AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.23 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal, Québec , 1948
Biographie :

Après ses études classiques chez les Sulpiciens, Jean Bouchart d`Orval a complété des études en physique et en génie nucléaire à l'Université de Montréal, puis il a travaillé pendant dix ans pour Hydro-Québec.

Pendant tout ce temps, il se posait des questions plus fondamentales que celles auxquelles la science et même la pensée peuvent répondre.

Après de nombreux séjours dans l’Himalaya indien, c’est en Occident qu’il a continué d'approfondir sa démarche et que se réactualisa de plus en plus l'intuition fondamentale de l'existence qui l'avait saisi dès l'adolescence.

Depuis plus de vingt ans, Jean Bouchart d'Orval écrit des livres et propose des rencontres publiques qui sont autant d'invitations à une exploration fondée sur le pressentiment de la joie sans cause et son actualisation dans la vie.

Il ne se réclame d'aucune école en particulier, mais sa pensée est modulée par l’intuition de la non-dualité.

site:
http://www.jeanbouchartdorval.com/
+ Voir plus
Source : http://www.jeanbouchartdorval.com
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
Danieljean   04 octobre 2015
Au coeur de l'instant. Soudain la joie de Jean Bouchart d'Orval
Il y a des milliards de pauvres sur terre.Donnez-leur à manger,à boire,éduquez-les,donnez leur assez d'argent:vous verrez qu'ils ne seront pas plus heureux.La preuve?Nous avons tout cela ici et nous nous plaignons toujours.Le malheur des êtres humains n'est pas lié à leur situation de vie,il est lié à leurs pensées.Or,les occidentaux repus pensent énormément...Ils s'ennuient beaucoup.Pourquoi souffrons-nous tant alors que,matériellement,nous sommes les plus choyés?

Les gens se pleignent de toutes sortes de manières.A première vue,ils n'en donnent pas l'air.Mais si vous bavardez quelques minutes avec eux,vous voyez tout de suite que leur vie est une longue complainte.
Commenter  J’apprécie          90
Danieljean   07 février 2016
Le secret le mieux gardé de Jean Bouchart d'Orval
Étonnant , Stupéfiant, Bouleversant.



La pensée ne parviendra sans doute jamais

à trouver le mot puissant et juste à souhait

pour nommer sa surprise face au dévoilement

du secret le mieux gardé qui soit.



Secret infiniment intime, bien sûr,

mais aussi le plus universel qui soit !

Que si peu d'entre nous encore

aient réalisé et pensé cette formidable vérité si proche

paraît invraisemblable, renversant, proprement inouï.



Cela demeure

sans contredit le fait marquant de l'histoire de l'humanité

jusqu'à maintenant,

car c'est le manque de la pensée qui a donné

le ton à tout ce qui a été jusqu'à nos jours.
Commenter  J’apprécie          70
Danieljean   15 septembre 2015
Reflets de la Splendeur-Le shivaïsme tantrique du Cachemire de Jean Bouchart d'Orval
"Les commentateurs modernes parlent souvent de la liberté absolue de Siva. Mais Siva n’est pas « libre », il est Siva ! Alors pourquoi parle-t-on tant de sa liberté ? Tout simplement parce que nous sommes complètement imprégnés de notre asservissement et que Siva (la Lumière consciente, notre vraie nature) n’est pas asservi ; à cette absence d’asservissement, cette absence de bornes, nous donnons le nom de liberté. Mais de quoi Siva pourrait-il être libre alors que rien n’existe qui n’est Lui ? Même notre asservissement n’est autre qu’une expression de sa spontanéité. Nous ne pouvons imaginer qu’une liberté individuelle, cette caricature si exacerbée à notre époque. La Lumière consciente est liberté-spontanéité (svatantrya) : comment pourrait-il y avoir le moindre obstacle au déploiement de son énergie, puisqu’autre qu’elle n’existe pas ? Notre fantasme de liberté individuelle nous vient, bien sûr, de la nostalgie de notre vraie nature spontanée et de cette énorme confusion entre ce que nous sommes (l’Identité absolue) et l’image de nous-mêmes que nous avons forgée à travers nos années. Nous définissons notre illusoire liberté individuelle en fonction des obstacles possibles, mais quel obstacle pourrait surgir pour l’Unique ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   04 octobre 2015
Au coeur de l'instant. Soudain la joie de Jean Bouchart d'Orval
On reconnaît toujours l'arbre à ses fruits.La religion,c'est la peur,et le résultat en est la violence:la religion a été à l'origine et au cœur de haines, d'exactions, de guerres, de luttes et de conflits sanglants depuis des milliers d'années et c'est loin d'être terminé,comme vous le voyez.

La religion est une calamité symptomatique de l'âge sombre de la terre;mais ce ne sont pas les religions elles-mêmes qu'il faut éliminer,c'est l'ignorance et la peur de l'être humain.La religion perd sont emprise là oû l'ignorance recule.
Commenter  J’apprécie          62
Danieljean   17 septembre 2015
Dans l'ombre du sphinx : L'Egypte, la Grèce et le destin de l'Occident de Jean Bouchart d'Orval
Toute maladie naît d’une perception de la réalité qui engendre un déséquilibre au niveau biologique. Et toute personne malade est un programmateur qui s’ignore et qui réécrit face à un stress, son histoire afin de pouvoir survivre
Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   15 mars 2016
Au coeur de l'instant (1CD audio) de Jean Bouchart d'Orval
Même si nous y travaillons très fort chaque jour, nous n’échapperons pas à la joie qui luit au cœur de l’instant, car elle est notre vraie nature. Ce que nous cherchons n’est pas un état. Ce n’est pas quelque chose à conserver. C’est ce qui est perçu clairement quand on n’a plus rien à conserver, à porter, à assurer. Il n’y a que maintenant et tout ce qui vous semble être autre, ailleurs ou plus tard est une histoire racontée par la pensée tributaire des images.

