AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.49 /5 (sur 63 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 03/02/1957
Biographie :

Jean-Claude Perrier est un écrivain et journaliste.

Il a fait des études littéraires classiques. D’abord professeur de lettres, puis journaliste (il débute au "Quotidien de Paris", en 1980), il devient écrivain et éditeur.

Journaliste littéraire au "Figaro littéraire" et à "Livres Hebdo", il a publié une histoire du journal Libération, un livre sur le cigare, des anthologies du général De Gaulle. Il dirige la collection "Domaine indien" au Cherche midi.

Également critique rock au "Nouvel Observateur", il est spécialiste de la scène française et a écrit une quinzaine d’ouvrages sur la chanson française et le rap.

Écrivain, il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages dans des genres et sur des domaines divers, qui correspondent à ses passions éclectiques et parallèles : l’Antiquité, l’archéologie littéraire, la musique (rock et chanson française), l’Inde, le havane…

Grand voyageur, il a effectué de nombreuses tournées ou missions pour différents organismes (Alliance française, Culturesfrance, ambassades, CNL...)

Il est l’auteur de "Le Fou de dieu, Héliogabale" (1988), "André Malraux et la tentation de l’Inde" (Gallimard, 2004), "Les mystères de Saint-Exupéry" (Stock, 2009), prix Louis-Barthou de l’Académie française 2010, et "André Gideou la tentation nomade" (Flammarion, 2011).

+ Voir plus
Source : www.etonnants-voyageurs.ne
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

8 février 2013 : À propos de Retour parmi les hommes «La beauté de Vincent, c'est de guetter les catastrophes, de voir le bonheur comme une erreur passagère. En cela, il fait partie des grands personnages de la littérature contemporaine, capables d'alimenter encore quelques suites... Un grand Besson !» Clara Dupont-Monod, Marianne La Trahison de Thomas Spencer «L'analyse est menée finement, la jalousie, les souffrances indiquées avec tact. le talent de Philippe Besson, la manière douce et tendre qui lui attire de plus en plus de lecteurs, consiste à ne jamais élever la voix, à montrer que les mouvements du coeur forment l'essentiel d'une vie humaine.» Dominique Fernandez, le Nouvel Observateur Un homme accidentel «Philippe Besson vient de réussir un roman intense et fulgurant.» François Busnel, L'Express L'Arrière-Saison «L'Arrière-Saison a la beauté mélancolique d'une sonate d'automne.» Michèle Gazier, Télérama Une villa en Italie, le soleil trop fort, des ferries qui font la traversée vers les îles, une romancière qui peine à finir un livre, un jeune officier de l'Académie navale, un accident de voiture à des centaines de kilomètres, l'enchaînement des circonstances, la réalité qui rejoint la fiction, la fin d'un amour, le commencement d'un autre peut-être. Dans ce roman plus personnel qu'il n'y paraît, l'auteur de L'Arrière-Saison dresse le portrait d'une femme puissante et de deux hommes fragiles, en proie à des hésitations sentimentales. À propos de son dernier roman Une bonne raison de se tuer «Tout l'art de Besson est là, dans l'introspection des âmes, le déphasage entre l'intime et le public, la marche inexorable du temps.» Marianne Payot, L'Express «Philippe Besson explore l'envers du rêve américain dans un de ses plus forts romans.» Pierre Vavasseur, le Parisien «Portée par un style implacable, dépouillé de tout apitoiement et de tout pathos, l'intrigue a des airs de tragédie grecque, où chacun est en marche vers son destin sans que rien ne puisse l'arrêter. On est touchés en plein coeur.» Valérie Gans, Figaro Madame «Philippe Besson explore la part intime des êtres et traque leur moindre secret. Il gagne encore son pari.» Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo «Si juste et terrible. Quel magnifique portrait de femme et de nous aussi !» Joseph Macé-Scaron, le Magazine littéraire «Un livre qu'on lit d'une traite... C'est très triste et très doux.» Gilles Martin-Chauffier, Paris Match

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
manU17   05 juin 2016
Le rap français de Jean-Claude Perrier
« La chanson est un art mineur », aimait à répéter Serge Gainsbourg, qui se fût préféré peintre ou écrivain, et péchait chaque fois par excès de modestie. Mineure aux yeux de certains, majeure en tant que vecteur de diffusion d’une langue, d’une culture, énorme en termes économiques, la chanson a marqué ce siècle comme nul autre. Elle accompagne nos vies, elle est le reflet d’une époque, des évolutions de la société, des goûts et des mœurs.
Commenter  J’apprécie          140
Lizouzou   09 octobre 2012
Le voyageur de papier de Jean-Claude Perrier
Je ne me prends pas pour un penseur ni un philosophe; je suis simplement un citoyen privilégié, engagé dans son époque, qui a l'occasion et le goût de voyager partout, la curiosité insatiable d'aller voir sur place les pays et les gens, et de raconter, de témoigner par écrit.
Commenter  J’apprécie          60
MarcoPolo85   26 septembre 2014
Comme des barbares en Inde de Jean-Claude Perrier
On naît indien, on ne le devient pas, ou avec d'extrêmes difficultés. De même que l’hindouisme, la religion largement majoritaire, ne fait pas de prosélytisme ni n'encourage les conversions.

