AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.17 /5 (sur 3 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Domps , le 06/01/1906
Mort(e) : 1977
Biographie :

Jean Blanzat, né en 1906 et décédé en 1977, est un romancier français, membre de la Résistance.

Après des débuts littéraires remarqués dans la revue Europe en 1929 dans laquelle il publie son premier récit en 1930, Enfance, Jean Blanzat publie son premier roman, À moi-même ennemi chez Grasset. Résistant au sein du Groupe du musée de l'Homme, Blanzat est l’un des premiers membres du Comité national des écrivains, aux côtés de Jean Paulhan. Durant l'Occupation, il poursuit son activité romanesque et reçoit en 1942 le Grand Prix du roman de l'Académie française pour L'Orage du matin. À la Libération, Jean Blanzat devient directeur littéraire des Éditions Grasset (1945-1953). Il est ensuite membre du comité de lecture chez Gallimard et rédige par ailleurs une chronique littéraire au Figaro (1946-1960). Il obtient encore le Prix Fémina pour son roman Le Faussaire (1964).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gill   20 juillet 2012
La Gartempe de Jean Blanzat
Mathilde et son mari ont été laissés par la guerre et l'exode dans un village au cœur de la campagne limousine. Ils y restent à la fois séduits et enlisés.

Un autre "replié", Ludovic, vit non loin d'eux, et comme eux il se perd dans cette solitude terrienne qui ramène sans cesse l'âme à son angoisse.

Épris d'une jeune paysanne inaccessible, Ludovic tente inconsciemment de "transporter l'amour vrai dans l'amour faux".

Il cède à l'attirance sensuelle de Mathilde. Celle-ci aime son mari. Pourtant, elle s'abandonne, poussée par une inquiétude sensuelle qu'exaspère le sentiment de la mort partout présente ici, dans la luxuriance de l'été comme dans la stérilité de l'hiver.

L'impitoyable vérité de la nature contraint les amants a reconnaître leur mensonge.

Cela n'est que l'enveloppe du drame. Son contenu - inexprimable, et que Jean Blanzat oblige pourtant d'affleurer en tissant autour des personnages et des paysages une espèce d'incantation - c'est l'horreur dont souffre la créature passagère confrontée à la vie de la nature et consciente d'en être exclue.

Cette durée, cette autre vie qui emporte la nôtre en lui restant indifférente, une rivière -réelle - les personnifie : "La Gartempe" où tout se reflète et se mesure à l'éternité.

(quatrième de couverture de l'édition parue à la "Nrf" en 1957)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
gill   20 février 2012
Le Faussaire de Jean Blanzat
Une nuit d'hiver, dans un coin de province, le plus loin possible du regard de "l'autre", le démon rappelle à la vie quelques morts d'un cimetière de campagne. Il prétend les rendre, s'ils le veulent, à la condition des vivants qu'ils furent. Effectivement, chacun retrouve son existence, oublie la mort, se comporte comme avant et tâche de renouer avec son passé.

Or, le démon, le faussaire a trompé chacun. Ces vivants provisoires, ils sont sans le savoir diversement marqués. En eux, dans un innommable compromis, la mort et la vie coexistent. C'est ce que, dans de dramatiques confrontations, les vrais vivants ont à découvrir.

Rien ne se voudrait moins gratuit que cette histoire. Elle s'attache, en chaque détail, à la réalité la plus concrète, celle des êtres, du pays, de la saison, de l'heure. La mort incarnée, présente, est mêlée au réel quotidien. Elle altère ou détruit les rapports humains, elle rend vain jusqu'au désespoir.

Le cas étrange et surréel de la dernière victime, illustre particulièrement le drame de l'âme humaine, condamnée à ne pas mourir.

"Le faussaire" est donc un roman de révolte contre la condition humaine, telle que nous la subissons et telle que tentent de la justifier les religions et les croyances régnantes.

De là sa violence, sa cruauté parfois insoutenable, son rythme de colère, son désespoir. Mais aussi, dans un envers inséparable, son amour des hommes, son humble soumission aux choses naturelles qui contiennent tout.

(quatrième de couverture - Édition parue à la NRF en 1964)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouver l'auteur francophone de roman policier

Mes deux héros principaux le commissaire Franck Sharko et l'inspectrice Lucie Henebelle sont maintenant en couple. Mes romans ont des bases scientifiques. On a même dit que j'avais anticipé la pandémie dans le roman "Pandemia". Tous mes livres sont très attendus, Je suis, Je suis ....

Alexis Aubenque
Olivier Barde-Cabuçon
Maxime Chattam
Frédéric Dard
Charles Exbrayat
Sophie Henaff
Jean-Christophe Grangé
Gaston Leroux
Leo Malet
Ian Manook
Bernard Minier
Olivier Norek
Jean-François Parot
Georges Simenon
Franck Thilliez
Fred Vargas

16 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , français , humourCréer un quiz sur cet auteur