AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.79 /5 (sur 19 notes)

Nationalité : Slovaquie
Né(e) à : Prague , le 4/08/1962
Biographie :

Jáchym Topol est un écrivain, poète et musicien tchèque contemporain, appartenant à la littérature underground tchèque, et fondateur du périodique littéraire Revolver Revue.

Jáchym Topol est issu d'une famille littéraire bien connue. Son père, Josef Topol, est dramaturge, poète et traducteur de Shakespeare.
Les débuts littéraires de Jáchym sont des chansons pour le groupe de rock Psí vojáci (les soldats chiens), mené par son jeune frère, Filip, à la fin des années 70 et au début des années 80. Il écrit également pour le groupe Národní třída.
En 1982, il co-fonde la revue samizdat Violit, et en 1985 la Revue Revolver qui est spécialisée dans la littérature tchèque moderne. À cause des activités de dissident de son père, Jáchym ne peut pas entrer à l'université. Après son baccalauréat, il fit plusieurs petits métiers. Il est emprisonné plusieurs fois pour de courtes périodes. Il est également un des signataires de la charte 77.
Jáchym participe à la Révolution de velours en 1989, en publiant une feuille indépendante, (Informační servis), qui deviendra plus tard l'hebdomadaire Respekt. Il est le rédacteur en chef de Revolver Revue jusqu'en 1993. Il fait toujours partie de la rédaction de Respekt.
Il a aussi écrit les paroles de trois albums de la chanteuse Monika Naceva : Moznosti tu sou (Il y a une chance, 1994), Nebe je rudý (Le ciel est rouge, 1996), et Mimoid (1998).
À présent, Jáchym Topol vit à Prague avec sa femme et ses deux filles.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Glaneurdelivres   27 février 2021
Une personne sensible de Jáchym Topol
Cette Monika. Elle est baignée de lumière. Ses anneaux, ses clous, ses boucles d’oreilles, tous ses ornements barbares étincèlent et jettent leurs feux. Quand elle pivote en s’habillant, ils la reluquent. Pendant un instant

on n’entend plus que le grincement du ventilateur et le bourdonnement

des insectes, comme dans la salle des machines de l’éternité.

Monika a la peau écorchée de quelques petits boutons, le nez un peu retroussé, elle n’a plus vingt ans, loin de là même, mais qui voudrait des gamines ? Une déesse, c’est mieux.

Heureusement qu’elle est habillée. Les regards des deux frangins sont littéralement aimantés à elle, comme les tournesols suivent le soleil.

Elle ne s’en rend même pas compte. Normal. Elle a fait ses classes

derrière une vitrine à Amsterdam, et là-bas les filles sont nues toute la sainte journée.
Commenter  J’apprécie          136
Glaneurdelivres   26 février 2021
Une personne sensible de Jáchym Topol
Prague-Est, ce kaléidoscope, tantôt disloqué en essaims de cabanes, tantôt lotissement de villas somptueuses venues d’une autre époque, où les terrains des bords de la Sázava proches de la capitale comblaient les goûts de luxe de riches cosmopolites. Clôture contre clôture, elles coexistent avec des immeubles ouvriers du temps des camarades*, et juste un peu plus loin s’élèvent au milieu des orties des fermes en ruine fourmillant de marmaille tsigane et dont les murs écorchés et fissurés ressemblent à la peau d’un iguane.



*(communistes)
Commenter  J’apprécie          122
Glaneurdelivres   26 février 2021
Une personne sensible de Jáchym Topol
Ils mangent. Gloutonnement. Et ils regardent autour d’eux.

Le moinillon cherche Gérard qui lui échappe sans cesse.

Oui, Gérard Depardieu évolue de façon juvénile et majestueuse dans la clairière, un peu à la façon des faunes mythiques. Il saute et gambade dans les hautes herbes, tantôt il se baisse et scrute la forêt, une jambe en l’air… tantôt il cueille une fleur en pleine course. Et le moinillon s’évertue en vain à le suivre. Le Maître déjoue sans mal les tentatives d’interception, la couleur sable de ses cheveux se fond harmonieusement dans les rayons du soleil déclinant, lequel, tel une immense boule, roule sur la prairie.

