AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.23 /5 (sur 112 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Long Beach, Californie , le 20/09/1950
Biographie :

James Paul Blaylock est un écrivain américain de science-fiction.

Il a étudié à California State University, Fullerton , et a obtenu une maîtrise en 1974. Il enseigne l'écriture créative à l' université de Chapman.

Avec Tim Powers et K.W. Jeter, il est à l'origine du steampunk, un genre littéraire qui regroupe tous les romans se déroulant dans un XIXe siècle alternatif.

James P. Blaylock écrit en 1986 Homunculus, récit barré autour d’une créature étrange que convoitent de multiples personnages dans le XIXe siècle londonien.

Lauréat du Prix Philip K. Dick et du World Fantasy Award, James P. Blaylock est un talent à part dans l'univers du fantastique américain. Sa caractéristique majeure : l'excentricité. Doué d'un humour loufoque et d'un sens de l'improviste sans pareil, il emmène son lecteur dans un univers merveilleux et burlesque.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Musardise   17 juillet 2016
Homunculus de James P. Blaylock
La négligence donnait un aspect sordide aux maisons qui bordaient l'étroite portion de Pratlow Street encastrée entre Old Crompton et Shaftesbury. Si les ans et les intempéries adoucissaient parfois l'austérité de certaines façades en leur apportant la patine artistique subtile de la nature, ce n'était pas le cas en ce lieu. Ici et là, des volets pendaient devant des fenêtres plongées dans l'obscurité, leurs lattes retenues par des clous et des vis rouillés. On avait autrefois effectué une tentative pour égayer la devanture d'une boutique, mais le peintre chargé de cette tâche aimait les couleurs ternes. Détail plus important encore, il était décédé vingt ans plus tôt. Cette initiative donnait à la rue un aspect encore plus inhospitalier, ne fût-ce que par le peu de soleil qui filtrait entre les immeubles tombait en averses de squames fragiles à la moindre intempérie.
Commenter  J’apprécie          190
PauseEarlGrey   27 juin 2016
Homunculus de James P. Blaylock
Bill Kraken n'est pas du genre à limiter ses sources d'information. Tous les livres nous apportent quelque chose. Et les idées, si vous me suivez, sont comparables à des haricots tassés dans un bocal. Innombrables. Mais la Terre ne mesure qu'un nombre donné de milles. Je me suis fixé pour but de l'explorer et la science est pour ainsi dire mon moyen de transport.
Commenter  J’apprécie          30
Benco67   22 avril 2014
Homunculus de James P. Blaylock
Il s'agit de la première phrase du livre:



Au-dessus de St. George's Channel des nuages aussi denses que de la laine cardée s'incurvaient en un arc qui partait de Cardigan Bay, surplombait Strumble Head et Milford Haven et dissimulait le ciel à l'aplomb de Swansea et de Cardiff.
Commenter  J’apprécie          30
Seraphita   30 mai 2010
Le Temps fugitif de James P. Blaylock
Langdon St. Ives, savant et explorateur, resserra l’épaisse couverture d’alpaga sur ses épaules et contempla l’immense étendue de plateaux rocheux et de pics volcaniques dentelés. L’étoffe serrée de laine couleur ivoire coupait le vent sec et glacial qui soufflait sur les quatre-vingts kilomètres de Courant Côtier Péruvien qui prenait naissance dans l’Antarctique et remontait du Golfe de Guayaquil jusqu’au versant pacifique des Andes Péruviennes. Un fleuve large et paresseux, gris-vert sous le ciel bas, serpentait au milieu des vastes prairies alentour. Amarré tel un vaisseau d’un autre monde parmi les herbes touffues et les buissons de tola, un minuscule dirigeable paré d’argent par le soleil de l’après-midi arborait les couleurs de l’Union Jack au bout d’un mât de fortune. Aux pieds de St. Ives, la crête jonchée de débris d’un volcan, le Mont Cotopaxi, dont le cratère brillait comme le fourneau d’une pipe énorme au fond de deux mille pieds de roc zébrés de fissures fumantes.
Commenter  J’apprécie          10
Arthur409   02 août 2017
La Machine de Lord Kelvin de James P. Blaylock
Nous nous retrouvâmes donc assis dans la chambre de St Ives à faire circuler des bouteilles de bière débouchées jusqu'à ce que le professeur en arrive à Parsons et dise :

- Vous êtes un inflexible buveur d'eau, n'est-ce pas ?