p13
Commenter  J’apprécie          60
MarcoPolo85   24 août 2013
Almanach des voyageurs de Jean-Claude Perrier
Contrairement à ce qu' on pourrait croire, les voyageurs sont souvent de grands mélancoliques, des âmes en peine, à la manière d'un Loti par exemple, ou d'un Chatwin, méditant sur la vanité des entreprises humaines, regrettant des paradis perdus et que les civilisations, si brillantes, fussent-elles, soient, elles aussi, mortelles.
Commenter  J’apprécie          50
Freemind   25 janvier 2014
Babel - L'almanach des voyageurs T. 2 de Jean-Claude Perrier
J'ai pratiqué, moi, les écorchés à coeur ouvert, les indiens à plumes et à paillettes, les yeux pleins d'ivresse, la cigarette aux lèvres. Apaches vagabonds, assassinés de l'amour, princesses déchues et autres barbares assoiffés. p.149. "Les souterrains de Babylone", Lodewijk Allaert.
Commenter  J’apprécie          50
Freemind   25 janvier 2014
Babel - L'almanach des voyageurs T. 2 de Jean-Claude Perrier
Ça se travaille l'imaginaire. C'est du muscle! On t'en donne à la naissance, les enfants jouent avec, et les adultes, eux, marchent dessus.p.156. "Les souterrains de Babylone" Lodewijk Allaert.
Commenter  J’apprécie          40
LesLecturesDeCledesol   19 décembre 2012
Le voyageur de papier de Jean-Claude Perrier
Les livres, pour moi, dès le début, constituèrent un refuge, un rempart contre un monde des adultes qui ne m'inspirait qu'une confiance limitée. Un remède aussi à ma solitude, puisque j'étais un enfant unique pris dans la tourmente d'une famille décomposée [...]. Dès que j'eus appris à lire, le livre m'est apparu comme un frère naturel. Les livres sont mon oxygène, mes guides tout au long de mon parcours. Je suis un voyageur de papier.
Commenter  J’apprécie          30
Bazart   07 décembre 2019
L'univers d'André Gide de Jean-Claude Perrier
On a parfois qualité Gide d'auteur "impossible". Impossible à suivre dans ses nombreuses métamorphoses, dans tous les domaines où il est intervenu. Impossible à résumer, à synthétiser, tant son oeuvre est vaste et diverse, ramifiée. Impossible à ranger dans une case, qu'elle qu'elle soit et même dans une série de cases - il sont nombreux à avoir essayé de l'y faire entrer : en vain, toujours."
Commenter  J’apprécie          30
DLN   01 août 2018
Les mystères de Saint-Exupéry : Enquête littéraire de Jean-Claude Perrier
Le 31 juillet 1944, le commandant de Saint Exupéry disparaissait, et l'écrivain entrait dans la légende.
Commenter  J’apprécie          40
LesLecturesDeCledesol   19 décembre 2012
Le voyageur de papier de Jean-Claude Perrier
Pourtant peu dogmatiques ni coutumiers des « grands mots », mon grand-père Maurice, poilu rescapé de Verdun, et mon père Lucien, prisonnier de guerre en 1940, ne transigeaient pas avec ces valeurs-là : la France, le devoir, le service de la patrie n'étaient pas chez nous des notions abstraites. On n'avait pas besoin de rodomontades, de prêter serment ni de se gargariser avec « l'identité nationale ». Le patriotisme est chez moi à la fois génétique et culturel, et je me réjouis que le mot ne soit plus tabou aujourd'hui, même s'il est parfois dévoyé. La France n'est grande que lorsqu'elle est ouverte à l'autre, hospitalière ; et malheureuse quand on lui prêche le repli sur soi parce qu'on n'a aucun rêve digne d'elle à lui offrir.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

En Russie avec les écrivains

Sylvain Tesson est l'auteur de ...

Dans les forêts de Sibérie
Dans les geôles de Sibérie
des 2 livres

11 questions
31 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyage en russie , témoignage , ecrivains voyageursCréer un quiz sur cet auteur