AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.55 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) le : 11/10/1936
Biographie :

James M. McPherson (11 octobre 1936) est un historien américain qui a écrit de nombreux ouvrages sur l'histoire des États-Unis d'Amérique dans la seconde moitié du XIXe siècle en général et sur la guerre de Sécession en particulier. Il a été professeur à l'université de Princeton.

Battle Cry of Freedom, livre fondamental sur le sujet, est salué dès sa parution en 1988 et reçoit le Prix Pulitzer 1989 dans la catégorie histoire. L'ouvrage a été traduit en français et piublié dans la collection Bouquins, chez Robert Laffont, en 1991, sous le titre La Guerre de Sécession (1861-1865

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Walktapus   17 août 2013
La guerre de Sécession, 1861-1865 de James M. McPherson
L'élection de 1860 est un cas unique dans les annales de la politique américaine, car la campagne se réduisit à deux duels bien distincts : Lincoln contre Douglas dans le Nord, et Breckinridge contre Bell dans le Sud. Les républicains n'avaient même pas de liste dans dix Etats du Sud où leurs orateurs n'auraient pu récolter qu'un habit de goudron et de plumes - sinon pire - s'ils avaient osé s'y risquer.
Commenter  J’apprécie          120
Walktapus   25 août 2013
La guerre de Sécession, 1861-1865 de James M. McPherson
(...) un homme d’allure aussi peu martiale que possible, issu d’une famille sans distinction, sorti de West Point plutôt dans les derniers ; il avait dû démissionner de l’armée en 1854 pour cause d’ivrognerie et avait essuyé plusieurs échecs dans la vie civile, avant de se porter volontaire au service de l’Union en 1861. (...) sa promotion au grade de général de brigade lui parvint par l’entremise du membre du Congrès de sa circonscription et du gouverneur de l’Illinois, qui râclaient les fonds de tiroir pour tâcher de trouver des officiers capables d’encadrer la masse bien peu maniable des volontaires de l’Illinois. Sans réputation ni guère d’avenir, Grant devait s’élever jusqu’au rang de général de corps d’armée et commandant suprême des armées de l’Union, avant de devenir président des Etats-Unis.
Commenter  J’apprécie          50
Walktapus   04 septembre 2013
La guerre de Sécession, 1861-1865 de James M. McPherson
Les jeunes de l’Ouest, habitués à la vie au grand air, se considéraient comme des soldats plus coriaces que leurs homologues efféminés « à col de papier », mais à vrai dire, les employés de bureau et ouvriers « aux visages blêmes » de l’Est se montrèrent plus résistants aux maladies qui ravageaient les camps que les soldats originaires de l’Ouest et plus capables, au combat, d’encaisser et d’infliger les coups. Si on prend la guerre dans son ensemble, le taux de mortalité par maladie fut de quarante-trois pour cent plus élevé chez les soldats de l’Union venant d’Etats situés à l’ouest des Appalaches que chez les «femmelettes» de l’Est, alors que ces derniers connaissaient un taux de mortalité au combat de vingt-trois pour cent supérieur à celui des soldats de l’Ouest.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox