AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.27 /5 (sur 64 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Liège , le 4/09/1956
Biographie :

Jean Claude Bologne est né à Liège (Belgique) le 4 septembre 1956, dans une famille d’enseignants. Il est poète, philologue, historien, médiéviste, romancier, journaliste, enseignant, conférencier. Il a publié une trentaine d'ouvrages: poèmes, romans, essais, dictionnaires, etc. Ce sont aussi bien des ouvrages d’érudition, que de fiction romanesque. Parfois, il mêle histoire et roman.

Lors de ses études de philologie romane à l'Université de Liège (1974-1978), il participe au Théâtre Universitaire, comme auteur, metteur en scène ou acteur. Il fonde une revue littéraire bimestrielle, Ouvertures, qui paraît régulièrement de 1979 à 1984. Il se fixe à Paris en 1982. De 1982 à 1993, il développe une activité de critique littéraire à La Wallonie de Liège, où il prend en charge chaque semaine le compte-rendu des livres présentés à Apostrophes. Il est aussi critique littéraire à la R.T.B.F., au Magazine littéraire, Temps-Livre, Tageblatt, Le Carnet et les Instants ... En 1995, il renonce à toute activité critique. De 1986 à 1987, il est directeur de collection aux éditions de La Nouvelle République (Tours). En 1992, il rejoint le groupe de romanciers de la Nouvelle Fiction, avec lequel il publie plusieurs recueils collectifs. Depuis 1993, il enseigne l'iconologie médiévale à l'ICART (Institut Supérieur des Carrières Artistiques) à Paris. En juin 2002, il devient Secrétaire général de la Société des Gens de Lettres. Il en devient président en juin 2010.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
10.05.18 - INTEGRALE - J-C. Petitfils, V. Girod, F. Vitoux, F. Taillandier et J. Weber...

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
Tandarica   07 décembre 2019
Dictionnaire commenté des expressions d'origine littéraire : Les allusions littéraires de Jean-Claude Bologne
Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger.

(Molière, L'Avare, III, 1, 1668)



p. 164
Commenter  J’apprécie          113
Luniver   27 mai 2017
Histoire de la pudeur de Jean-Claude Bologne
Puisque le regard est asexué, l'artiste pourra regarder son modèle sans concupiscence et celui-ci pourra poser sans pudeur. Dogme irrécusable qui entraîne des situations parfois bouffonnes. Ainsi lorsqu'une jeune femme posant dans le plus simple appareil devant les étudiants de l'Académie se voile tout à coup avec un cri effarouché... parce qu'elle a aperçu un couvreur qui, du toit d'en face, assistait à la séance. Ou lorsque les modèles, durant la pause qui leur permet de détendre leurs muscles entre deux poses, s'empressent de passer un jupon. L'art est un autre monde régit par d'autres lois ; mais lorsque l'on rejoint le monde « réel », on retrouve une pudeur d'autant plus sévère.
Commenter  J’apprécie          80
Luniver   25 mai 2017
Histoire de la pudeur de Jean-Claude Bologne
En France, les feuilles de vigne apparurent un beau matin à Marly, sous l'influence de Maria Leszczynska, conseillée par son confesseur, pour voiler la virilité des héros. Anatole France se plaît à nouveau à en attribuer l'idée à son « Monsieur Nicomède », président de la Compagnie de la pudeur : « Nous avons mis six cents feuilles de vigue ou de figuier aux status des jardins du Roi », se vante-t-il à Jérôme Coignard.
Commenter  J’apprécie          80
Luniver   28 mai 2017
Histoire de la pudeur de Jean-Claude Bologne
La peur du mot n'est qu'une question de mode. Les mots grossiers s'usent et se renouvellent. Quand en 1946 Sartre publia "La Putain respectueuse", nombre de théâtres scrupuleux affichèrent prudemment "La P... respectueuse". Et la mode s'empara du terme « respectueuse » pour désigner le métier que l'on ne pouvait citer qu'en abrégé. Ce qui devait arriver arriva : un théâtre tout aussi scrupuleux afficha un jour "La Putain r...".
Commenter  J’apprécie          70
raynald66   07 novembre 2015
Qui m'aime me suive de Jean-Claude Bologne
Le TITANIC



La certitude de l'insubmersibilité du Titanic a fait négliger les avertissements d'autres navires, qui avaient croisé des icebergs.

Lorsque le paquebot heurte l'un d'eux, il ne faudra que quelques heures pour

qu'il soit englouti. Un tiers des quelques 2200 passagers seront rescapés.

Ceux des troisièmes classes seront sacrifiés.



Le souvenir du Titanic s'est rallumé après l'exploration de son épave en 1985 et surtout après le film de James Cameron en 1997.

Parmi les conséquences les plus inattendues sur la langue figure l'interprétation du classique SOS utilisé comme signal de détresse depuis 1908 par la convention internationale de radio télégraphie.

C'est en effet lors de l'enquête sur le naufrage du Titanic qu'apparaît le

développement "Save Our Souls" (Sauvez nos âmes)
Commenter  J’apprécie          60
rosalinda89   29 juin 2018
Le dit des béguines de Jean-Claude Bologne
L'amitié ne peut être à sens unique, même quand on a deux fois l'âge de son compagnon.
Commenter  J’apprécie          80
Tandarica   08 décembre 2019
Dictionnaire commenté des expressions d'origine littéraire : Les allusions littéraires de Jean-Claude Bologne
Pour décourager le lecteur scrupuleux de lire consciencieusement, la première page à la dernière, un livre qui invite plus volontiers à la flânerie littéraire, j'ai conçu celui-ci comme un jeu de piste, truffant les articles d'allusions littéraires qui inciteront, je l'espère, à feuilleter ces pages au hasard des découvertes. Trop souvent, les dictionnaires ressemblent à des cimetières, à des alignements de noms et de dates. J'aurai au moins essayé de fleurir mes tombes (au pis, de cracher sur elles), et mon attente sera comblée si l'on vient y griveler un bouquet.



(p. 12)
Commenter  J’apprécie          60
rosalinda89   29 juin 2018
Le dit des béguines de Jean-Claude Bologne
C'est comme un parchemin, la vie...: grattez une fois de trop, vous la trouez.
Commenter  J’apprécie          70
Rafman   06 février 2011
Qui m'aime me suive de Jean-Claude Bologne
Un quarteron de généraux



Manière ironique et erronée de désigner un groupe de quatre personnes.

Ex.: "Hélas! Cinq minutes après le départ, alors qu'il se croyait à l'abri des menaces de ce monde grégaire, un quarteron de bidasses a fait irruption dans le compartiment" (Alexis Salatko, Vingt-deux Nuances de gris, Paris, Presses de la Renaissance, 1990, p.22).

Réf.: général de Gaulle; 23 avril 1961.

Source:"Ce pouvoir a une apparence: un quarteron de généraux en retraite"
Commenter  J’apprécie          40
raynald66   07 novembre 2015
Qui m'aime me suive de Jean-Claude Bologne
La Palice



C'est à Pavie que mourut La Palice (1470 - 1525), une chanson commémorant le courage dont il avait fait preuve jusqu'au bout, publiée pour la première fois

en 1717, concluait par cette évidence :

"s'il n'était pas mort, il serait toujours en vie"



Pris au pied de la lettre, près de deux siècles après l'évènement.

Ce couplet fit sourire :

Le truïsme (formule soulignant une évidence naïve) pris le nom de

"lapalissade" ou de "vérité de La Palice"
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..