- Votre mémoire est admirable, Monsieur. L'eau, c'est le pain et le sel de la vie.

- Et j'ai justement une bouteille d'eau de source ici même, dit St Ives en décapsulant ledit objet.

Parsons était ravi. Il prit le verre dans lequel St Ives lui servit une mesure d'eau, que le secrétaire fit tournoyer comme sil s'agissait de goûter du scotch, du bourgogne ou toute autre substance buvable. Puis il l'éclusa joyeusement et fit claquer ses lèvres en connaisseur, fronçant aussitôt les sourcils.

- Amère, dit-il. Française, sans doute.Une chance que je sois assoiffé après la petite échauffourée de ce soir.
Commenter  J’apprécie          10
Annicklecture   21 mai 2019
Homunculus de James P. Blaylock
Une planche à disséquer sur laquelle était cloué un énorme crapaud écorché avait été déplacée par le vieillard. Elle se trouvait à présent à même le sol, près d'une liasse de notes diverses, d'une bouteille d'encre et d'une plume d'oie. Le bossu posa la carpe près du corps et retira son pardessus détrempé sans rien dire. De rage, Shiloh tendit le bras et repoussa le poisson qui tomba sur le batracien. Le geste était violent et la table trembla. Les ossements de Joanna Southcote s'entrechoquèrent et sa mâchoire se referma en claquant, peut-être afin d'admonester son fils pour sa maladresse.
Commenter  J’apprécie          10
Seraphita   30 mai 2010
Le Temps fugitif de James P. Blaylock
La pluie tombait depuis des heures et la route du Nord n’était plus qu’un ruban de boue dans les ténèbres. La berline rebondissait et tanguait d’un bord à l’autre de la chaussée, mais cependant Langdon St. Ives répugnait à ralentir l’allure. Il tenait les rênes d’une main ferme et scrutait la nuit par dessous le rebord de son chapeau qui dégoulinait d’eau. Ils étaient à deux miles de Crick, où ils pourraient trouver des chevaux frais – si cela s’avérait encore d’utilité une fois là-bas.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   17 mai 2018
Reliques de la nuit de James P. Blaylock
« Que dit un éléphant en regardant un homme à poil ? » Il y avait eu un silence, surtout gêné. Klein l’aurait tuée, à ce moment-là. Puis, avec un sourire fripon, elle avait donné la réponse, ou ce qu’elle croyait, dans son souvenir, être la réponse : « Comment vous faites pour respirer avec une si petite queue ? »

Le silence s’était prolongé de cinq minutes, puis les rires avaient fait explosion. Les gens riaient si fort qu’ils renversaient le contenu de leur verre sur la moquette. Un homme avait eu des douleurs dans la poitrine et il avait fallu l’étendre sur un canapé jusqu’à ce qu’il puisse prendre son comprimé de nitrite pour remonter son cœur défaillant. La blague de Klein sur Begin était oubliée, bien que tout le monde lui ait dit, par la suite, quand il en avait reparlé, qu’elle était super.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 mai 2018
Reliques de la nuit de James P. Blaylock
Les mots « monogame endurci » résonnaient encore à ses oreilles, aussi discordants que la présence de la flûte sur le parquet du salon. D’une certaine manière, il avait voulu plaisanter, mais ces paroles avaient sonné un peu trop comme de l’affectation mal placée, comme s’il avait choisi – c’était le terme utilisé par Beth – de s’offusquer. Il n’avait jamais vu la chose sous cet angle jusqu’ici. Il était plus facile, presque toujours, de faire retomber la faute sur sa femme.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 mai 2018
Reliques de la nuit de James P. Blaylock
On ne faisait pas des affaires en disant la vérité. Pas ce genre de vérité-là en tout cas. Il existait une vérité plus vaste, en rapport avec l’inévitabilité des choses. Le mieux que l’on pouvait faire, c’était d’en donner aux gens pour leur argent. Ils arrivaient en ce moment, tous ces citadins qui fuyaient leurs putains de villes à la recherche d’un peu d’oxygène.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Harry Potter : Le Quidditch

Combien y a-t-il de joueurs dans chaque équipes ?

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20

15 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , imaginaire , harry potter 1Créer un quiz sur cet auteur
.. ..