Il n’y a rien à préparer, aucune stratégie à élaborer. Ce qui est donné au regard n’est pas quelque chose à éliminer pour se sentir mieux. Se préparer, c’est la peur. C’est le désir de sauvegarder quelque chose qu’on pourrait peut-être perdre demain. Si on peut perdre quelque chose demain, alors ce quelque chose n’est pas réel et ne mérite pas les soucis qu’on se fait pour lui. On ne peut pas perdre ce qui est réel.

Pour vivre libre, quelle technique faut-il pratiquer? Les techniques, c’est la peur. On conduie sa vie à une technique, à une pratique, mais c’est généralement une stratégie égotique que de s’engager dans la pratique d’une technique. La seule pratique ici, c’est la vie claire, c’est vivre dans le ressenti, qui nous ramène immédiatement dans le cœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Danieljean   17 septembre 2015
L'harmonie secrète : Coeur de l'ancienne Égypte de Jean Bouchart d'Orval
Un abîme sépare encore l’Immensité évoquée en tout par les maîtres de l’Empire égyptien et la pauvreté de ce qu’en ont déduit les égyptologues depuis deux siècles. L’égyptologie savante est passée à côté du cœur de ce que les Anciens ont vu, vécu et formulé. Ce n’est pas que les travaux des égyptologues soient inutiles —bien au contraire, ils sont précieux— ou que leur discours habituel soit faux ; c’est simplement que, depuis deux siècles, tout cela est demeuré désespérément à la surface. La plupart des commentaires tendent encore aujourd’hui à montrer que les Anciens étaient de naïfs superstitieux qui avaient très peur de la mort et idolâtraient une multiplicité de dieux[1]. Elle a voulu comprendre l’Égypte à partir de la mentalité moderne, fondée sur le rationalisme grec, et c’est pour cela qu’elle a raté le plus beau. Elle reflète parfaitement notre monde tourné vers les « choses » et ignorant la Vie.
Commenter  J’apprécie          40
Danieljean   17 septembre 2015
L'harmonie secrète : Coeur de l'ancienne Égypte de Jean Bouchart d'Orval
L’Égypte ancienne recèle la clé capable de délivrer l’homme moderne des ses tourments. La cause profonde des malheurs qui nous affligent, tant individuellement que collectivement, n’est pas d’ordre économique, financier, politique ou social ; elle est d’abord et avant tout de nature spirituelle. Toutes nos difficultés à bien vivre sur terre sont des symptômes de l’oubli de l’essentiel, cet essentiel que l’ancienne Égypte avait installé au cœur de sa vie. Ce que nous sommes est impensable, inconcevable, sans bornes et intemporel. Une société fondée sur autre chose que cette vérité ultime, peu importe sa puissance économique et militaire, ne peut vivre dans la paix et l’harmonie.
Commenter  J’apprécie          40
Danieljean   24 mars 2018
Parménide, au-delà de l'existence de Jean Bouchart d'Orval
Ne subsiste plus des lors pour la parole-révélation (μῦθος) qu’≪ il y a ≫. Sur cette voie existent vraiment de nombreux signes indiquant qu’inengendré ≪ il y a ≫ est aussi impérissable, ≪ il y a ≫ est entier, tranquille et sans fin. Jamais il n’y avait, jamais il n’y aura, car ≪ il y a ≫ maintenant, tout entier à la fois, un, sans couture. Quelle naissance pourrait-on chercher à cela ? Comment et d’ou cela serait-il venu à croitre ? Je ne te laisserai ni dire ni concevoir que c’est a partir du non-être, car il n’est pas possible de dire ni de concevoir qu’il n’y a pas. Quelle nécessité l’aurait fait surgir ou plus tard ou plus tôt en commençant du néant ? Ainsi, il est nécessaire qu’≪ il y a ≫ soit absolument ou pas du tout. Jamais non plus la force de la conviction n’admettra que de ce qui n’est pas puisse naitre autre chose en parallèle. C’est pourquoi la Justice n’a permis, en relâchant ses liens, ni qu’il naisse ni qu’il périsse, mais elle le tient ! Le seul choix là-dessus porte sur ceci : il y a ou il n’y a pas. Il a donc déjà été décidé, car c’est une nécessité, d’abandonner l’une inconnue et sans nom, car elle n’est pas la voie de la vérité, de sorte que c’est l’autre qui subsiste et est véridique. Comment ce qui est pourrait-il alors devoir être ? Comment pourrait-il être né ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   14 avril 2020
Héraclite : La lumière de l'obscur de Jean Bouchart d'Orval
Toutes choses est l’Unique. Cela est bouleversant. Cette vision est suprêmement radicale : qui peut la supporter ? L’être humain ne connaît que ses images de la réalité : c’est ce qu’il nomme les choses. Il croit que tous les objets perçus sont séparés les uns des autres et séparés de lui-même. C’est l’état de conscience ordinaire de l’état de veille. C’est la source de malaises, de souffrances et de tourments sans fin pour les êtres humains de toutes les époques et de toutes les cultures
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'évangile oublié de Jacobovici & Wilson : culture générale

Le temple d’Artémis

Se trouve à Éphèse
Est l’une des Sept Merveilles du monde
Réponse 1 et 2
Aucune de ces réponses

25 questions
5 lecteurs ont répondu
Thèmes : jésus christ , religion , histoireCréer un quiz sur cet auteur

.. ..