AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.19 /5 (sur 65 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jean-Baptiste Ferrero est romancier. S'il a écrit plusieurs romans policiers mettant en scène son personnage fétiche, Thomas Fiera, il se consacre également à d'autre types de romans, à la lisière du réalisme magique et de la fable philosophique, comme "Animus" publié chez Ramsay ou "Eden" qui reste à paraître.

Comme la vie, ses romans mêlent souvent le rire et les larmes, la farce et le tragique, le fantastique et le réalisme le plus cru.

Il est diplômé en philosophie à l'Université Paris Sorbonne (Paris 4) en 1984 et en communication à l'Université Sorbonne Nouvelle (Paris 3) en 1988.

Ancien Directeur général de JPG Conseil, il est Directeur de la communication au SYAGE depuis 2012.

Source : http://fr.viadeo.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Baptiste Ferrero   (15)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (158) Voir plus Ajouter une citation
RomansNoirsEtPlus   18 octobre 2021
Au nom du père de Jean-Baptiste Ferrero
La déco luxueuse et ostentatoire proclamait à la fois la fortune et l’absence de sens esthétique du propriétaire des lieux, dont les choix décoratifs correspondaient à la version friquée du coucher de soleil en canevas. Le moindre bouton de porte, le plus infime bibelot vous agressait l’œil et beuglait : j’ai du pognon, un goût de chiotte, et je vous emmerde.
Commenter  J’apprécie          70
Aunryz   14 septembre 2015
Huit histoires de fantômes - la petite voix des morts de Jean-Baptiste Ferrero
Il faut dire que dans ma famille on est tous un peu fêlés, bizarres, branques, pas finis ou du moins pas comme il aurait fallu.



On voit des choses. On entend des choses. On sent des choses.



J’ai une frangine qui fait tourner les tables et qui pourrait sans doute faire de la mayonnaise rien qu’en regardant des œufs.



Ma mère causait aux fantômes et j’ai une aïeule qui était sorcière, là–bas, en Espagne.



Un peu lourd comme hérédité non ?



http://wp.me/p5DYAB-1lu
Commenter  J’apprécie          230
Aunryz   27 août 2015
Huit histoires de fantômes - la petite voix des morts de Jean-Baptiste Ferrero
Le monde est une vaste chambre pleine de recoins, de cachettes et d’ombres où se dissimulent des ombres.



http://wp.me/p5DYAB-1fe
Commenter  J’apprécie          190
PostTenebrasLire   01 octobre 2013
Mourir en août de Jean-Baptiste Ferrero
vous savez comment sont les chats : exigeants, susceptibles et narcissiques. Comme tout le monde quoi !
Commenter  J’apprécie          160
PostTenebrasLire   09 octobre 2021
Au nom du père de Jean-Baptiste Ferrero
— J’ai toujours eu envie qu’on parle, toi et moi… Mais je n’osais pas. Je n’osais jamais te parler.

— Je sais. C’était pareil avec mon père et lui sans doute avec le sien et ainsi de suite jusqu’à ce foutu cabrón d’Adam certainement
Commenter  J’apprécie          10
Bouvy   26 octobre 2019
Banlieue Est de Jean-Baptiste Ferrero
C’est qu’il ne faudrait pas que ces putains de pauvres oublient un seul instant leur place et les comportements adéquats que l’on attend d’eux : honte, humilité, reconnaissance, discrétion absolue, silence. Le bon pauvre se tait. Surtout s’il est assisté. Et pour qu’il se taise, quoi de mieux que de lui flanquer à tout bout de champ à la gueule sa pauvreté, l’étroitesse de sa vie, la mocheté de son environnement et son absence totale de perspective.
Commenter  J’apprécie          101
PostTenebrasLire   07 octobre 2021
Au nom du père de Jean-Baptiste Ferrero
Le passé ne s’efface pas. Ce sont les souvenirs qui s’effacent et après, c’est nous qui nous effaçons.
Commenter  J’apprécie          30
Bouvy   19 avril 2020
Animus de Jean-Baptiste Ferrero
Le fascisme n’est que le prolongement logique de la guerre. Après avoir chosifié les combattants, on chosifie la société tout entière. Le fascisme n’est que le moyen trouvé par le capitalisme pour réaliser son rêve ultime : la fourmilière. À la fourmilière brune fait face la fourmilière rouge. Entre ces deux masses amorphes et inconscientes, quelle place restera-t-il aux humanistes ? Quelle place restera-t-il aux gens ?
Commenter  J’apprécie          90
PostTenebrasLire   30 septembre 2013
Mourir en août de Jean-Baptiste Ferrero
— Je me soucie de morale, pas de moralité ; c’est à dire de ce qui est bien et non de ce qui est convenable.
Commenter  J’apprécie          100
PostTenebrasLire   13 novembre 2013
Harcèlement de Jean-Baptiste Ferrero
Dénier à l’autre sa liberté, son identité n’est qu’une façon plus ou moins symbolique de le détruire
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Ces phrases qui sont des titres de romans.

Thierry Jonquet a publié "Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte." Cette phrase est un vers d'un poème écrit par :

Louis Aragon
Victor Hugo
Paul Eluard
Alphonse de Lamartine

20 questions
171 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..