AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.35 /5 (sur 37 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Agrégée de Lettres et enseignante, Jacquie Béal se consacre désormais à l'écriture.

Elle vit en Périgord où se situe l'action de son dernier roman, "La dame d'Aquitaine" (2016).

page Facebook : https://www.facebook.com/jacquiebeal/

Ajouter des informations
Bibliographie de Jacquie Béal   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Jacquie Béal
jakakou   24 janvier 2019
Jacquie Béal
Il prit des vêtements secs, un flacon d'eau de vie et un peu de nourriture. Après s'être changé et avoir bu une rasade, il revint vers la maison afin de s'occuper de la jeune fille.Pour avoir vu Mariotte le réchauffer de cette manière quand il avait pris froid, il entreprit de frictionner Mathilie avec l'alcool qu'il avait apporté.

Frotter ses jambes et ses bras ne présenta pas de difficulté, et il le fit avec énergie, mais tout se gâta par la suite. Il savait qu'il devait remonter par les cuisses, les fesses, le ventre et les seins, mais il s'en sentait incapable. Alors qu'il se montrait fier de ses conquêtes féminines, le corps dénudé de cette jouvencelle le laissait plus timide qu'un puceau.
Commenter  J’apprécie          20
Jacquie Béal
jakakou   24 janvier 2019
Jacquie Béal
Sautiquette.

Comme beaucoup d'enfants abandonnés par leur famille ou rendus orphelins par la guerre, cette gamine avait appris à vivre dans la rue. De rapines en débrouillardises, elle avait survécu mieux que d'autres et avait ses entrées partout. Personne ne se méfiait d'elle.

Sautiquette devait avoir treize ou quatorze ans. La malchance l'avait rendue boiteuse et sa démarche saccadée lui avait valu ce sobriquet. Les gens riaient d'elle et de sa claudication. Dans leur bêtise, ils n'imaginaient pas une seconde que cette fille un peu tordue pouvait être intelligente.
Commenter  J’apprécie          20
jakakou   24 janvier 2019
De sang et d'encre de Jacquie Béal
Sautiquette.

Comme beaucoup d'enfants abandonnés par leur famille ou rendus orphelins par la guerre, cette gamine avait appris à vivre dans la rue. De rapines en débrouillardises, elle avait survécu mieux que d'autres et avait ses entrées partout. Personne ne se méfiait d'elle.

Sautiquette devait avoir treize ou quatorze ans. La malchance l'avait rendue boiteuse et sa démarche saccadée lui avait valu ce sobriquet. Les gens riaient d'elle et de sa claudication. Dans leur bêtise, ils n'imaginaient pas une seconde que cette fille un peu tordue pouvait être intelligente.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   18 mars 2018
Le temps de l'insoumise de Jacquie Béal
Le vieux avait l’œil.

Toujours sur le qui-vive, elle se cachait quand elle l’entendait, car les injures pleuvaient, autant que les coups de pied et les coups de poing. Pour les éviter, elle avait appris à ruser. Elle s’enlaidissait. Si un insecte la piquait, elle se grattait jusqu’au sang pour paraître encore plus hideuse. Vêtue de braies raidies par la crasse et d’une chemise poisseuse, elle tenait les regards à distance. Tant qu’elle n’aurait rien d’une fille et serait affreuse, ces hommes en mal de femmes la laisseraient en paix.
Commenter  J’apprécie          10
Jacquie Béal
jakakou   24 janvier 2019
Jacquie Béal
Ce qui attirait l'attention, quand on approchait de l'atelier de maître Vandelle, c'était un bruit régulier, comme si un poids cognait contre une porte en bois qui refusait de s'ouvrir. Une fois ce claquement devenu plus familier, c'était l'odeur qui surprenait. Une odeur forte que Landry ne reconnut pas. Pour la première fois de sa vie, il voyait une presse d'imprimerie.
Commenter  J’apprécie          10
LiseLuceLisent   21 avril 2019
De sang et d'encre de Jacquie Béal
Plus que les discours du maître imprimeur, ce fut cette misère qui poussa Landry à vaincre ses réticences. Alors qu'il avait pensé, au début, que la lecture n'avait d'intérêt que si elle permettait de s'évader en dispensant un plaisir immédiat, il réalisait, de plus en plus souvent, que l'éducation s'avérait une arme plus efficace que les canons contre la servitude.
Commenter  J’apprécie          10
jakakou   24 janvier 2019
De sang et d'encre de Jacquie Béal
Depuis le haut de la colline, ils pouvaient voir l'immense prairie où devait se dérouler la bataille. Pour leur malheur, Monluc les attendait de pied ferme avec son armée. Il avait l'intention d'en découdre avec eux et d'en finir une fois pour toutes avec ces huguenots aquitains qui voulaient imposer une religion qui lui faisait horreur.
Commenter  J’apprécie          10
Artelode   13 février 2018
Le temps de l'insoumise de Jacquie Béal
La licorne était contre son cœur, et, furtivement, Ysolda vérifiait parfois si elle était toujours là. Dans un coin, il y avait un signe, celui de la canne brisée, et cela l’inquiétait.

Pourquoi avait-on dessiné et redessiné cet animal étrange jusqu’à la perfection ? Quelques-uns des fragments avaient été brûlés, d’autres simplement roussis. Pourquoi avoir voulu les faire disparaître ? Certains traits avaient été si parfaitement exécutés qu’Ysolda ne pouvait imaginer que leur auteur eût pu les honnir au point de vouloir les détruire. La recherche de la forme idéale poussée à ce point était plus proche de la démence que de la raison.

Quand elle avait découvert ces ébauches, elle avait compris qu’on les avait rangées avec soin. Leur auteur s’était-il ressaisi au dernier moment ?
Commenter  J’apprécie          00
xalimir   15 janvier 2017
La dame d'Aquitaine de Jacquie Béal
Le duc avait pris soin de faire allumer un feu pendant qu'il prenait son bain, et la chambre aurait pu paraître accueillante à n'importe qui d'autre, mais à cette heure tardive, Altaïre n'y vit que des ombres rendues mouvantes par les flammes et le vacillement de la lueur des chandelles.
Commenter  J’apprécie          11
Artelode   13 février 2018
Le temps de l'insoumise de Jacquie Béal
Ils voletaient sous son pinceau, ils ouvraient le bec pour chanter, ils picoraient. Plus une créature était petite et modeste, plus Ysolda la dessinait dans les moindres détails. La table de la pièce commune était encombrée de tous les minuscules morceaux de parchemin qu’elle récupérait dans l’atelier. Pour ne rien perdre du peu d’espace qu’ils offraient, elle dessinait sur leur face et sur leur revers. Ici, une petite fleur de bleuet, aux pétales si fins et contrastés, plus vrais que nature, qu’on s’attendait presque à respirer le parfum qu’elle exhalait. Là, une fleur de genêt au jaune éclatant, ou un coquelicot.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Des titres colorés

De quelle couleur est la Dame qui rend visite à Oscar dans le roman d'Eric Emmanuel Schmitt ?

Bleue
Blanche
Rouge
Rose

12 questions
5577 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature étrangère , couleurCréer un quiz sur cet auteur

.. ..