-classique (...) C'est Madame de Pompadour qui imposera ce style nouveau à la Cour, notamment en supervisant le projet du petit Trianon. Mais cette transition est encouragée par Mme du Barry, par la magnificence de ses commandes qui relancent la production artistique française.

Moins éclectique que la marquise, moins visionnaire, elle exprime cependant l'esprit même de ces secondes Lumières, en ayant su leur donner son inimitable caractère. Le magnifique mécénat de la comtesse du Barry est l'expression, unique et partagée, d'un «esprit», celui de la fin du XVIIIe siècle, mélange de raffinement et de simplicité, dont Louveciennes et le petit Trianon marquent les deux plus belles réalisation. On a su garder la légèreté et la grâce du style Louis XV, en y associant la dignité et la reserve du retour à l'antique. Jamais peut-être dans l'histoire de notre civilisation, on ne retrouvera aussi nettement cette alliance si particulière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jacques de Saint Victor
Iugzi   26 août 2020
Jacques de Saint Victor
Cette Italie perdue fut le berceau d'une humanité première, tendre et cruelle. Depuis des siècles, elle s'abime au contact d'une autre humanité, plus rationnelle, plus efficace, mais guère plus éclairée. La Méditerranée n'a plus confiance en elle; elle fut pourtant la patrie des mythes et de la civilité.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jacques de Saint Victor (128)Voir plus


Quiz Voir plus

JÉSUS CHRIST et les Évangiles

Quel est le lieu de naissance de Jésus?

Ramallah
Philistie
Bethléem
Samarie

20 questions
407 lecteurs ont répondu
Thème : La Bible : Le Nouveau Testament de La BibleCréer un quiz sur cet auteur