Et Gérard, déjà dans l’ombre des arbres géants, danse, danse…

Hé, regarde-moi un peu ce fessier ! Un vrai toréador !
Commenter  J’apprécie          92
Glaneurdelivres   20 septembre 2020
Missions nocturnes de Jáchym Topol
D’accord, d’accord, j’ai cafouillé. Les flics, je les emmerde, le tribunal qui m’importe, c’est celui qui siège, depuis la première cellule vivante, depuis l’aube de l’humanité. Bouteille après bouteille, tu as transformé ton cerveau en éponge, ma fille, mais il est encore temps, avant l’heure, c’est pas l’heure, cher jury. Je vais sortir de là. Nom de dieu, je ne suis pas dans un asile de fous soviétique, mais dans une institution sérieuse d’Europe centrale pour mères alcooliques tueuses. J’irai les chercher, à quatre pattes s’il le faut, mes petits. Sans me poser de questions, un peu comme une louve.

(p.66-67)
Commenter  J’apprécie          90
Glaneurdelivres   12 octobre 2020
Missions nocturnes de Jáchym Topol
C’est Proskova qui pleure, une sale vieille qui ressemble à un morceau de beurre informe et rance, emballé dans des tissus noirs, un bout de beurre fendu de rides… elle pleure, elle pleure, Ferdinandka. Une vieille moustachue aux yeux perçants et au nez aigu comme un bec, une petite vieille futée à l’air de lutin, la soutient par le coude gauche. Sur l’autre flanc de la gigantesque Proskova se tient la vieille Skvorova : Arrête de pleurer comme ça, tu vas te rendre folle…

(p.133)
Commenter  J’apprécie          92
Jáchym Topol
Nierika   09 août 2020
Jáchym Topol
Plus personne ne réfléchissait à la société comme à une bête monstrueuse, il s'agissait de tenir le coup, en portant la bête en soi. Parfois en hurlant. Chez soi, il n'y avait que les murs qui attendaient, plus peut-être la personne avec qui on vivait. A tous les coups, il y aurait un film d'épouvante à la télé. Qu'on se réveille ici ou là, seul ou à côté de quelqu'un, de toute façon on serait toujours soi, et rien d'autre.
Commenter  J’apprécie          80
Nierika   09 août 2020
Ange exit de Jáchym Topol
Pour les clients, la littérature et la philosophie étaient des sujets de conversation jusqu'à leurs dix-sept ans. Ceux qui éprouvaient encore le besoin d'en parler plus tard le faisaient ailleurs. Ici on jouait aux dés et on lisait la presse à scandale. Parce que la vie, quelque fois, on était juste bon à la supporter.
Commenter  J’apprécie          20
Claire45   04 janvier 2015
Ange exit de Jáchym Topol
Les anciens compagnons des services de psychiatrie, des postes de police et des manifestations tentaient de communiquer, le vendeur de drogues avec le fonctionnaire du ministère, chacun dans sa novlangue. Tous avaient vu leur monde s'effondrer, chacun avait dû reconstruire le sien ailleurs.
Commenter  J’apprécie          10
Claire45   04 janvier 2015
Ange exit de Jáchym Topol
Il observait le sang qui tombait des nuages.

Il voyait le ciel rouge au-dessus du carrefour de l'Ange, déchiré par des trains de nuages enroulés les uns dans les autres. P.70
Commenter  J’apprécie          10
artonymous   28 juin 2013
Ange exit de Jáchym Topol
“Tous ceux-là seront morts et ta haine et ta peur sont fortes, si puissantes qu’elles veulent exploser et veulent te déchirer : Le jour venu tout ce tu as mangé se recuira en toi.”
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

le Roi Arthur de Michael Morpurgo

Pourquoi le jeune garçon se retrouve-t-il piégé au milieu de l'océan?

Il voulait aller pêcher à la crevette
il voulait assister aux grandes marées d'équinoxe de printemps
il voulait accéder au rocher de Great Ganilly pour remporter son pari

20 questions
2735 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur